Santé Canada autorise l'essai clinique de Phase III SAPPHIRE d'Antisense
Pharma dans les tumeurs agressives du cerveau

    
    Étude pour comparer le trabedersen au traitement conventionnel chez des
    patients souffrant d'astrocytome anaplastique récidivant ou réfractaire
    

RATISBONNE, Allemagne, le 19 oct. /CNW/ - La société biopharmaceutique Antisense Pharma GmbH a annoncé aujourd'hui qu'elle a reçu l'autorisation de Santé Canada pour son étude pivotale de Phase III SAPPHIRE avec des patients souffrant d'astrocytome anaplastique récidivant ou réfractaire.

L'étude SAPPHIRE est une étude clinique randomisée contrôlée contre comparateur actif, menée pour confirmer l'efficacité et la sécurité d'emploi du médicament expérimental trabedersen (AP 12009) qui ont été observées dans les précédentes études cliniques. Le trabedersen est étudié en monothérapie par rapport au traitement conventionnel actuel par le témozolomide (ou bien par la BCNU (carmustine)). Les résultats de l'étude de phase IIb randomisée contrôlée contre comparateur actif antérieure montrent que le nouveau traitement ciblé est très prometteur. Les centres d'études recrutant des patients seront publiés sur le site www.anticancer.de.

Plan de l'étude internationale de phase III

L'étude SAPPHIRE est menée en Europe, en Amérique du Nord, Amérique Centrale et Amérique du Sud et en Asie. Jusqu'à 100 centres hospitaliers participeront à l'étude. L'étude de phase III est une étude clinique en ouvert randomisée contrôlée contre comparateur actif comportant deux groupes de traitement: le trabedersen à la dose de 10 umol sera comparé au traitement conventionnel actuel par le témozolomide (ou bien par la BCNU (carmustine)). Les centres cliniques qui réalisent l'étude SAPPHIRE ont pour objectif de recruter au total environ 130 patients adultes atteints d'un astrocytome anaplasique récidivant ou réfractaire. Le trabedersen sera administré en ambulatoire par voie intratumorale à l'aide d'un seul cathéter en utilisant la méthode de microperfusion sous pression en continu appelée "convection-enhanced delivery" (CED). La période de traitement qui dure jusqu'à 6 mois consiste en cycles de 7 jours toutes les deux semaines.

Critères d'évaluation

Le critère principal d'évaluation de l'efficacité est le taux de survie à 24 mois. Les autres critères d'évaluation de l'efficacité incluent la survie globale et le délai avant décès. Le taux de progression à 14 mois est le critère de substitution pour une analyse intermédiaire. Les critères de sécurité d'emploi incluent les événements indésirables, les événements indésirables graves, les paramètres d'ECG, l'examen neurologique et les signes vitaux. La qualité de vie du patient est également un critère important de l'étude.

La cancérologie a besoin de nouvelles approches thérapeutiques

"Le diagnostic d'astrocytome anaplasique récidivant ou réfractaire est particulièrement sombre dans la mesure où les traitements actuellement disponibles ont une efficacité modeste. Des professionnels sont engagés à travers le monde au sein des centres d'investigation de l'étude SAPPHIRE pour améliorer cette situation. Les résultats des précédentes études cliniques ont permis de montrer que ce nouveau traitement ciblé était prometteur," déclare le Dr Rolando Del Maestro, Directeur du Centre de Recherche sur les tumeurs cérébrales au sein de l'Institut de Neurologie de l'hôpital de Montréal, Université McGill. Le Dr Del Maestro est le Coordinateur Mondial de l'étude SAPPHIRE.

Les traitements ciblés, source de croissance du marché

Le trabedersen est un traitement ciblé, premier dans sa classe thérapeutique. Ce nouveau composé agit de façon multimodale en inhibant le facteur de croissance transformant bêta 2 (TGF-beta-2). Contrairement aux thérapies non spécifiques, par exemple la chimiothérapie ou la radiothérapie, les traitements ciblés agissent de façon beaucoup plus spécifique sur les causes moléculaires de la maladie. Dominant près de 80% du marché en expansion de l'oncologie, les thérapies ciblées comme le trabedersen contribuent de façon substantielle à la croissance du marché pharmaceutique.(1) Si l'autorisation de mise sur le marché lui est accordée, le trabedersen sera le premier médicament ciblant le TGF-beta pour le traitement du cancer.

Combattre le cancer à ses racines

"Nous avons développé le trabedersen intégralement, de la découverte de la molécule jusqu'à l'étude clinique pivot de phase III. L'autorisation de l'étude SAPPHIRE par Santé Canada est une étape importante pour rendre le trabedersen accessible aussi rapidement que possible à ceux qui en ont besoin. Le médicament est également en phase I/II de développement clinique dans le cancer avancé du pancréas, le mélanome malin et le cancer colorectal. Grâce à son mode d'action unique, le trabedersen pourrait faire évoluer le paradigme thérapeutique qui viserait alors à attaquer les tumeurs malignes à leurs racines, tout en apportant une meilleure qualité de vie aux patients" a commenté le Docteur Karl-Hermann Schlingensiepen, Directeur général d'Antisense Pharma.

Pour plus d'informations sur l'étude SAPPHIRE, consulter le site Internet www.anticancer.de.

Informations supplementaires

Étude de phase III SAPPHIRE

Efficacité et sécurité d'emploi de l'AP 12009 chez des patients adultes présentant un astrocytome anaplasique récidivant ou réfractaire (grade III de l'OMS) versus traitement conventionnel par le témozolomide ou la BCNU: Etude clinique de phase III en ouvert randomisée, contrôlée contre comparateur actif.

Investigateur principal: Professeur Rolando Del Maestro, MD, PhD, Directeur du Centre de recherche sur les tumeurs cérébrales, Institut de Neurologie de l'hôpital de Montréal, Canada.

Mode de fonctionnement du trabedersen

Le trabedersen est un composé antisens de silençage génique premier de sa classe, un oligodésoxynucléotide phosphorothioate conçu pour réguler négativement de façon sélective la synthèse du facteur de croissance transformant bêta 2 (TGF-beta-2) au niveau traductionnel.(2),(3) Diverses tumeurs aggressives telles que les gliomes de haut grade, le cancer avancé du pancreas, le melanome malin et le cancer colorectal avancé produisent des quantités excessives de TGF-beta-2, un facteur qui joue un rôle important dans la progression de la tumeur (prolifération, angiogénèse et formation de métastases) et forme un bouclier protecteur contre le propre système immunitaire.(2),(3),(4) Par la régulation négative du TGF-beta-2, le trabedersen a une action antitumoral multiple: il empêche la progression de la tumeur, l'angiogénèse et la formation de métastases.(2),(5) De plus, le trabedersen reconstitute les capacités du système immunitaire en détruisant le bouclier protecteur; le système immunitaire peut alors reconnaître et détruire les cellules tumorales.

Résultats de l'étude de phase IIb avec le trabedersen

L'étude clinique de phase IIb AP 12009-G004 qui est achevée était une étude de détermination de dose en ouvert, randomisée, contrôlée contre comparateur actif en groupes parallèles, menée pour évaluer l'efficacité et la sécurité d'emploi de deux doses de trabedersen (AP 12009) chez des patients adultes atteints d'un gliome de haut grade récidivant ou réfractaire. Dans 29 centres cliniques internationaux, 134 patients évaluables (39 présentant un astrocytome anaplasique récidivant ou réfractaire, AA, grade III de l'OMS, et 95 un glioblastome (multiforme) récidivant ou réfractaire, GBM, grade IV de l'OMS) ont été randomisés à l'un des trois groupes de traitement : trabedersen 10 umol, trabedersen 80 umol ou chimiothérapie conventionnelle (témozolomide ou PCV (Procarbazine, CCNU, Vincristine)) comme comparateur actif. L'analyse de la phase principale de l'étude a révélé des réponses tumorales de longue durée et un allongement de la survie chez les patients atteints d'un astrocytome anaplasique ou d'un gliome multiforme, qui excèdent largement la durée de traitement actif par le trabedersen. Chez les patients présentant un astrocytome anaplasique récidivant ou réfractaire, le délai de survie médian dans le groupe trabedersen 10 umol a été de 39,1 mois versus 21,7 mois dans le groupe témoin recevant une chimiothérapie conventionnelle, se traduisant par un bénéfice en termes de survie de 17,4 mois pour les patients qui reçoivent le traitement antisens, par rapport à la chimiothérapie conventionnelle. Chez les patients atteints d'un astrocytome anaplasique récidivant qui avaient reçu le trabedersen 10 umol, le taux de survie à 2 ans ou plus a été de 83,3 %, tandis qu'il n'a été que de 41,7 % dans le groupe témoin recevant la chimiothérapie conventionnelle. Les résultats d'efficacité et de sécurité d'emploi ont démontré que la concentration de 10 umol de trabedersen est la dose recommandée pour le futur développement clinique dans les gliomes de haut grade.

Les gliomes de haut grade

L'astrocytome anaplasique (AA) et le glioblastome multiforme (GBM) sont les deux formes les plus courantes de tumeurs cérébrales primaires et ce sont des maladies pour lesquelles il existe d'importants besoins médicaux non couverts. Elles peuvent toucher les adultes comme les enfants, bien que le pic d'âge se situe entre 45 et 65 ans. Les traitements actuels sont la chirurgie, la radiothérapie et/ou la chimiothérapie. Malgré des avancées récentes, le pronostic est encore défavorable chez ces patients, avec un taux de mortalité élevé dans les deux ans suivant le diagnostic initial. Antisense Pharma est le promoteur de l'étude clinique de phase III SAPPHIRE, menée pour évaluer l'efficacité et la sécurité d'emploi du trabedersen (AP 12009) chez des patients adultes présentant un astrocytome anaplasique récidivant ou réfractaire. Une autre étude clinique du trabedersen chez des patients atteints d'un glioblastome est en cours de préparation.

A propos d'Antisense Pharma GmbH

Antisense Pharma est un laboratoire biopharmaceutique situé à Ratisbonne, Allemagne. La société concentre son activité sur les traitements ciblés des tumeurs malignes et se consacre à la découverte et au développement de médicaments basés sur la technologie antisens pour une commercialisation mondiale. Les agents inhibent spécifiquement la synthèse des protéines majeures du cancer. Antisense Pharma mène actuellement des études cliniques chez des patients atteints de tumeurs cérébrales, de cancer avancé du pancréas, de mélanome malin et de cancer colorectal. Des traitements pour d'autres indications sont en cours de développement préclinique. La société a reçu le Prix de l'Innovation bavarois et le Prix du Fondateur allemand, et a été distinguée comme l'une des 100 moyennes entreprises les plus innovatrices en Allemagne en 2009.

    
    Références

    1. IMS Health
    2. Schlingensiepen KH et al. (2006) Cytokine Growth Factor
       Rev 17(1-2):129-139
    3. Tsamandas, AC, Kardamakis, D et al. (2004) The potential role of
       TGFbeta1, TGFbeta2 and TGFbeta3 protein expression in colorectal
       carcinomas. Correlation with classic histopathologic factors and
       patient survival. Strahlenther Onkol 180(4):201-8
    4. Kouvidou, C, Latoufis, C et al. (2006) Expression of Smad4 and TGF-
       beta2 in colorectal carcinoma. Anticancer Res 26(4B):2901-7
    5. Schlingensiepen R et al. (2005) Oligonucleotides 15(2):94-104
    

SOURCE ANTISENSE PHARMA GMBH

Renseignements : Renseignements: Antisense Pharma GmbH, Dr. Alexis Katechakis, Relations publiques, Josef-Engert-Str. 9, D-93053 Regensburg, Téléphone: +49-941-92013-0, Télécopie: +49-941-92013-29, E-mail: pr@antisense-pharma.com, Web: www.antisense-pharma.com; DJ Communications, Diane Jeannotte, Office: (514) 284-2860 ext. 2, Mobile: (514) 772-8019, E-Mail: djeannotte@direction.ca

Profil de l'entreprise

ANTISENSE PHARMA GMBH

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.