Salubrité des logements : selon le RCLALQ, les villes baissent les bras

MONTRÉAL, le 6 oct. /CNW Telbec/ - Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) entend démontrer l'état de détérioration du parc locatif et interpeller les candidatEs aux élections municipales. "Nous attendons des engagements clairs des candidatEs à la mairie autant sur l'adoption d'un règlement sur la salubrité des logements dans les municipalités sans code que sur une application rigoureuse, soutenue et persuasive dans les villes où un tel code existe" explique France Emond, porte-parole du RCLALQ.

Sous le thème : le mercredi des horreurs : les villes baissent les bras, le RCLALQ entreprend à chaque mercredi du mois d'octobre une tournée dans plusieurs municipalités du Québec. À l'heure actuelle, trop de ménages locataires vivent des situations qui portent atteinte à leur confort, leur santé ou leur sécurité. Les dernières données du Recensement 2006 de Statistique Canada indiquent que 112 755 logements locatifs occupés au Québec nécessitent des réparations majeures et 328 365 autres nécessitent des réparations mineures. Madame Emond s'indigne que 1100 municipalités du Québec soient toujours sans protection quant aux conditions minimales de santé et de sécurité dans leur logement.

Dans les villes où un code existe, les locataires doivent bénéficier d'un recours rapide et simple auprès de leur municipalité et de ses inspecteurs pour obtenir une solution à leurs problèmes. " Il est inadmissible que les locataires attendent des mois avant qu'un inspecteur se déplace pour constater l'insalubrité du logement" ajoute la porte-parole du RCLALQ.

Selon l'organisme, l'insalubrité et le manque d'entretien des logements sont une problématique inquiétante. Dans les comités logement, le nombre de demandes concernant le mauvais état des logements est en hausse constante. Les locataires se plaignent de présence de vermines, de problèmes électriques, d'infiltration d'eau, de moisissures, de chauffage et de problèmes au niveau du cadre bâti (fenêtre, porte, balcon, escalier, rampe). "Les administrations municipales ont le pouvoir et la responsabilité d'agir dans ce dossier et il est grand temps qu'elles s'y attèlent" de conclure madame Emond.

Pour recueillir des données sur la détérioration du parc locatif et interpeller les candidatEs aux élections municipales, le RCLALQ sera :

    
    - À Laval, le mercredi 7 octobre
    - À St-Jérôme, le mercredi 14 octobre
    - À Montréal, le mercredi 21 octobre, et
    - À Beauharnois, le mercredi 28 octobre.
    

SOURCE Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ)

Renseignements : Renseignements: France Emond, (514) 521-7114, 1-866-521-7114, 514-781-2220 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.