Saint-Boniface risque de perdre son bureau de poste: une manifestation est
prévue pour ce jeudi 29 avril

WINNIPEG, le 29 avr. /CNW Telbec/ - La plus grande communauté francophone de l'Ouest du Canada est furieuse après avoir appris que le bureau de poste, situé dans un immeuble historique, risquait d'être fermé et les services postaux, déménagés.

Depuis des mois, il y a des rumeurs selon lesquelles Postes Canada, invoquant l'accessibilité pour les personnes handicapées, planifie la fermeture du bureau de poste, situé dans le superbe édifice historique du 208, boulevard Provencher, à Saint-Boniface, le quartier francophone de Winnipeg. Les autorités de Postes Canada ont refusé de nier ces rumeurs, ce qui a rendu furieux les résidants de Saint-Boniface et les gens qui les appuient.

"Si Postes Canada concrétise son plan de fermeture du bureau de poste historique sans mener une véritable consultation qui tienne compte des facteurs culturels, linguistiques et patrimoniaux de Saint-Boniface, elle enverra alors un message négatif", déclare Daniel Boucher, président-directeur général de la Société franco-manitobaine. "Nous comprenons et appuyons la nécessité de rendre les lieux accessibles aux personnes handicapées, et nous croyons fermement qu'il soit possible d'y parvenir tout en maintenant la qualité des services dans les deux langues officielles, ici même, dans cet édifice historique."

"Postes Canada ne peut pas fermer un bureau de poste comme celui de Saint-Boniface, qui représente le cœur et l'âme du quartier", affirme Bob Tyre, président de la section locale de Winnipeg du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

La population franco-manitobaine de Saint-Boniface, formée des descendants de certains des tout premiers colons français, existe depuis plus de 200 ans et elle ne cesse de s'enrichir grâce à l'apport des immigrants francophones. Quand les rumeurs de fermeture ont commencé à circuler, un résidant en détresse a comparée cette fermeture au sectionnement d'une artère (La Liberté, mars 2010).

"Les gens ont le droit de recevoir des services dans chacune des deux langues officielles et les bureaux de poste publics représentent la meilleure façon de leur fournir ces services", soutient Denis Lemelin, président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes. MM. Lemelin et Boucher font partie des défenseurs du bureau de poste qui prendront la parole à l'occasion d'une manifestation prévue ce jeudi 29 avril à 16 h au 208, boulevard Provencher.

"Postes Canada a déclaré à de nombreuses reprises que ce bureau de poste était emblématique. La société d'État devrait donc préserver l'aspect patrimonial de ses bureaux de poste situés dans des édifice historiques, et non pas les démolir", affirme Bob Tyre. "Il faut empêcher Postes Canada d'aller plus loin".

La population de Saint-Boniface sera la première à signer la Déclaration postale, qui circulera dans les collectivités de l'ensemble du pays au cours des mois à venir. La Déclaration est une initiative commune de l'Alliance de la fonction publique du Canada et du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

SOURCE Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes

Renseignements : Renseignements: Bob Tyre, (204) 792-3892; Déclaration postale: sttp.ca/Declarationpostale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.