Sachez ce qui se cache vraiment derrière votre nez

Sondage Léger Marketing révèle que 91 % des Canadiens ne connaissent pas les principaux symptômes de la sinusite : près de 25% les confondent avec ceux de la grippe H1N1

KIRKLAND, QC, le 16 déc. /CNW/ - L'hiver canadien est arrivé, cette merveilleuse saison qui nous apporte la neige, la glace, le temps gris... sans oublier les rhumes et les grippes. Cette année, avec la grippe H1N1 qui tient tout le monde en haleine, il est plus important que jamais que les Canadiens reconnaissent leurs symptômes et sachent quand il faut consulter un médecin.

Un nouveau sondage Léger Marketing révèle que la majorité des Canadiens ne connaissent pas la différence entre les symptômes de la sinusite, du rhume de cerveau, de la grippe et même de la grippe H1N1(i). Les symptômes propres à la sinusite ont tendance à passer inaperçus à cause de ses autres symptômes qui sont identiques à ceux du rhume de cerveau et de la grippe. Cependant, contrairement au rhume ou à la grippe, la sinusite s'accompagne de douleurs au visage et de congestion, de maux de tête, de maux de dents, de fièvre et de congestion nasale. Les personnes atteintes d'une sinusite ont également le nez bouché(ii). Leurs symptômes peuvent durer entre plusieurs jours et jusqu'à quatre semaines(iii). Si vos symptômes persistent au-delà de sept jours, vous devez consulter votre médecin(iv).

" Je constate que beaucoup de mes patients confondent les symptômes des diverses affections saisonnières comme la grippe, le rhume de cerveau et la sinusite. Je crois qu'il est important de les différencier afin de ne pas retarder le traitement en cas de besoin ", déclare le Dr François Lavigne, oto-rhino-laryngologiste à l'Hôpital Notre-Dame et professeur adjoint de clinique à l'Université de Montréal. " Je suis aussi troublé par le fait que mes patients me demandent souvent de leur prescrire un antibiotique, alors qu'ils auraient probablement besoin d'un corticostéroide pour administration nasale. Ils seraient étonnés d'apprendre que la plupart des affections saisonnières sont d'origine virale et qu'elles ne devraient pas être traitées par des antibiotiques. Il existe d'autres options thérapeutiques, comme NASONEX(MD), le seul médicament d'ordonnance en vaporisateur nasal qui soit approuvé par Santé Canada pour le traitement de la sinusite. "

Cette année, au Canada, plus de quatre millions de personnes auront une sinusite(v), plus de six millions auront la grippe(vi) et les adultes auront en moyenne entre deux et quatre rhumes(vii). Si vous désirez retrouver la forme le plus rapidement possible, apprenez à " décoder " vos symptômes afin de savoir s'il y a lieu de consulter votre médecin.

    
    Quand vous devez ou ne devez pas consulter un médecin :

    -   Les symptômes du rhume, comme les éternuements et l'écoulement nasal,
        peuvent être traités à la maison. Il faut prendre du repos, se
        détendre et manger de la soupe au poulet. Il n'est pas nécessaire de
        consulter un médecin.
    -   Les symptômes de la grippe, par exemple la fièvre, les courbatures et
        les frissons, demandent une surveillance. S'ils persistent au-delà de
        cinq jours, vous devez consulter un médecin.
    -   Les symptômes de la sinusite, comme la congestion nasale, la douleur
        faciale et la congestion, la fièvre et les maux de tête, doivent être
        traités. Un seul corticostéroide pour administration nasale est
        approuvé par Santé Canada pour le traitement de la sinusite(viii). Il
        agit en réduisant l'inflammation, ce qui permet de décongestionner
        les sinus et donc de soulager la douleur due à la congestion. La
        plupart du temps, il n'est pas nécessaire d'ajouter un
        antibiotique(ix).
    

Selon les résultats du sondage Léger Marketing, la majorité des Canadiens interrogés ne sont pas sûrs du traitement à administrer en cas de sinusite et près de 4 personnes sur 10 croient à tort que la sinusite se traite systématiquement avec un antibiotique(X). Dans 65 p. cent des cas, les patients atteints de sinusite se font prescrire inutilement un antibiotique(xi), souvent à leur propre demande.

    
    Points saillants des résultats du sondage Léger Marketing

    -   Quarante-six p. cent des Canadiens ayant répondu au sondage pensent
        qu'ils doivent consulter leur médecin quand ils ont des symptômes de
        rhume ou de grippe afin de recevoir un traitement, alors qu'en fait,
        ils devraient simplement se reposer chez eux(xii).
    -   Parmi toutes les personnes interrogées, celles de 45 ans ou plus sont
        deux fois plus portées à consulter le médecin quand elles présentent
        des symptômes de rhume ou de grippe que les 25 à 44 ans(xiii).
    -   La majorité des Canadiens sondés (73 p. cent) disent éviter les
        antibiotiques(xiv). Toutefois, un grand nombre (37 p. cent) pensent
        qu'ils en ont besoin pour venir à bout de leurs symptômes(xv). Plus
        de la moitié ne savent pas qu'il existe d'autres traitements plus
        appropriés(xvi) .
    -   Les femmes sont plus portées que les hommes à essayer des remèdes
        maison pour tenter de se sentir mieux plus rapidement. De leur côté,
        les hommes sont plus enclins à déclarer qu'ils ne font rien(xvii).

    À propos de NASONEX(MD)
    

La suspension aqueuse en vaporisateur nasal NASONEX(MD) contient un corticostéroide apparenté à une hormone produite naturellement par le corps(11). C'est le premier et le seul médicament d'ordonnance en vaporisateur nasal qui soit approuvé par Santé Canada pour le traitement de la sinusite. En novembre 2008, l'emploi de NASONEX(MD) en monothérapie a été approuvé pour le traitement des symptômes de la sinusite aigue d'intensité légère à modérée non compliquée, en l'absence de signes ou de symptômes d'infection. NASONEX(MD) agit en réduisant l'inflammation des sinus, entraînant ainsi un soulagement des symptômes incommodants, comme la congestion nasale, la douleur faciale et le mal de tête. En plus de soulager ces symptômes, NASONEXMD est inodore et ne contient pas d'alcool. Il renferme également du glycérol, un adoucissant.

Cumulant plus de neuf millions d'années-patients d'expérience, NASONEX(MD) est le corticostéroide pour administration nasale le plus prescrit au Canada(13) et, de tous les médicaments d'ordonnance offerts en vaporisateur nasal, c'est celui qui possède le plus grand nombre d'utilisations approuvées. Son emploi a également été autorisé par Santé Canada pour le traitement de la rhinite allergique chez les adultes, les adolescents et les enfants (allergies nasales saisonnières et apériodiques), comme traitement adjuvant à l'antibiothérapie pour traiter les accès de sinusite aigue, ainsi que pour le traitement des polypes nasaux. C'est le corticostéroide pour administration nasale qui est assorti du plus large spectre d'indications sur le marché canadien.

À propos de Merck

Aujourd'hui, Merck* travaille afin d'aider le monde à être en santé. Grâce à nos médicaments, à nos vaccins, à nos traitements biologiques, à nos produits grand public et à nos produits de santé animale, nous travaillons avec les clients et nous sommes présents dans plus de 140 pays afin d'offrir des solutions de santé novatrices. Nous faisons également preuve de notre engagement à améliorer l'accessibilité des soins de santé au moyen de programmes de grande envergure qui donnent et font parvenir nos produits aux personnes qui en ont besoin. Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.merck.com.

Merck est l'une des principales entreprises de soins de santé du Canada. Son siège social canadien se trouve au Québec. Elle possède également au pays des installations de recherche et de fabrication et des divisions importantes qui se spécialisent dans les produits grand public, les produits de santé animale et les produits pharmaceutiques. Pour obtenir de plus amples renseignements sur nos exploitations canadiennes, veuillez consulter le www.merckfrosst.com ou le www.schering-plough.ca.

    
    * Merck Frosst Canada Ltée et Schering-Plough Canada inc. sont
        maintenant réunies sous le nom de Merck.
    

Déclarations prospectives

Les facteurs suivants, entre autres, pourraient entraîner un écart entre les résultats réels et les déclarations prospectives : la possibilité de voir les synergies attendues de la fusion entre Merck et Schering-Plough ne pas se concrétiser du tout ou au cours de la période espérée, en raison, entre autres, des effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou d'une loi en instance susceptible d'avoir des conséquences pour cette dernière; le risque d'une intégration décevante des deux entreprises; une interruption de la fusion ayant pour effet de rendre difficile la poursuite de relations commerciales ou opérationnelles; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; le risque lié à l'évolution de la réglementation et des politiques de santé aux Etats-Unis et dans le monde, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires ou de mesures réglementaires. Merck ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2008 de Merck sur le document Form 10-K, le rapport trimestriel de Schering-Plough établi sur le document Form 10-Q pour le trimestre ayant pris fin 30 juin 2009, sur la circulaire de sollicitation de procurations déposée par Merck le 25 juin 2009 et sur les autres documents déposés par les deux sociétés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

    
    (MD)Schering-Plough Canada inc.

    Communiqué de presse vidéo accessible par satellite mercredi le 16
    décembre
    De 10 h à 10 h 30 et de 14 h à 14 h 30, (heure de l'Est)
    Anik F2, bande C, transpondeur 3B @111,1 ouest
    Polarisation verticale, fréq. D/L 3820 MHz
    Sous-porteuses audio, 6,8 gauche, 6,2 droite
    problèmes avec la liaison satellite, composez le 1 800 565-1471.

    -----------------------------------------

    i   " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing 2009 - réalisé auprès des
        consommateurs. Diapositive 4.
    ii  " Upper Respiratory Tract Infection Comparison Chart ", Société
        canadienne de l'asthme, consulté le 24 novembre 2009 au http://www.asthma.ca/adults/about/pdf/Sinusitis_Rhinitis_Comparison_Chart.pdf.
    iii  Meltzer, E., Bachert, C. et Staudinger, H. " Treating acute
        rhinosinusitis: comparing efficacy and safety of mometasone furoate
        nasal spray, amoxicillin, and placebo " (juillet 2005), p.1289.
    iv  Meltzer, E., Bachert, C. et Staudinger, H. " Treating acute
        rhinosinusitis: comparing efficacy and safety of mometasone furoate
        nasal spray, amoxicillin, and placebo " (juillet 2005), p. 1289.
    v   Pour connaître la démarche ayant permis d'obtenir ce chiffre,
        veuillez consulter les " Summary Health Statistics for U.S. Adults:
        National Health Interview Study " (décembre 2007), p. 5, et les "
        Canada's population estimates ", Statistique Canada, consultés le 24
        novembre 2009 au http://www.statcan.gc.ca/daily-
        quotidien/080625/dq080625b-eng.htm.
    vi  Pour connaître la démarche ayant permis d'obtenir ce chiffre,
        veuillez consulter les " Summary Health Statistics for U.S. Adults:
        National Health Interview Study " (décembre 2007), p. 5, et le " Flu
        Backgrounder: Prevention and Treatment ", University of British
        Columbia, consulté le 30 novembre 2009 au
        http://www.hse.ubc.ca/__shared/assets/FLU_backgrounder5345.pdf.
    vii " Colds ", University of Saskatchewan, consulté le 27 novembre 2009
        au http://students.usask.ca/wellness/info/physical/colds/.
    viii  Monographie de NASONEX (suspension aqueuse de furoate de mométasone
        monohydraté en vaporisateur nasal), p. 18 (version anglaise).
    ix  Monographie de NASONEX (suspension aqueuse de furoate de mométasone
        monohydraté en vaporisateur nasal), p. 18 (version anglaise).
    X   " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing 2009 - réalisé auprès des
        consommateurs. Diapositive 8.
    xi  Pour connaître la démarche ayant permis d'obtenir ce pourcentage,
        veuillez consulter " IMS CDTI (décembre 2008) MAT ", p. 0821.
    xii  " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing 2009 - réalisé auprès
        des consommateurs. Diapositive 6.
    xiii  " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing Survey 2009 - réalisé
        auprès des consommateurs. Diapositive 6.
    xiv " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing 2009 - réalisé auprès des
        consommateurs. Diapositive 10.
    xv  " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing Survey 2009 - réalisé
        auprès des consommateurs. Diapositive 8.
    xvi  " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing 2009 - réalisé auprès
        des consommateurs. Diapositive 8.
    xvii  " NASONEX Report ". Sondage Léger Marketing 2009 - réalisé auprès
        des consommateurs. Diapositive 6.
    

SOURCE Merck

Renseignements : Renseignements: Personnes-ressources, Médias: Mona Aubin, Merck, (514) 428-8833, mona.aubin@spcorp.com; Valérie Dupuis, Fleishman-Hillard Canada, (514) 892-8005, valerie.dupuis@fleishman.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.