Rue Saint-Denis : Appel à la solidarité - Québec doit aider les commerces de proximité

MONTRÉAL, le 6 juin 2016 /CNW Telbec/ - Entouré de commerçants qui, conscients de la nécessité des travaux majeurs de réfection de la rue Saint-Denis, veulent tout de même de l'aide pour assurer la survie de leurs commerces, le député solidaire de Mercier, Amir Khadir, dénonce l'inaction du gouvernement du Québec dans l'appui aux petits commerces de proximité. Le maire de l'Arrondissement du Plateau Mont-Royal, Luc Ferrandez, demande aussi des actions concrètes pour appuyer les commerçants. La Société de développement commercial (SDC) Pignons rue Saint-Denis considère également la situation préoccupante pour ses membres.

« Notre mythique rue Saint-Denis, artère commerciale majeure, retrouvera sa fière allure sous peu, mais en attendant, le minimum est de soutenir nos commerçants! Et malgré la fin des travaux en novembre, d'autres sont prévus dans deux ans! Ces travaux sont nécessaires, mais une meilleure coordination aurait été souhaitée. Entre temps, pourquoi refuser un soutien financier aux petits commerçants qui veulent rendre leurs terrasses plus intimes et ainsi protéger leur clientèle de la poussière? », questionne le député.

M. Khadir est d'avis que ces entrepreneurs doivent obtenir une aide de Québec pour survivre à ce passage à vide. « Que fait le gouvernement pour aider nos commerces de proximité? Bien peu. Il fait bien peu de cas qu'un nombre important de petits commerces soient en danger. Par contre, quand une méga entreprise comme Bombardier éprouve des difficultés, de surcroît avec une gestion déficiente, le porte-monnaie de Québec est grand ouvert ! Une entreprise comme Alcan devrait plus d'un milliard $ en impôt accumulé depuis vingt ans! Il y a là une grande injustice ».

Beaucoup de commerces de la rue St-Denis peinent à arriver en raison des travaux, mais aussi en raison de la spéculation, qui fait en sorte que leurs loyers ne cessent d'augmenter. « Les propriétaires de petits commerces, comme ceux qui sont avec nous ce matin, croulent sous les baux inflationnistes, des taxes municipales élevées et des constructions débridées. Les locaux  laissés vacants par les spéculateurs et des devantures placardées n'aide pas du tout nos commerces. Rien pour les encourager. Pour favoriser l'économie locale du Plateau, les petits commerçants qui font de Saint-Denis ce qu'elle est, le gouvernement a un rôle à jouer», continue-t-il.

Supporter ces commerçants qui appellent à l'aide serait aisé pour Québec. « Une des premières actions à prendre est d'implanter une politique de baux commerciaux pour contrer la spéculation immobilière. C'est un minimum pour soutenir le commerce de proximité, socle de notre économie. Et des sous, il y en a. Si l'équipe Couillard décidait, par exemple, de s'attaquer aux pertes fiscales liées au commerce en ligne, nous pourrions récupérer plus de 165 millions $ par année en obligeant les institutions financières émettrices de cartes de crédit à percevoir les taxes de vente sur les achats en ligne à l'étranger. Cet argent pourrait être investi ici, dans un Fonds dont la mission serait de promouvoir et appuyer les économies locales des villes et quartiers. Des solutions, il y en a. Ce sont les choix politiques qui sont mauvais », termine le député.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Eve-Marie Lacasse, Responsable des communications, 514-625-7431 ou eve-marie.lacasse@quebecsolidaire.net

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.