Rosemont--La Petite-Patrie ouvre la porte à l'économie collaborative

MONTRÉAL, le 3 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Les élus de l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie voteront un avis de motion portant sur l'économie collaborative lors du prochain conseil d'arrondissement. L'avis de motion a pour but de permettre et d'encadrer la location entre particuliers de stationnements, d'espaces d'entreposage et de terrains cultivables. « Cette démarche s'inscrit dans notre volonté de jouer un rôle de leadership sur les questions d'économie collaborative et de devenir un lieu ouvert à l'innovation », a déclaré Guillaume Lavoie, conseiller du district de Marie-Victorin et responsable de ce dossier pour l'Administration.

Pour le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François William Croteau, favoriser l'économie collaborative permet une gestion plus efficace des ressources actuelles et s'inscrit dans un esprit de développement durable. « Notre arrondissement a toujours soutenu les innovations économiques, sociales et environnementales afin de favoriser le développement durable, donc favoriser l'économie collaborative est une nouvelle étape qui va de soi pour nous », mentionne-t-il. L'Arrondissement doit procéder à une modification de sa réglementation car ces nouveaux usages n'y sont pas prévus, entraînant un flou réglementaire.

Favoriser l'accès au stationnement dans les zones les plus sensibles

L'accès au stationnement est un enjeu de taille à travers la ville, étant donné la rareté des espaces disponibles et la pression accrue sur ces derniers. « L'économie collaborative permettrait de soulager la pression dans les secteurs très achalandés, comme les stationnements institutionnels. L'hôpital Maisonneuve-Rosemont et l'Institut de cardiologie de Montréal en sont d'excellents exemples », explique Guillaume Lavoie. Les stationnements institutionnels (stationnements d'organismes, d'églises, d'écoles ou d'institutions gouvernementales) ne sont effectivement utilisés qu'à certaines heures de la journée et restent vides hors des périodes d'affaires ou de rencontres.

Des applications existent déjà pour permettre à des propriétaires de louer leur stationnement à d'autres automobilistes quand ils ne s'en servent pas, par exemple, s'ils se rendent travailler tous les matins en voiture, ou s'ils sont absents la fin de semaine.

Favoriser l'agriculture urbaine et maximiser les espaces disponibles

L'agriculture urbaine est l'une des pratiques qui pourrait bénéficier de l'économie collaborative, selon François William Croteau. En effet, cette dernière connaît une popularité grandissante à travers Montréal, mais elle est souvent limitée par la faible disponibilité d'espaces à cultiver. L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie compte y pallier grâce à l'économie collaborative. « La popularité des espaces dans les jardins communautaires combinée au nombre de terrains publics disponibles font en sorte que des centaines de citoyens sont relégués aux listes d'attente. Notre approche est donc de favoriser la mise en contact de citoyens qui possèdent un espace de terrain privé et qui sont intéressés à prêter ou louer à d'autres citoyens intéressés à les cultiver », explique le maire Croteau.

Dans la même logique, Rosemont-La Petite-Patrie souhaite s'assurer que les citoyens qui le désirent puissent louer leurs espaces disponibles pour l'entreposage (remise, garage, sous-sol) sans que cela soit en contradiction avec la règlementation municipale.

Favoriser l'innovation et l'éclosion de start-ups montréalais

Le flou règlementaire actuel entourant l'économie collaborative est un frein à l'innovation et nuit aux investissements, déplore Guillaume Lavoie. « Les investisseurs et les utilisateurs ont besoin de certitudes sur l'environnement règlementaire dans lequel ils opèrent. Ils ont horreur du flou, parce que c'est un risque potentiel. En clarifiant et en modernisant nos règles, nous favoriserons la création et l'essor de start-ups locaux souhaitant se lancer dans ce grand marché tout en jouant un rôle de catalyseur dans l'adoption de ces pratiques par la population en général », conclut le conseiller.

 

SOURCE Ville de Montréal - Arrondissement de Rosemont - La Petite-Patrie

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca ; Serge Fortin, chargé de communication, 514 872-1776 (cell 514 603-0624), ville.montreal.qc.ca/rpp, www.facebook.com/arrondissementRPP

RELATED LINKS
http://www.ville.montreal.qc.ca/rpp

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.