Rien pour retenir les familles à Montréal dans le budget

MONTRÉAL, le 13 janv. /CNW Telbec/ - Projet Montréal tient à dénoncer la différence entre le discours tenu par l'administration Tremblay et la réalité budgétaire. "Le maire et son équipe, en s'appropriant le discours de Projet Montréal pour retenir les familles, nous a tenu aujourd'hui des propos qui ne tiennent pas la route dans les faits. "Walk the talk" c'est ce que nous aurions dû voir dans le budget. Quand on impose une hausse de taxe aussi importante en période de récession, il faut proposer un projet de société et de relance. Les familles en sortent non seulement appauvries, mais encore, tout est mis en place pour qu'elles quittent la ville", a affirmé Peter McQueen, conseiller de ville de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et porte-parole en matière de finance et budget au cabinet fantôme de la 2e opposition.

Selon les élus de Projet Montréal, non seulement l'administration Tremblay hausse-t-elle les taxes foncières et les tarifs de la STM, mais en plus elle vient réduire la part des postes budgétaires affectant directement la qualité de vie des familles : logement et lutte contre le logement insalubre, 0,2 %; bibliothèques et centres communautaires, 0,2 %; patinoires, piscines et terrains de jeux, 0,6 %; sécurité dans nos rues - sécurité publique, police et prévention des incendies, 1 %. "On retrouve des baisses pour toutes les enveloppes qui concernent les familles en plus d'une hausse de taxe de 5,6 %. Aucune initiative n'est prévue pour freiner leur exode. Bref, par ses actions et inactions, Gérald Tremblay est littéralement en train de payer le déménagement des jeunes familles qui pensent à quitter l'île pour les couronnes", a poursuivi François Limoges, conseiller de ville de Saint-Édouard.

Mme Josée Duplessis, conseillère de ville de De Lorimier, est consciente que les discussions à venir seront décisives pour l'orientation budgétaire : "Nous espérons que le processus démocratique d'évaluation du budget qui aura lieu ces deux prochaines semaines permettra réellement de réajuster le tir et d'y apporter les amendements nécessaires. Les citoyens ont besoin d'être entendus et servis comme il se doit puisque c'est de leur argent dont il est question", a-t-elle conclu.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la 2e opposition

Renseignements : Renseignements: Militza Jean, attachée politique de la 2e opposition, (514) 239-8612

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la 2e opposition

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.