Richelieu poursuit sa solide croissance avec une bonne performance financière au 2e trimestre de 2015 - Nouvelle acquisition aux États-Unis

  • Les ventes ont augmenté de 15,5 % au deuxième trimestre pour atteindre 190,8 millions $, dont 11,7 % de croissance interne et 3,8 % provenant des acquisitions. Pour le premier semestre, elles se sont élevées à 350,1 millions $, en hausse de 16,2 %.
  • Le résultat net par action dilué a augmenté de 12,1 % au deuxième trimestre pour s'établir à 0,74 $. Pour le premier semestre, il est passé à 1,25 $, en hausse de 14,7 %.
  • Rachat de 143 000 actions totalisant 8,7 millions $ et une situation financière saine et solide, pratiquement pas de dette et un rendement moyen des capitaux propres de 18,2 %.
  • Événement postérieur : acquisition stratégique à Dallas donnant accès au marché du Texas.

MONTRÉAL, le 2 juill. 2015 /CNW Telbec/ - « Richelieu (TSX: RCH) a réalisé une autre bonne performance financière, comme en témoignent les résultats du deuxième trimestre clos le 31 mai 2015. Tous nos marchés ont apporté leur contribution à la croissance des ventes, attestant du succès de nos stratégies d'innovation et de développement de marché, avec des programmes de marketing à forte valeur ajoutée pour nos clients et la priorité constante que nous accordons à la qualité d'exécution. Il en a résulté des ventes en hausse de 14,3 % dans le marché des fabricants, dont 9,9 % de croissance interne et 4,4 % provenant des acquisitions. Dans le marché des détaillants en quincaillerie et grandes surfaces de rénovation, les ventes ont augmenté de 22,4 %, reflétant principalement les retombées des ventes exceptionnelles à la suite de l'introduction de produits additionnels dans les magasins et de gains importants de parts de marché au Canada. Le 18 juin, nous avons conclu l'acquisition de Single Source Cabinet Supplies, un distributeur de quincaillerie spécialisée établi à Dallas au Texas.  Nous sommes fiers de cette acquisition stratégique qui permet à Richelieu d'entrer dans le marché dynamique du Texas, avec une importante clientèle de fabricants de cuisines et d'ébénisteries résidentielles et commerciales et des ventes de plus de 5 millions $ sur une base annuelle. Dans les prochaines périodes, nous poursuivrons la création de synergies et la recherche d'opportunités d'acquisitions créatrices de valeur », a souligné M. Richard Lord, président et chef de la direction de Richelieu.

VERSEMENT DU PROCHAIN DIVIDENDE

En date du 2 juillet 2015, le conseil d'administration a approuvé le versement d'un dividende trimestriel de 0,15 $ par action.  Ce dividende est payable le 30 juillet 2015 aux actionnaires inscrits aux registres en date du 16 juillet 2015.

ANALYSE DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION DU DEUXIÈME TRIMESTRE ET DU PREMIER SEMESTRE CLOS LE 31 MAI 2015, COMPARATIVEMENT À CEUX DU DEUXIÈME TRIMESTRE ET DU PREMIER SEMESTRE CLOS LE 31 MAI 2014          

Ventes consolidées

Au deuxième trimestre, Richelieu a réalisé des ventes consolidées de 190,8 millions $, comparativement à 165,2 millions $ pour le trimestre correspondant de 2014, soit une hausse de 25,6 millions $ ou 15,5 %, dont 11,7 % de croissance interne et 3,8 % provenant des acquisitions.  En devise comparable à celle du deuxième trimestre de 2014, la hausse des ventes consolidées aurait été de 11,7% pour le trimestre clos le 31 mai 2015.

Dans le marché des fabricants, les ventes se sont élevées à 161,3 millions $, comparativement à 141,1 millions $ pour la période correspondante de 2014, soit une hausse de 20,2 millions $ ou 14,3 %, dont 9,9 % de croissance interne et 4,4 % provenant des acquisitions. Dans le marché des détaillants en quincaillerie et grandes surfaces de rénovation, les ventes ont atteint 29,5 millions $, contre 24,1 millions $ pour le trimestre correspondant de 2014, soit une hausse de 22,4 %.

Au Canada, la Société a enregistré des ventes de 133,6 millions $, en hausse de 11,4 millions $ ou 9,3 % sur celles du deuxième trimestre de 2014, dont 8,3 % de croissance interne et 1,0 % provenant des acquisitions. Les ventes au marché des fabricants ont totalisé 107,7 millions $, en hausse de 6,4 millions $ ou 6,3 %, dont 5,1 % de croissance interne et 1,2 % provenant des acquisitions. Les ventes au marché des détaillants en quincaillerie et grandes surfaces de rénovation ont atteint 25,9 millions $, en hausse de 5,0 millions $ ou 23,9 % sur celles du trimestre correspondant de 2014. Cet accroissement reflète principalement les gains importants de parts de marché ainsi que les retombées de ventes exceptionnelles à la suite de l'introduction de produits additionnels dans les magasins.  

Aux États-Unis, les ventes ont atteint 46,2 millions $ US, comparativement à 39,0 millions $ US pour le trimestre correspondant de 2014, soit une hausse de 7,2 millions $ US ou 18,4 %, dont 7,8 % provenant de la croissance interne et 10,6 % des acquisitions. Dans le marché des fabricants, les ventes se sont établies à 43,3 millions $ US en hausse de 7,2 millions $ US ou 19,9 % sur celles du deuxième trimestre de 2014, dont 8,4 % provenant de la croissance interne et 11,5 % des acquisitions. Quant aux ventes aux détaillants et grandes surfaces de rénovation, elles sont demeurées stables. Compte tenu de l'effet de change, les ventes totales réalisées aux États-Unis exprimées en dollars canadiens ont atteint 57,2 millions $, en hausse de 33,3 %. Elles ont représenté 30,0 % des ventes consolidées du deuxième trimestre de 2015, alors que celles du deuxième trimestre de 2014 avaient représenté 26,0 % des ventes consolidées de la période.                                                                             

Au premier semestre, les ventes consolidées se sont élevées à 350,1 millions $, en hausse de 48,9 millions $ ou 16,2 % sur celles du semestre correspondant de 2014, dont 12,1 % de croissance interne et 4,1 % provenant des acquisitions.  En devise comparable à celle du premier semestre de 2014, la hausse des ventes consolidées aurait été de 12,4% pour le semestre clos le 31 mai 2015.

Les ventes aux fabricants ont atteint 295,6 millions $, comparativement à 254,9 millions $ pour le semestre correspondant de 2014, soit une hausse de 40,7 millions $ ou 16,0 %, dont une croissance interne de 11,2 % et 4,8 % provenant des acquisitions. Les ventes au marché des détaillants en quincaillerie et grandes surfaces de rénovation ont totalisé 54,5 millions $, comparativement à 46,3 millions $, en hausse de 8,2 millions $ ou 17,7 %.

Au Canada, les ventes se sont élevées à 241,3 millions $, contre 220,7 millions $ pour le premier semestre de 2014, soit une hausse de 20,6 millions $ ou 9,3 %, dont 8,2 % provenant de la croissance interne et 1,1 % des acquisitions. Les ventes au marché des fabricants ont totalisé 193,9 millions $, en hausse de 13,5 millions $ ou 7,5 %, dont 6,2 % de croissance interne et 1,3 % provenant des acquisitions. Dans le marché des détaillants en quincaillerie et grandes surfaces de rénovation, les ventes se sont établies à 47,4 millions $ contre 40,3 millions $, en hausse de 7,1 millions $ ou 17,6 % sur celles de la période correspondante de 2014, reflétant l'impact des gains importants de parts de marché et de l'introduction de produits additionnels dans les magasins au deuxième trimestre.

Aux États-Unis, Richelieu a réalisé des ventes de 89,0 millions $ US, comparativement à 73,6 millions $ US pour le semestre correspondant de 2014, soit une hausse de 15,4 millions $ US ou 21,0 %, dont 9,9 % provenant de la croissance interne et 11,1 % des acquisitions. Dans le marché des fabricants, les ventes se sont élevées à 83,2 millions $ US contre 68,1 millions $ US, en hausse de 15,1 millions $ US ou 22,2 % sur celles du premier semestre de 2014, dont 10,2 % provenant de la croissance interne et 12,0 % des acquisitions. Dans le marché des détaillants et grandes surfaces de rénovation, les ventes ont augmenté de 6,9 %. Compte tenu de l'effet de change, les ventes réalisées aux États-Unis exprimées en dollars canadiens ont atteint 108,8 millions $, comparativement à 80,5 millions $ pour le semestre correspondant de 2014, soit une hausse de 35,1 %. Elles ont représenté 31,1 % des ventes consolidées du premier semestre de 2015, alors que celles du premier semestre de 2014 avaient représenté 26,7 % des ventes consolidées de la période.

BAIIA consolidé et marge bénéficiaire BAIIA

Au deuxième trimestre, le résultat avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA) s'est élevé à 21,9 millions $, en hausse de 2,7 millions $ ou 14,0 % sur celui du trimestre correspondant de 2014. La marge bénéficiaire brute a légèrement diminué par rapport à la période correspondante de 2014 en raison notamment des marges brutes plus basses de certaines acquisitions dont les mix de produits diffèrent, de la proportion plus importante des ventes réalisées aux États-Unis, de l'impact des coûts d'introduction de produits additionnels dans le marché des détaillants au Canada et de l'appréciation de la devise US qui a eu un effet à la hausse sur les coûts d'approvisionnement de certains produits avant l'ajustement des prix de vente. Dans ce contexte, la marge bénéficiaire BAIIA s'est établie à 11,5 % comparativement à 11,6 % pour le trimestre correspondant de 2014.

La charge d'impôts sur le résultat est passée à 5,2 millions $, en hausse de 0,8 million $ sur celle du deuxième trimestre de l'exercice 2014.

Au premier semestre, le résultat avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA) a atteint 37,6 millions $, en hausse de 4,7 millions $ ou 14,3 % sur celui du premier semestre de l'exercice 2014. Notons que la marge bénéficiaire brute et la marge bénéficiaire BAIIA du premier semestre ont légèrement fléchi en raison des marges brutes plus basses de certaines acquisitions dont les mix de produits diffèrent, de la proportion plus élevée des ventes aux États-Unis où le mix de produits diffère également, de l'impact des coûts d'introduction de produits additionnels dans le marché des détaillants au Canada et de l'appréciation de la devise US qui a eu un effet à la hausse sur les coûts d'approvisionnement de certains produits avant l'ajustement des prix de vente.

La charge d'impôts sur le résultat s'est établie à 8,8 millions $, en hausse de 1,2 million $ sur celle du premier semestre de l'exercice 2014.

Résultat net consolidé attribuable aux actionnaires

Au deuxième trimestre, le résultat net a augmenté de 12,3 %. Compte tenu des participations ne donnant pas le contrôle, le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société a atteint 14,7 millions $, en hausse de 12,4 % sur celui du deuxième trimestre de 2014. Le résultat net par action est passé à 0,75 $ de base et 0,74 $ dilué, comparativement à 0,67 $ de base et 0,66 $ dilué pour le trimestre correspondant de 2014, soit une hausse de 11,9 % et 12,1 % respectivement.

Le résultat global s'est établi à 14,3 millions $, compte tenu d'un écart négatif de 0,4 million $ sur conversion des états financiers de la filiale située aux États-Unis, comparativement à 11,8 millions $ pour le deuxième trimestre de 2014, compte tenu alors d'un écart négatif de 1,3 million $ sur conversion des états financiers de la filiale située aux États-Unis.

Au premier semestre, le résultat net s'est accru de 13,4 %. Compte tenu des participations ne donnant pas le contrôle, le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s'est élevé à 24,9 millions $, en hausse de 13,6 % sur celui du semestre correspondant de 2014. Le résultat net par action a atteint 1,27 $ de base et 1,25 $ dilué contre 1,11 $ de base et 1,09 $ dilué pour le premier semestre de 2014, en hausse de 14,4 % et de 14,7 % respectivement.

Le résultat global a été de 31,1 millions $, compte tenu d'un écart positif de 6,2 millions $ sur conversion des états financiers de la filiale située aux États-Unis, comparativement à 23,1 millions $ pour le semestre correspondant de 2014, compte tenu d'un écart positif de 1,2 million $ sur conversion des états financiers de la filiale située aux États-Unis.

SITUATION FINANCIÈRE

Analyse des principaux flux monétaires pour le deuxième trimestre et le premier semestre clos le 31 mai 2015

Activités opérationnelles

Au deuxième trimestre, les flux monétaires liés aux activités opérationnelles (avant la variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement) ont atteint 17,0 millions $ ou 0,86 $ par action, comparativement à 14,8 millions $ ou 0,75 $ par action pour le deuxième trimestre de 2014, soit une hausse de 14,6 % provenant principalement de l'accroissement du résultat net. La variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement a requis des liquidités de 7,9 millions $, reflétant la variation des comptes débiteurs (10,6 millions $) alors que les créditeurs et autres éléments ont représenté un apport de fonds de 2,7 millions $. En conséquence, les activités opérationnelles ont généré des fonds de 9,1 millions $, comparativement à 13,7 millions $ au trimestre correspondant de 2014.

Au premier semestre, les flux monétaires liés aux activités opérationnelles (avant la variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement) se sont élevés à 29,5 millions $ ou 1,48 $ par action, comparativement à 25,8 millions $ ou 1,29 $ par action pour le premier semestre de 2014, soit une hausse de 14,0 % provenant principalement de l'accroissement du résultat net. La variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement a requis des liquidités de 32,8 millions $, représentant les variations des stocks (22,2 millions $), des comptes débiteurs (6,9 millions $) et des créditeurs et autres éléments (3,7 millions $). En conséquence, les activités opérationnelles ont requis des fonds de 3,3 millions $, alors que pour le premier semestre de 2014, elles avaient généré des fonds de 11,9 millions $.

Activités de financement

Au deuxième trimestre, les activités de financement ont nécessité une sortie de fonds de 12,0 millions $ par rapport à 2,5 millions $ pour le trimestre correspondant de 2014. Cette variation provient principalement du fait qu'au cours du deuxième trimestre de 2015, la Société a effectué un rachat d'actions ordinaires aux fins d'annulation pour 8,7 millions $, alors qu'au trimestre correspondant de 2014, elle avait racheté des actions pour 0,5 million $. La Société a versé des dividendes aux actionnaires de 2,9 millions $, en hausse de 0,2 million $ sur ceux versés au deuxième trimestre de 2014.  De plus, Richelieu a effectué un remboursement de 0,5 million $ sur la dette à long terme relativement à une contrepartie à payer sur une acquisition antérieure.

Au premier semestre, les activités de financement ont nécessité une sortie de fonds de 15,4 millions $ par rapport à 30,1 millions $ pour le semestre correspondant de 2014. Au cours des six premiers mois de l'exercice, Richelieu a effectué des rachats d'actions ordinaires aux fins d'annulation pour 9,2 millions $ contre 27,5 millions $ au cours du premier semestre de 2014. La Société a versé des dividendes aux actionnaires de 5,9 millions $, en hausse de 0,3 million $ sur ceux versés au premier semestre de 2014. Par ailleurs, des actions ont été émises pour 0,8 million $, comparativement à une émission d'actions de 3,0 millions $ au premier semestre de 2014.

Activités d'investissement

Au deuxième trimestre, les activités d'investissement ont totalisé 2,6 millions $ destinés à de l'équipement visant l'efficacité opérationnelle, des logiciels nécessaires aux opérations et à des améliorations apportées aux bâtiments.

Au premier semestre, les activités d'investissement se sont chiffrées à 4,5 millions $ destinés à de l'équipement visant l'efficacité opérationnelle, des logiciels nécessaires aux opérations, à des améliorations apportées aux bâtiments ainsi qu'au réaménagement de certaines salles de montre. 

Sources de financement

Au 31 mai 2015, la trésorerie et les équivalents de trésorerie ont totalisé 10,1 millions $, comparativement à 33,7 millions $ au 30 novembre 2014. Cette variation reflète principalement la hausse des stocks et le rachat d'actions ordinaires effectué pendant le premier semestre de 2015. La Société disposait d'un fonds de roulement de 229,6 millions $, soit un ratio de 4,4:1, comparativement à 214,9 millions $ (ratio de 4,0:1) au 30 novembre 2014.

Richelieu estime qu'elle possède les ressources en capital nécessaires pour faire face à ses engagements et obligations courantes et assumer les besoins de fonds pour sa croissance et ses activités de financement et d'investissement prévues pour le deuxième semestre de 2015.  La Société continue de disposer d'une marge de crédit autorisée de 26 millions $ CA ainsi que d'une marge de crédit de 6 millions $ US renouvelables annuellement et portant intérêt respectivement aux taux préférentiel et de base. Par ailleurs, Richelieu considère qu'elle pourrait accéder à d'autres financements externes si cela s'avérait nécessaire.

 

Situation financière sommaire




Aux                                                       

                  31 mai

30 novembre


2015

2014

(en milliers de $, sauf le taux de change)









Actifs courants                                           

296 987

285 394

Actifs non courants                                        

107 278

105 327




Total                                                                  

404 265

390 721

Passifs courants                                          

67 358

70 528

Passifs non courants                                          

6 814

6 640

Capitaux propres attribuables aux actionnaires de la Société                       

326 302

309 149

Participations ne donnant pas le contrôle            

3 791

4 404




Total                                                            

404 265

390 721




Taux de change de la conversion d'une filiale aux États-Unis

1,244

1,144

 

Les actifs totaux ont atteint 404,3 millions $ au 31 mai 2015, comparativement à 390,7 millions $ au 30 novembre 2014, soit une hausse de 3,5 %. Les actifs courants ont augmenté de 11,6 millions $ par rapport au 30 novembre 2014, en raison principalement de l'accroissement des stocks résultant de l'introduction de nouveaux produits et en vue des prochains mois qui sont historiquement une période plus active.  De plus, l'appréciation du dollar US a eu un effet à la hausse sur la conversion des actifs de la filiale aux États-Unis.

 

Encaisse nette




Aux                                                       

                31 mai

30 novembre


2015

2014

(en milliers de $)






Portion courante de la dette à long terme    

2 036

3 352

Dette à long terme                                              

2 176

2 002




Total                                                                  

4 212

5 354

Trésorerie et équivalents de trésorerie                  

10 083

33 721

Encaisse totale nette de la dette                   

5 871

28 367




 

La dette totale s'est établie à 4,2 millions $, dont 2,2 millions $ de dette à long terme et 2,0 millions $ de dette à court terme représentant les soldes à payer sur des acquisitions, soit une baisse de 1,1 million $ par rapport au 30 novembre 2014. Déduction faite de cette dette, l'encaisse nette était de 5,9 millions $ au 31 mai 2015.  La Société continue de jouir d'une situation financière saine et solide.

Les capitaux propres attribuables aux actionnaires de la Société ont totalisé 326,3 millions $ au 31 mai 2015, contre 309,1 millions $ au 30 novembre 2014, soit une hausse de 5,5 % provenant principalement d'une augmentation de 10,0 millions $ des résultats non distribués qui se sont élevés à 280,9 millions $, de 6,2 millions $ du cumul des autres éléments du résultat global et de 0,8 million $ du capital-actions. Au 31 mai 2015, la valeur comptable de l'action était de 16,78 $, en hausse de 6,2 % sur celle au 30 novembre 2014. 

ÉVÉNEMENT POSTÉRIEUR À LA DATE DE CLÔTURE

Le 18 juin 2015, Richelieu a conclu l'acquisition des principaux éléments d'actif net de BD Enterprises, Inc. (faisant affaires sous le nom de Single Source Cabinet Supplies), un distributeur de quincaillerie spécialisée situé à Dallas, Texas, qui dessert une clientèle de fabricants de cuisines et d'ébénisteries résidentielles et commerciales.

PROFIL AU 31 MAI 2015

Richelieu a acquis une position de chef de file en Amérique du Nord en tant qu'importateur, distributeur et fabricant de quincaillerie spécialisée et de produits complémentaires. Ses produits sont destinés à une importante clientèle de fabricants d'armoires de cuisine et de salles de bains, de meubles, de portes et fenêtres et d'ébénisterie résidentielle et commerciale, ainsi qu'à une vaste clientèle de détaillants en quincaillerie, incluant les grandes surfaces de rénovation.  Richelieu offre à ses clients une large sélection de produits qui proviennent de fabricants du monde entier.  Son offre regroupe quelque 100 000 articles différents, s'adressant à une clientèle de plus de 70 000 clients actifs, qui sont desservis par 66 centres en Amérique du Nord, dont 36 centres de distribution au Canada, 28 aux États-Unis et deux centres de fabrication au Canada, soit Les Industries Cedan inc. spécialisée dans la fabrication d'une grande variété de gammes de placages et de bandes de chant et Menuiserie des Pins Ltée qui fabrique des composantes pour l'industrie des portes et fenêtres et une grande sélection de moulures décoratives.

Note aux lecteurs -- Richelieu utilise le résultat avant impôts sur le résultat, intérêts et amortissement (« BAIIA ») car cette mesure permet à la direction d'évaluer le rendement opérationnel de la Société.  Cette donnée est un indicateur financier largement accepté de la capacité d'une société de rembourser et d'assumer ses dettes. Cependant, les investisseurs ne doivent pas le considérer comme un critère remplaçant les produits des activités opérationnelles ou le résultat net, un indicateur des résultats des activités opérationnelles ou de flux de trésorerie, ni comme un paramètre de mesure de liquidité.  Étant donné que le BAIIA n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS, il pourrait ne pas être comparable aux BAIIA d'autres sociétés. Richelieu utilise également les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles et les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles par action. Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles sont établis à partir du résultat net auquel s'ajoutent les charges d'amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles, la charge (ou recouvrement) d'impôts différés et la charge relative à la rémunération à base d'actions. Ces mesures additionnelles ne tiennent pas compte de la variation des éléments hors caisse du fond de roulement afin d'exclure les effets de saisonnalité et sont utilisées par la direction dans ses évaluations des liquidités générées par les activités opérationnelles à long terme. Ainsi, les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles pourraient ne pas être comparables aux flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles d'autres sociétés. Certains énoncés formulés dans le présent communiqué de presse, notamment les énoncés qui portent sur la suffisance prévue des flux de trésorerie pour couvrir les engagements contractuels, pour assurer sa croissance et pour couvrir ses activités de financement et d'investissement, les perspectives de croissance, la position concurrentielle de Richelieu au sein de son industrie, la capacité de Richelieu à faire face à la conjoncture économique actuelle et d'accéder à d'autres financements externes, la réalisation de nouvelles acquisitions,  et d'autres énoncés ne portant pas sur des faits passés constituent des énoncés prospectifs. Dans certains cas, ces énoncés sont identifiés par l'utilisation de mots comme « peut », « fera », « ferait », « a l'intention », « compte », « devrait », « s'attend », « projette », « prévoit », « croit », « estime » ou de la forme négative de ces expressions ou autres variantes comparables. Ces énoncés sont fondés sur l'information disponible au moment où ils sont formulés, sur des hypothèses établies par la direction et sur les attentes de la direction, agissant de bonne foi, à l'égard d'événements futurs, y compris  sur l'hypothèse selon laquelle la conjoncture économique et les taux de change ne se détérioreront pas de façon significative, les frais d'exploitation n'augmenteront pas considérablement, les livraisons suffiront à répondre aux besoins de Richelieu, la disponibilité du crédit demeurera stable tout au long de l'exercice et aucun événement extraordinaire n'exigera de dépenses en immobilisations supplémentaires.  Bien que la direction considère ces hypothèses et attentes comme raisonnables en fonction de l'information dont elle dispose au moment de les formuler, elles pourraient s'avérer inexactes.  Les énoncés prospectifs sont aussi sujets, de par leur nature, à des risques connus et inconnus et à des incertitudes tels que, notamment, ceux reliés à l'industrie, aux acquisitions, aux relations de travail, au crédit, aux dirigeants clés, à l'approvisionnement et à la responsabilité du fait du produit, et d'autres facteurs mentionnés dans le rapport de gestion inclus dans le rapport annuel de Richelieu et dans la notice annuelle de Richelieu, qui sont disponibles sur le site web du Système électronique de données, d'analyse et de recherche (SEDAR) à www.sedar.com. Les résultats réels de Richelieu pourraient différer de façon importante de ceux qu'indiquent ou laissent entrevoir ces énoncés prospectifs. Par conséquent, il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces énoncés ne reflètent pas l'incidence potentielle d'éléments spéciaux ou encore d'un regroupement d'entreprises ou d'une autre opération qui pourraient être annoncés ou avoir lieu après la date des présentes. Richelieu n'a aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf dans la mesure prévue par les lois applicables.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE DU 2 JUILLET 2015 à 14 H 30 (heure de l'est)

Les analystes financiers et les investisseurs intéressés à participer à la conférence téléphonique sur les résultats qui aura lieu le 2 juillet 2015 à 14 h 30, pourront composer le   1-866-865-3087 quelques minutes avant le début de l'appel. Les personnes qui ne peuvent pas participer pourront écouter l'enregistrement qui sera disponible à compter du 2 juillet 2015 à 17 h 15, jusqu'à minuit le 9 juillet 2015, en composant le 1-855-859-2056, code d'accès : 64718835. Les journalistes sont invités en tant qu'auditeurs.

Photos disponibles sous la rubrique « À propos de Richelieu » à la section « Médias » du site www.richelieu.com


 


ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE





[en milliers de dollars]

[non audités]







Au 31 mai
2015

Au 30 novembre
2014



$

$

ACTIFS




Actifs courants




Trésorerie et équivalents de trésorerie


10 083

33 721

Débiteurs


102 584

93 874

Stocks


182 103

156 488

Frais payés d'avance


2 217

1 311



296 987

285 394

Actifs non courants




Immobilisations corporelles 


24 359

22 895

Immobilisations incorporelles


21 221

20 987

Goodwill


57 696

57 669

Impôts différés


4 002

3 776



404 265

390 721

PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES




Passifs courants




Créditeurs et charges à payer


64 992

64 437

Impôts à payer


330

2 739

Portion courante de la dette à long terme


2 036

3 352



67 358

70 528

Passifs non courants




Dette à long terme


2 176

2 002

Impôts différés


2 763

2 762

Autres passifs


1 875

1 876



74 172

77 168

Capitaux propres




Capital-actions 


30 598

29 762

Surplus d'apport


1 637

1 576

Résultats non distribués


280 873

270 826

Cumul des autres éléments du résultat global


13 194

6 985

Capitaux propres attribuables aux actionnaires de la Société


326 302

309 149

Participations ne donnant pas le contrôle


3 791

4 404



330 093

313 553



404 265

390 721

 

COMPTES DE RÉSULTATS CONSOLIDÉS




Périodes de trois et six mois closes les 31 mai [en milliers de dollars, sauf les données par action]

[non audités]





Pour les trois mois
clos le 31 mai

Pour les six mois 
clos le 31 mai


2015

2014

2015

2014


$

$

$

$

Ventes

190 801

165 155

350 120

301 263

Coût des marchandises vendues, charges liées aux entrepôts et charges de vente et d'administration

168 923

145 970

312 536

268 374

Résultat avant amortissement, frais financiers et impôts sur le résultat

21 878

19 185

37 584

32 889

Amortissement des immobilisations corporelles

1 415

1 223

2 774

2 481

Amortissement des immobilisations incorporelles

646

513

1 272

1 041

Frais financiers, nets

(43)

(41)

(127)

(153)


2 018

1 695

3 919

3 369

Résultat avant impôts sur le résultat

19 860

17 490

33 665

29 520

Impôts sur le résultat

5 193

4 428

8 814

7 612

Résultat net

14 667

13 062

24 851

21 908

Résultat net attribuable aux :





Actionnaires de la Société

14 653

13 036

24 869

21 895

Participations ne donnant pas le contrôle

14

26

(18)

13


14 667

13 062

24 851

21 908

Résultat net par action attribuable aux actionnaires de la Société 





De base

0,75

0,67

1,27

1,11

Dilué

0,74

0,66

1,25

1,09

 


ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL




Périodes de trois et six mois closes les 31 mai [en milliers de dollars]

[non audités]





Pour les trois mois
clos le 31 mai

Pour les six mois
clos le 31 mai


2015

2014

2015

2014


$

$

$

$

Résultat net

14 667

13 062

24 851

21 908

Autres éléments du résultat global qui seront reclassés dans le résultat net





Écart de change résultant de la conversion d'une filiale à l'étranger

(412)

(1 266)

6 209

1 175

Résultat global

14 255

11 796

31 060

23 083






Résultat global attribuable aux :





Actionnaires de la Société

14 241

11 770

31 078

23 070

Participations ne donnant pas le contrôle

14

26

(18)

13


14 255

11 796

31 060

23 083

 

TABLEAUX CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE




Périodes de trois et six mois closes les 31 mai [en milliers de dollars]

[non audités]





Pour les trois mois
clos le 31 mai

Pour les six mois
clos le 31 mai


2015

2014

2015

2014


$

$

$

$

ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES





Résultat net

14 667

13 062

24 851

21 908

Éléments sans effet sur la trésorerie






Amortissement des immobilisations corporelles

1 415

1 223

2 774

2 481


Amortissement des immobilisations incorporelles

646

513

1 272

1 041


Impôts différés

--

(294)

--

(294)


Charge relative à la rémunération à base d'actions

276

328

557

697


17 004

14 832

29 454

25 833

Variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement

(7 920)

(1 096)

(32 795)

(13 896)


9 084

13 736

(3 341)

11 937

ACTIVITÉS DE FINANCEMENT





Remboursement de la dette à long terme

(500)

--

(600)

--

Dividendes versés aux actionnaires de la Société mère

(2 939)

(2 741)

(5 878)

(5 547)

Autres dividendes versés

--

--

(596)

--

Émission d'actions ordinaires

205

709

807

2 958

Rachat d'actions ordinaires pour annulation

(8 735)

(457)

(9 180)

(27 520)


(11 969)

(2 489)

(15 447)

(30 109)

ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT





Acquisitions d'entreprises

--

(1 739)

--

(3 089)

Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles

(2 604)

(1 198)

(4 469)

(1 897)


(2 604)

(2 937)

(4 469)

(4 986)

Effet des fluctuations du taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie

(103)

(77)

(381)

18






Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

(5 592)

8 233

(23 638)

(23 140)

Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période

15 675

14 814

33 721

46 187

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période

10 083

23 047

10 083

23 047

 

SOURCE Quincaillerie Richelieu Ltée

Renseignements : Richard Lord, Président et chef de la direction; Antoine Auclair, Vice-président et chef de la direction financière, Tél. : (514) 336-4144, www.richelieu.com

RELATED LINKS
http://www.richelieu.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.