Révolution de la chirurgie orthopédique au CHU Sainte-Justine et Polytechnique Montréal

Des patients retrouvent une colonne normale grâce à la Chaire en biomécanique de la colonne vertébrale, renouvelée pour préparer la chirurgie du futur

MONTRÉAL, le 26 mars 2013 /CNW Telbec/ - Caroline Villeneuve et Jordan Lemay font partie des 2 à 3 % de jeunes Québécois atteints de scoliose idiopathique, une déformation en trois dimensions de la colonne vertébrale qui affecte surtout des jeunes filles, sans que l'on comprenne encore tout à fait pourquoi. Grâce au renouvellement de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Medtronic en biomécanique de la colonne vertébrale dont est titulaire Pr Carl-Éric Aubin de Polytechnique Montréal et du CHUSainte-Justine, les futurs enfants et les adultes atteints de problèmes de la colonne vertébrale pourront, comme Caroline et Jordan, profiter de la «chirurgie du futur» que les chercheurs sont à mettre au point.

En 2010, après avoir porté un corset pendant neuf mois, Caroline a dû subir une chirurgie correctrice en raison de la progression rapide de la déformation en trois dimensions de sa colonne vertébrale. L'intervention a été pratiquée par le Dr Stefan Parent au CHU Sainte-Justine, un centre mondialement reconnu dans le traitement de cette pathologie. Cinq heures plus tard, Caroline en est ressortie avec l'ajout de deux barres de métal et de vingt vis, dix vertèbres fusionnées et une cicatrice de 12 pouces. Pourtant, au bout de deux jours seulement, elle recommençait à marcher. Or, il y a à peine quelques années, l'intervention aurait nécessité l'immobilisation dans un plâtre et une convalescence de plusieurs mois à l'hôpital.

Caroline est aujourd'hui une jeune femme de 16 ans épanouie qui terminera d'ici quelques mois son 5e secondaire. Auteure d'un guide de survie à l'intention des patients qui reçoivent un diagnostic de scoliose, elle n'a plus aucune restriction médicale et s'apprête à monter sur scène en tant que finaliste du concours Blainville en chansons.

Pour sa part, Jordan est un jeune garçon enjoué de 10 ans, à qui on a récemment diagnostiqué une scoliose évolutive, et qui s'apprête à subir une intervention chirurgicale pour redresser sa colonne vertébrale au cours de l'été.

Caroline et Jordan disent devoir beaucoup aux équipes de recherche montréalaises qui travaillent à perfectionner les outils chirurgicaux des orthopédistes, comme celle du Pr Carl-Éric Aubin de Polytechnique Montréal et chercheur au CHU Sainte-Justine, titulaire de la Chaire de recherche CRSNG-Medtronic en biomécanique du traitement de la colonne vertébrale.

Forte des avancées réalisées ces cinq dernières années, cette Chaire de recherche voit aujourd'hui ses activités reconduites pour un deuxième mandat de cinq ans grâce à l'appui renouvelé du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et de Medtronic qui injectent chacun 875 000 $ pour un total de 1,75 M$. S'ajoute à ce montant une contribution en nature de 519 000 $ de Medtronic.

Quand le génie et la médecine s'allient pour optimiser les traitements
La chirurgie correctrice de la scoliose est complexe. Choisir l'endroit de la colonne vertébrale où il faut intervenir, le type d'implant à utiliser, les forces à appliquer et prévoir l'évolution du redressement de la colonne sont au nombre des défis auxquels est confronté le chirurgien qui aborde la chirurgie avec une approche empirique. Au cours du premier terme de la Chaire, le Pr Aubin a demandé aux meilleurs chirurgiens du monde de partager leur stratégie opératoire pour un cas précis soumis par l'équipe de chercheurs de Montréal. Trente chirurgiens, trente stratégies différentes.

Or, entre 2007 et 2012, l'équipe de Polytechnique Montréal et du CHU Sainte-Justine a développé plusieurs outils pour résoudre les problèmes auxquels se butent les chirurgiens orthopédistes qui traitent des pathologies de la colonne vertébrale comme la scoliose, le spondylolisthésis et le mauvais équilibre. Les travaux de recherche de la Chaire auront, entre autres, permis la réalisation d'un simulateur de chirurgie de la colonne vertébrale, de micro-implants pour le contrôle de la croissance de la colonne vertébrale, ainsi que d'une variété de tables d'opération multifonctionnelles.

L'appui renouvelé du CRSNG et de Medtronic permettra à l'équipe du Pr Aubin de travailler d'ici 2018 à de nouveaux projets dont la conception d'outils de simulation visant à mieux comprendre les principes sous-jacents aux traitements, à concevoir et valider des dispositifs novateurs « sans fusion des vertèbres », aussi peu invasifs que possible, et à élaborer un système de navigation/simulation pour assister les chirurgiens et optimiser les chirurgies, un peu comme un système GPS, modifiant ainsi la conception même de ce que deviendra la « salle de chirurgie du futur ». Au moyen de caméras, le système pourra déterminer la position des outils du chirurgien et celle des structures anatomiques. Pendant la chirurgie, le logiciel simulera l'installation des implants et les manœuvres de correction, et indiquera exactement les ajustements à apporter au planning opératoire pour optimiser l'intervention.

« Il faut compter de nombreuses années de labeur pour repousser timidement les conséquences d'une maladie aussi complexe que la scoliose idiopathique », souligne Carl-Éric Aubin, professeur à Polytechnique Montréal, chercheur et chef de l'axe des maladies musculosquelettiques et réadaptation du CHU Sainte-Justine, et titulaire de la Chaire de recherche CRSNG-Medtronic en biomécanique de la colonne vertébrale. « Néanmoins, le cas de Caroline, de Jordan et des patients traités au CHU Sainte-Justine sont pour moi et mon équipe une grande source de motivation. L'appui du CRSNG et de Medtronic est essentiel pour la poursuite de nos recherches et nous tenons à les remercier. »

« Les travaux de la Chaire CRSNG-Medtronic correspondent en tous points à ce que valorise le CHU Sainte-Justine : de la recherche dont les résultats bénéficient directement aux patients », souligne le Dr Fabrice Brunet, directeur général du CHU Sainte-Justine. « C'est la présence de nos chercheurs directement auprès des patients à toutes les étapes de leur parcours entre nos murs qui rend la chose possible. On ne peut rêver d'une meilleure intégration de la recherche et des soins. »

« Je me réjouis que ces activités de recherche aient été reconduites pour un 2e mandat de cinq ans grâce à l'appui renouvelé du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (le CRSNG) et de Medtronic », souligne M. Christophe Guy, directeur général de Polytechnique Montréal. « Il s'agit d'une grande marque de confiance qui confirme l'excellence des travaux et la volonté qu'ils se poursuivent pour continuer à repousser les conséquences d'une maladie aussi complexe. »

« Nous sommes fiers d'appuyer la recherche continue et innovatrice du Professeur Aubin et de son équipe », a déclaré M. Terry Finley, directeur principal du Groupe des thérapies restauratrices de Medtronic du Canada. « Les travaux de pointe qu'il a réalisés dans les domaines du génie biomécanique et des technologies médicales ont profité à tant de patients, en particulier ceux qui sont atteints de scoliose, à qui ils ont permis de vivre pleinement et libérés de la douleur, en plus de stimuler l'innovation au Québec. »

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l'Université de Montréal. Il réunit une équipe de plus de 1200 personnes, dont plus de 250 chercheurs et 450 étudiants de cycles supérieurs qui font de la recherche fondamentale, clinique, translationnelle et évaluative en santé pédiatrique et maternelle. Axés sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d'avenues prometteuses de médecine personnalisée, ses travaux s'inscrivent sous les axes de recherche Avancement et devenir en santé, Maladies du cerveau, Maladies musculosquelettiques et réadaptation, Maladies virales, immunitaires et cancers, Pathologies fœtomaternelles et néonatales et Santé métabolique. Le Centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. www.chu-Sainte-Justine.org/recherche/

À propos du CHU Sainte-Justine
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine est le plus grand centre mère-enfant au Canada et le 2e plus important centre pédiatrique en Amérique du Nord (Dallas (737 lits), CHUSJ (484 lits), Atlanta et Philadelphie (430 lits chacun). Il est membre du grand réseau d'excellence en santé de l'Université de Montréal (RUIS). Il compte 5 153 employés dont 1 392 infirmiers et infirmières auxiliaires et 1 036 professionnels en soins, 520 médecins, dentistes et pharmaciens, 822 résidents et plus de 250 chercheurs, 300 bénévoles, 3 400 stagiaires et étudiants de toutes disciplines. Le CHUSJ comprend 484 lits dont 35 au Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), seul centre dédié exclusivement à la réadaptation pédiatrique au Québec. L'OMS a reconnu le CHU Sainte-Justine « Hôpital promoteur de la santé ». www.hsj.qc.ca

À Propos du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie près de 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à quelque 12 000 professeurs chaque année, et favorise l'innovation en incitant plus de 2 400 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer. www.nserc-crsng.gc.ca

À propos de Medtronic
Medtronic du Canada est un chef de file canadien en systèmes de soins et technologies médicales de pointe pour soulager la douleur, rétablir la santé et prolonger la vie dans les domaines des maladies cardiaques et vasculaires et du diabète, pour la chirurgie de la colonne vertébrale, la neurochirurgie ainsi que pour la chirurgie oto-rhino laryngologique.  La société Medtronic est fière d'employer plus de 745 Canadiens. Son siège social est à Brampton en Ontario et elle compte des bureaux régionaux à Vancouver et Montréal et une usine de fabrication, Medtronic CryoCath, à Pointe-Claire, au Québec. www.medtronic.ca

Medtronic, Inc. (www.medtronic.com), qui a son siège à Minneapolis, est un leader mondial dans le domaine des technologies médicales - contribuant à soulager la douleur, à rétablir la santé et à prolonger la vie de millions de personnes dans le monde entier.

À propos de Polytechnique Montréal
Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 40 000 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l'Ordre des ingénieurs du Québec. L'institution donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 242 professeurs et plus de 7 100 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s'élève à plus de 200 millions de dollars, dont un budget de recherche de 72 millions de dollars. www.polymtl.ca

SOURCE : Polytechnique Montréal

Renseignements :

Possibilité d'entrevue avec Carl-Éric Aubin, professeur et titulaire de la Chaire de recherche, Dr Stefan Parent, orthopédiste et Caroline Villeneuve, patiente.

Disponibles sur demande :
- Le témoignage de Caroline Villeneuve
- Des images de synthèse
- Une fiche technique et le parcours d'un patient
- Des photos du Pr Carl-Éric Aubin en compagnie de Caroline Villeneuve, de Jordan Lemay et du Dr Stefan Parent

Source et renseignements :

Nathalie Rochette
Conseillère en communications
Service des communications et des relations publiques
Polytechnique Montréal
nathalie.rochette@polymtl.ca
Tél. : 514 340-4711, poste 2339
Cellulaire : 514 941-5660

Mélanie Dallaire
Conseillère principale en communication, relations médias
Bureau de la Direction générale
Communications et affaires publiques
CHU Sainte-Justine
melanie.dallaire.hsj@ssss.gouv.qc.ca
Tél. : 514 345-7707
Téléavertisseur : 514 415-5727


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.