Révision de la carte électorale du Québec - La Commission de la représentation électorale dépose son rapport préliminaire

QUÉBEC, le 17 mars 2015 /CNW Telbec/ - La Commission de la représentation électorale (CRE) a déposé aujourd'hui, à l'Assemblée nationale, sa proposition de nouvelle carte électorale pour le Québec. En vertu de la Loi électorale, cette démarche de révision est exigée à toutes les deux élections. Elle vise à assurer une représentation juste et équitable des électeurs, en tenant compte notamment de leur taux de croissance dans chacune des 125 circonscriptions. Rappelons que la carte actuelle, adoptée en 2011 et ayant servi aux deux dernières élections provinciales, a été établie à partir du nombre d'électeurs de novembre 2007.

La présidente de la Commission de la représentation électorale, Me Lucie Fiset, a affirmé que : « Depuis l'adoption de la dernière carte, l'évolution démographique s'est poursuivie, plus fortement dans certaines régions. Le travail de la CRE est d'analyser les plus récentes données démographiques pour présenter une carte à l'image du Québec, ce qui assurera un meilleur équilibre de la représentation électorale. Je tiens à souligner que, depuis le début de nos travaux, nous portons une attention particulière aux caractéristiques des différentes régions. Certains changements de délimitation sont nécessaires, mais ils sont réalisés dans le respect des communautés naturelles. »

Les principaux changements proposés

Les changements à la carte électorale touchent dans un premier temps la région des Laurentides-Lanaudière. L'ajout de deux nouvelles circonscriptions (Les Plaines et Prévost) est requis en raison de l'augmentation considérable du nombre d'électeurs sur ce territoire. Ainsi, le nombre de circonscriptions de la région correspond mieux à son poids électoral au sein de la province.

Deux autres régions, l'Île-de-Montréal et la Mauricie, se voient retirer une circonscription chacune, étant donné que leur nombre de circonscriptions respectif ne correspond plus à leur poids électoral au sein de la province.

Sur l'Île-de-Montréal, la proposition de délimitation compte 27 circonscriptions et les changements proposés touchent neuf circonscriptions. En ce qui concerne la région de la Mauricie, son nombre de circonscriptions passe de cinq à quatre. De nouvelles délimitations sont suggérées par la Commission afin de mieux répartir les électeurs dans ces quatre circonscriptions.

De plus, la CRE propose de modifier la délimitation de 14 circonscriptions, réparties dans cinq autres régions, afin d'établir un meilleur équilibre de leurs populations électorales.

 

Autres régions électorales où des ajustements
de délimitation sont proposés

Circonscriptions ciblées

Montérégie

La Pinière et Laporte

Vaudreuil et Soulanges

Outaouais

Hull, Gatineau, Chapleau et Papineau

Laval  

Chomedey et Fabre

Capitale-Nationale     

Chauveau et Charlesbourg

Estrie-Centre-du-Québec

Richmond et Orford

Des écarts d'exception négatifs justifiés par la CRE

Compte tenu de leurs particularités et de leur étendue, la Commission reconnaît à six circonscriptions un statut d'exception. Elle estime, en effet, que l'application stricte du critère numérique de ±25 % d'écart par rapport à la moyenne ne permet pas d'assurer la représentation effective des électeurs. Il s'agit des six circonscriptions suivantes :


  • Abitibi-Est
  • Abitibi-Ouest
  • Bonaventure
  • Gaspé
  • René-Lévesque
  • Ungava

La circonscription des Îles-de-la-Madeleine bénéficie également d'un statut d'exception en raison de son faible nombre d'électeurs. Il est à noter toutefois que la Commission n'a aucune compétence sur la délimitation de cette circonscription puisque celle-ci est définie dans la Loi électorale.

Dans sept régions, le statu quo est maintenu

Enfin, dans sept régions du Québec, le statu quo est maintenu quant à la délimitation actuelle des circonscriptions. Ce sont les régions de l'Abitibi-Témiscamingue, du Bas-St-Laurent, de la Chaudière-Appalaches, de la Côte-Nord, de la Gaspésie, du Nord-du-Québec et du Saguenay-Lac-St-Jean.

Une invitation à commenter la proposition de la CRE

Les changements apportés à la carte électorale du Québec sont formulés sous forme de proposition et la CRE entendra les commentaires de tous les intéressés. De fait, la Commission tiendra des auditions publiques, du 21 avril au 21 mai prochain, dans les régions du Québec dont les circonscriptions sont modifiées par la proposition. Par la suite, la CRE analysera attentivement toutes les représentations qui lui auront été faites, puis déposera une proposition révisée de délimitation à l'Assemblée nationale.

Les personnes désirant obtenir plus d'informations sur la proposition de la nouvelle carte électorale peuvent consulter le site Web lacarte.electionsquebec.qc.ca.


Quelques données relatives aux changements à la carte électorale

 


Carte électorale
proposée

Nombre total d'électeurs
selon la liste électorale permanente

 

6 048 383

 

(en date du 30 novembre 2014*)

Moyenne du nombre d'électeurs par circonscription

 limite supérieure (+25%)

 limite inférieure (-25%)

48 387

60 484

36 290

Nombre de circonscriptions dont la délimitation proposée
est différente de la délimitation précédente

 

36

 

 

*Cette date a été déterminée par la CRE en vue de produire le rapport préliminaire déposé aujourd'hui.

 

SOURCE Directeur général des élections

Renseignements : Source : Sonia Fontaine, Agente d'information, 418 644-3320 ou 1 888 870-3320, sfontaine@dgeq.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.dgeq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.