Révélations inquiétantes pour les services de garde - Le ministre Proulx doit réitérer son engagement envers le milieu familial

MONTRÉAL, le 4 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Devant certaines révélations inquiétantes quant aux intentions des libéraux d'éliminer par attrition le milieu familial régi et subventionné, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) demande au ministre de la Famille, Sébastien Proulx, de clarifier l'engagement du gouvernement envers ces services de garde essentiels pour les parents et leurs enfants.

« Le milieu familial régi et subventionné offre des services de garde de qualité, régis par le gouvernement, et à coût minime pour celui-ci. Il doit être renforcé, et non démantelé. Si l'élimination du milieu familial est véritablement l'objectif du gouvernement, le ministre Proulx se doit de l'admettre publiquement. Sinon, il doit réitérer son engagement envers le milieu familial public, et pas seulement par des mots, mais par des gestes pour aider ces milliers de femmes et les enfants dont elles s'occupent », réclame la première vice-présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Des allégations troublantes

Sur les ondes du 98,5 FM, jeudi matin, le chroniqueur économique Pierre-Yves McSween a évoqué une volonté du gouvernement libéral « d'éliminer par attrition les milieux familiaux subventionnés », afin de déplacer l'offre vers d'autres services.

« Cette allégation a de quoi troubler, surtout après les assauts des derniers mois envers le réseau public de services de garde. La modulation des frais de garde a déjà fait mal aux services de garde en milieu familial. Le gouvernement doit cesser de mettre à mal le milieu familial, reculer sur la modulation et instaurer un moratoire sur l'octroi de places en garderies privées », précise Valérie Grenon.

Un milieu de grande qualité

Cette attitude du gouvernement est d'autant plus déplorable que les services de garde en milieu familial régis et subventionnés ont fait leurs preuves au Québec, avec plus de 90 000 enfants dans cette composante du réseau.

« Le gouvernement régit et surveille de près la qualité et la sécurité de ces services de garde, garantissant un niveau de service exemplaire. Le nombre de plaintes envers ces services est d'ailleurs très faible comparativement aux garderies privées. Lorsqu'on affaiblit le milieu familial public, c'est à des dizaines de milliers d'enfants que l'on nuit », conclut Valérie Grenon.

Profil de la FIPEQ-CSQ

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) représente 11 700 responsables de garde en milieu familial et près de 2 400 éducatrices dans les installations des CPE. Elle est l'organisation syndicale la plus représentative dans le secteur de la petite enfance au Québec.

 

SOURCE FEDERATION DES INTERVENANTES EN PETITE ENFANCE DU QUEBEC (FIPEQ-CSQ)

Renseignements : Christopher Young, Conseiller en communication FIPEQ-CSQ, Téléphone : 514 378-5933, Courriel : young.christopher@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.