Retour des clauses « orphelins » - Le premier ministre s'en prend injustement aux jeunes, déplore François Legault

QUÉBEC, le 10 nov. 2015 /CNW Telbec/ - À la reprise des travaux parlementaires à l'Assemblée nationale, mardi, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, a sommé le premier ministre de retirer immédiatement son offre salariale aux employés de l'État, qui consiste au grand retour des clauses « orphelins » au Québec.

Pour François Legault, la proposition faite la semaine dernière par le président du Conseil du trésor dans le cadre de ses négociations avec le secteur public est tout simplement aberrante, particulièrement pour les infirmières. En effet, les personnes nouvellement embauchées auraient droit à un salaire plus faible en début de carrière que celui en vigueur à l'heure actuelle. Ce coup direct porté aux jeunes qui choisissent cette profession doit être corrigé au plus vite, a-t-il réclamé.

« Ce qu'il offre aux infirmières, c'est une baisse de salaire pour les six premiers échelons lorsqu'elles commencent leur carrière. Quel manque de vision de s'en prendre à ceux et celles qui commencent leur carrière, qui fondent une famille, qui s'achètent une première maison. Est-ce le pacte que le gouvernement libéral offre aux jeunes travailleurs qui vont être moins nombreux dans une société vieillissante? C'est une injustice que le Président du Conseil du Trésor a déposée à la table des négociations », a vivement dénoncé François Legault.

En ramenant les clauses « orphelins », le premier ministre fait payer le prix de son manque de vision à la jeunesse québécoise. Le chef de la CAQ a rappelé qu'il est primordial de compter sur les jeunes pour soutenir nos programmes sociaux. Or, ce qu'on leur dit avec cette offre, c'est « gagnez moins, mais payez plus! », a illustré François Legault.

« Cette proposition est irresponsable. Le Président du Conseil du trésor ne doit pas se conter d'histoires : un jeune qui décide d'une carrière considère le salaire à l'entrée et lors des premières années de travail. Il faut cesser de sacrifier les jeunes pour ses propres intérêts politiques. En proposant des clauses orphelins aux nouvelles infirmières, les libéraux envoient un mauvais message aux jeunes qui sont intéressés par cette profession », a poursuivi M. Legault.

Le chef du deuxième groupe d'opposition a ajouté qu'il n'est pas trop tard et que le gouvernement peut corriger son erreur. Il doit déposer une nouvelle offre qui se basera sur une négociation sectorielle, une approche plus avantageuse pour attirer les meilleurs candidats dans certaines professions publiques. François Legault a toutefois été catégorique : les clauses « orphelins » n'ont plus leur place au Québec. Elles découragent la relève et punissent injustement nos jeunes, a-t-il fait savoir.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.