Respect mutuel et partenariat - Signature d'un protocole d'entente entre
Bergeronnes et Essipit

LES BERGERONNES, QC, le 9 août /CNW Telbec/ - À l'instar d'un document semblable signé en mai 2009 par la MRC de la Haute-Côte-Nord et la Première Nation des Innus Essipit, un protocole d'entente de respect mutuel et de partenariat vient tout juste d'être conclu entre Essipit et la municipalité des Bergeronnes.

Le protocole signé le 9 août 2010 à l'Hôtel de Ville des Bergeronnes, a pour but de favoriser une alliance entre les parties relativement au développement socioéconomique, incluant le positionnement touristique et le projet de réfection de la Pointe-à-John.

    
                          Des retombées économiques
    

Selon les termes du document, Bergeronnes et Essipit disent vouloir travailler de bonne foi sur tout projet jugé d'intérêt commun, en privilégiant la collaboration et l'ouverture. Les parties conviennent, notamment, qu'en fonction des différents projets, elles détermineront ensemble la répartition des coûts, investissements et bénéfices associés à chacun d'entre eux. Sur le plan des retombées économiques, on s'entend quant à l'importance de favoriser l'octroi de contrats à des entreprises issues du milieu. Les parties conviennent également de la possibilité d'inclure des partenaires du domaine privé dans l'analyse et la réalisation de certains projets.

    
                         Une responsabilité politique
    

Selon le maire de la municipalité des Bergeronnes, M. Francis Bouchard, le protocole d'entente s'appuie sur un principe voulant que la paix, le respect, la bonne entente, la coexistence pacifique et harmonieuse sont des composantes essentielles à une prospérité partagée : "Nos communautés sont intimement liées par leurs histoires et leurs rapports socioéconomiques, ainsi que par des liens de solidarité et de collaboration qui en découlent; nous avons la responsabilité politique de trouver les moyens appropriés pour mettre en valeur ce qui nous unis et relever le défi de coexister dans le respect de nos identités propres".

    
                             Les forces du milieu
    

Quant au chef Denis Ross de la Première Nation des Innus Essipit, il a affirmé que le développement de projets communs dans les domaines comme ceux du développement touristique constitue une voie privilégiée de collaboration entre les deux communautés : "Le développement économique de la collectivité toute entière est d'abord et avant tout issu d'une concertation, et notre avenir ne sera possible que s'il s'appuie sur les forces du milieu que sont nos populations et nos ressources".

    
                               Pas d'ingérence
    

Concernant les négociations actuellement en cours entre le Conseil tribal Mamuitun et les deux paliers de gouvernement, le protocole d'entente indique que les parties sont conscientes de la nécessité et de la légitimité du processus de négociation sur la revendication territoriale globale entre les Innus et les gouvernements du Canada et du Québec qui dure déjà depuis plus de 30 ans. Il y est toutefois mentionné que la municipalité des Bergeronnes ne se prononce pas quant à la conclusion d'un éventuel traité dont elle ne fait pas partie : "Les litiges juridiques potentiels de l'une ou l'autre des parties avec une quelconque instance gouvernementale ne doivent en aucun cas entraver l'esprit de cette déclaration, afin que nous puissions créer entre nous des relations équitables, harmonieuses, enrichissantes et porteuses d'avenir".

    
                          Un outil de développement
    

Bergeronnes et Essipit se sont donc dotés d'un cadre qui permettra de maximiser les bénéfices collectifs de leurs interventions et investissements et d'un outil de développement socioéconomique qui devrait mener, sous peu, à la réalisation de projets concrets, particulièrement en ce qui a trait à la réfection de la Pointe-à-John. Selon le chef Ross et le maire Bouchard : "La concertation, la collaboration, l'ouverture et la synergie entre nos communautés sont des voies à privilégier permettant de favoriser leur développement ainsi que l'émergence d'un esprit de partenariat, de bonne foi, d'harmonie et de cohabitation pacifique".

SOURCE Conseil de la Première Nation des Innus ESSIPIT

Renseignements : Renseignements: Marc Chaloult, 418 233-2509, mchaloult@essipit.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.