Réservoir Manicouagan et rivière Betsiamites - Déterminés à « aller jusqu'au bout », les Innus de Pessamit interpellent le premier ministre Couillard et trois de ses ministres

PESSAMIT, QC, le 13 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Après avoir servi deux mises en demeure à Hydro-Québec, enjoignant la société d'État d'interrompre immédiatement le rehaussement du réservoir Manicouagan et de mettre un terme à l'actuelle gestion hydraulique causant la dégradation de la rivière Betsiamites, le Conseil des Innus de Pessamit a fait parvenir une lettre au premier ministre du Québec et d'autres à ses ministres concernés, les invitant à faire respecter les lois et règlements de leurs propre gouvernement. « Il est temps qu'Hydro-Québec cesse de se comporter en maître incontestable d'un territoire que les Innus n'ont jamais cédé à qui que ce soit » a dit le chef René Simon en annonçant l'expédition de ces lettres.

Déterminés à mener l'affaire jusqu'au bout, les Innus ont en effet appuyé leur démarche de mises en demeure par un rappel au premier ministre, Philippe Couillard, ainsi qu'aux ministres Pierre Arcand (Énergie et Ressources naturelles du Québec), Luc Blanchette (Forêt, Faune et Parcs du Québec), et David Heurtel (Développement durable et Environnent du Québec), qu'ils ont la responsabilité, sinon le devoir, de faire respecter des lois et règlements qu'Hydro-Québec continue d'enfreindre impunément.

Au premier ministre du Québec
À Philippe Couillard, le chef, René Simon, rappelle qu'en sa qualité d'ultime responsable des obligations constitutionnelles du gouvernement du Québec envers les Pessamiu Ilnut (Innus de Pessamit) et, qu'à titre de garant politique final de l'application du cadre législatif de l'État québécois, il se doit d'intervenir dans ce dossier pour que cessent les écarts aux lois du Québec perpétrés par Hydro-Québec, et que prennent fin les abus de pouvoir exercés par cette même société d'État envers la Première Nation des Innus de Pessamit.

Au ministère de l'Énergie et Ressources naturelles
Au ministre Arcand, responsable d'Hydro-Québec, les Innus signalent que dans le cas de la rivière Betsiamites et dans celui du réservoir Manicouagan, le gouvernement du Québec est doublement interpellé, puisqu'il y va du respect de sa législation dans un contexte où les écarts aux lois sont attribuables à une société d'État. Il y va également du respect par le gouvernement du Québec des droits ancestraux des Pessamiu Ilnut, lesquels sont protégés par la Constitution canadienne.

Au ministère des Forêt, Faune et Parcs
Au ministre Blanchette, il est mentionné qu'il devrait exercer sans délai son pouvoir d'ordonnance en vertu de l'article 128.15 de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune qui interdit, dans un habitat faunique, de faire une activité susceptible de modifier un élément biologique, physique ou chimique propre à l'habitat de l'animal ou du poisson visé par cet habitat. Or, dans le cas de la rivière Betsiamites, on dénonce les conséquences désastreuses sur les populations de saumon atlantique et d'alose savoureuse, causées par la gestion hydraulique d'Hydro-Québec qui, par ses activités, enfreint le Règlement sur les espèces fauniques menacées ou vulnérables et leurs habitats.

Dans le cas du réservoir Manicouagan, on fait valoir que son rehaussement de quelque dix mètres causera l'envahissement par l'eau de milliers d'hectares d'écotones riverains et de forêt, y compris les tanières et terriers de nombreux animaux que chassent ou trappent les Pessamiu Ilnut, en plus d'induire des changements biophysiques dans les habitats aquatiques, notamment au niveau des frayères, des sites d'alevinage et d'alimentation dont dépend la survie du poisson. Par surcroît, le rehaussement du réservoir Manicouagan provoquera la formation de méthylmercure, une substance qui contamine l'environnement et se concentre dans la chaîne alimentaire, en particulier dans la chair des poissons que consomment les Pessamiu Ilnut. Deux autres violations flagrantes de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune.

Au ministère du Développement durable et de l'Environnent
Au ministre Heurtel, on rappelle qu'aucune autorisation n'a été délivrée en vertu de la Loi sur la qualité de l'environnement pour manipuler sans ménagement le débit de la rivière Betsiamites, provoquant ainsi l'introduction massive, permanente et délétère, de sédiments dans le milieu aquatique. Aucune autorisation n'a également été délivrée, en vertu de cette même Loi, pour le rehaussement du réservoir Manicouagan. En provoquant le lessivage et le décrochage des berges argileuses dans la rivière Betsiamites et en provoquant la formation de méthylmercure dans le réservoir Manicouagan, Hydro-Québec contrevient nettement à l'article 20 de la Loi sur la qualité de l'environnement.

Responsabilités et obligations
Rappelant au premier ministre et aux ministres concernés leur responsabilité de fiduciaire des droits autochtones et leurs obligations vis-à-vis la protection de l'environnement, incluant le milieu ambiant, la faune et la flore, le Conseil des Innus de Pessamit note qu'il s'agit ici du respect de législations provinciales et fédérales, dans un contexte où des écarts flagrants aux lois sont attribuables à une société d'État. Une lettre à cet effet a d'ailleurs été expédiée à la ministre de l'Environnement et Changement climatique du Canada, l'honorable Catherine McKenna.

« Nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout dans ces dossiers dont les conséquences frappent au cœur même de la vie des Pessamiu Ilnut sur le Nitassinan, leur territoire ancestral qu'ils ont le devoir de protéger contre les abus, la pollution et la dégradation » a conclu le chef René Simon.

SOURCE Conseil des Innus de Pessamit

Renseignements : Jack Picard, 418 445-0987, jackpicard50@icloud.com; Louis Archambault, 819 842-3333, l.a@consultantslouisarchambault.com

Profil de l'entreprise

Conseil des Innus de Pessamit

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.