Représentation électorale et financement des partis - Le projet de loi ne
règle en rien les déficits démocratiques entre les régions

QUÉBEC, le 17 févr. /CNW Telbec/ - Le projet de loi no 78 sur la représentation électorale et les règles de financement des partis politiques ne règle en rien la question des écarts démographiques croissants entre les régions. C'est ce qu'a soutenu aujourd'hui le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), M. Réjean Parent, devant la Commission des institutions. Celui-ci était accompagné pour l'occasion de Mme Sylvie Simoneau, 2e vice-présidente de la CSQ et de Mme Nicole de Sève, conseillère CSQ.

"Si le but ultime est la poursuite d'une représentation plus effective, ce à quoi nous croyons fermement comme organisation, nous devons conclure que nous sommes mis en face d'un projet de loi qui ne règle rien", a commenté M. Parent.

Pour la CSQ, la seule manière de respecter ce principe de représentation effective est le recours à une démarche qui soit vraiment démocratique et indépendante des humeurs politiciennes. Selon le président, "il est temps que le Québec se dote d'un mode de scrutin qui nous permette de rejoindre certains principes fondamentaux chers à la CSQ : un processus de votation simple, la traduction du pluralisme politique de la société québécoise, le maintien du lien entre l'électeur et son député, le reflet le plus fidèle possible de la volonté populaire et la traduction de l'importance des régions dans la réalité québécoise."

    
    Financement des partis politiques : la CSQ réclame un effort
    supplémentaire
    

En ce qui a trait au financement des partis politiques, la CSQ considère que les propositions contenues dans le projet de loi constituent une avancée sérieuse dans le financement des pratiques électorales. Ainsi, la CSQ salue le fait que ce projet de loi confirme la nécessité du financement public des partis politiques et, conséquemment, propose de hausser le financement public d'une campagne électorale de 0,50 $ à 0,82 $.

Constatant comme tout le monde que le dévoilement de pratiques ayant cours lors de campagnes électorales, que ce soit aux niveaux fédéral, provincial ou municipal, est venu entacher la confiance du public quant aux partis politiques, la CSQ aurait toutefois souhaité que le projet de loi aille plus loin. Dans cet esprit, le président de la CSQ souhaiterait que le projet de loi renforce la loi actuelle en inscrivant nommément que tous les partis politiques devraient avoir l'obligation de rendre publics les dons et les donateurs, et ce, pendant les campagnes électorales. La CSQ demande aussi que le projet de loi prévoie des mesures qui interdisent explicitement ce stratagème.

D'autre part, la CSQ appuie les modifications proposées reliées aux amendes ainsi que l'ajout d'une précision à la loi qui stipule que toute contribution doit être volontaire et ne pas faire l'objet de compensation, de contrepartie ou, encore, d'un quelconque remboursement.

Un processus choquant

Par ailleurs, la CSQ dénonce le fait que le gouvernement essaie de profiter de l'occasion d'assainir les règles de financement des partis politiques pour procéder à une réforme de la carte électorale. "Nous avons été choqués du recours à ce processus, d'autant plus que le Directeur général des élections (DGE) s'apprête à déposer ses propres recommandations concernant la carte électorale", souligne Réjean Parent.

"Les personnes qui vivent dans les régions en crise démographique méritent mieux qu'un débat bâclé, voire noyé dans un projet de loi omnibus."

Profil de la CSQ

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente quelque 175 000 membres, dont près de 100 000 font partie du personnel de l'éducation. La CSQ compte 11 fédérations qui regroupent environ 230 syndicats affiliés en fonction des secteurs d'activité de leurs membres auxquels s'ajoute l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ (CSQ)).

Les membres de la CSQ occupent plus de 350 titres d'emploi. Ils sont présents à tous les ordres d'enseignement (personnel enseignant, professionnel et de soutien) de même que dans les domaines de la garde éducative, de la santé et des services sociaux (personnel infirmier, professionnel et de soutien, éducatrices et éducateurs), du loisir, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Daniel Bussières, Attaché de presse CSQ, (514) 213-6468; Source: Centrale des syndicats du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.