Reportage d'Enquête sur les femmes autochtones et la SQ - « De crise en crise, ce gouvernement s'enfonce dans l'immobilisme », Manon Massé

MONTRÉAL, le 31 mars 2016 /CNW Telbec/ - La députée de Québec solidaire Manon Massé n'est pas surprise des révélations de l'émission Enquête concernant les allégations de crimes sexuels commis par des policiers de la SQ envers des femmes autochtones de plusieurs communautés.  « Martin Coiteux nous dit prendre le problème au sérieux et vouloir agir rapidement. M. Coiteux, le seul geste à poser qui démontrerait que votre gouvernement veut agir concrètement serait d'empêcher que la police enquête sur elle-même. Il en va de votre crédibilité de mettre sur pied une enquête indépendante sur ces agissements policiers abjects et de revoir leur formation ».  

« C'est extrêmement triste, mais je ne tombe pas en bas de ma chaise en apprenant qu'il n'y aurait pas que des femmes autochtones de Val-d'Or qui auraient subi des violences sexuelles de la part de policiers de la SQ. Nous sommes confrontés à des pratiques répandues et  banalisées, qui semblent solidement implantées dans la culture policière.  M. Coiteux nous dit qu'il agira promptement. Mais l'histoire nous démontre que son gouvernement est coupable de négligence criminelle en refusant de s'attaquer globalement à ce problème ».

La députée demande au gouvernement de prendre la chose au sérieux en élargissant la portée de l'enquête sur la SQ de Val-d'Or afin d'inclure toutes les régions où la SQ est présente et surtout, de retirer cette enquête des mains du SPVM. « La mise sur pied d'un comité indépendant des institutions policières pour enquêter sur les allégations d'abus de pouvoir par les agents de la SQ est urgente. Dans un contexte d'omerta et de culture policière viciée, un corps de police ne peut enquêter sur un autre corps de police. C'est vouer cette enquête à un échec certain. Tous les intervenants sont unanimes. La formation des policiers doit aussi être revue urgemment. Que l'on puisse avoir aussi peu de considération pour nos sœurs autochtones me dégoute ».

Depuis quelques mois, Mme Massé participe à une commission parlementaire sur les conditions de vie des femmes autochtones. Elle demande à ses collègues du PLQ, de la CAQ et du PQ d'interpeler le gouvernement sur sa responsabilité dans ce dossier. « Dans le cadre de cette commission, nous avons l'opportunité de voir comment l'Assemblée nationale peut appuyer les femmes autochtones dans leur lutte pour leur sécurité. Nous devons nous assurer que le gouvernement Couillard ne retombe pas dans l'indifférence une fois la tempête médiatique passée », conclut la députée.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Eve-Marie Lacasse, Responsable des communications de Québec solidaire, 514-625-7431 ou eve-marie.lacasse@quebecsolidaire.net

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.