Réponse à la première ministre concernant la taxe scolaire - Les commissions scolaires choisissent les élèves!

QUÉBEC, le 1er oct. 2013 /CNW Telbec/ - Réunis en conseil général extraordinaire à Québec les 27 et 28 septembre derniers pour décider du suivi à donner à la rencontre du 16 septembre avec la première ministre au sujet de la taxe scolaire, les présidentes et présidents des commissions scolaires francophones du Québec ont pris la décision unanime de continuer à tout faire pour préserver les services aux élèves. Il n'est donc pas question de couper dans les services aux élèves pour rembourser des comptes de taxe scolaire. C'est le message qu'a transmis la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), Josée Bouchard, lors de sa deuxième rencontre avec la première ministre aujourd'hui.

Toutefois, les commissions scolaires ont informé le gouvernement de leur ouverture à poursuivre les discussions sur un nouveau pacte fiscal.

Les commissions scolaires ont analysé et étudié avec rigueur toutes les pistes de solutions avancées par le gouvernement et la conclusion est sans équivoque : toute solution à court terme impliquerait nécessairement des compressions supplémentaires dans les services aux élèves. « Il est hors de question que les élus scolaires cautionnent une décision qui aurait comme impact d'enlever de l'argent dans les services aux élèves », a affirmé la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard.

« En décidant d'abolir le programme de péréquation de la taxe scolaire, le gouvernement a mis les élus scolaires devant une situation odieuse : hausser la taxe scolaire ou couper dans les services aux élèves. Nous avons évidemment choisi de préserver les services aux élèves, notre mission première. C'était une décision difficile et nous l'assumons. Si le gouvernement veut faire un choix électoraliste au détriment des élèves, qu'il le fasse, mais nous ne serons pas complices d'une décision qui viendrait nuire à la réussite des élèves! », a ajouté Mme Bouchard.

La présidente de la FCSQ a aussi tenu à témoigner du sentiment qui habite les élus scolaires : « Nous sommes indignés, le gouvernement nous méprise en ne respectant pas les décisions que nous avons prises en tant qu'élus et il tente maintenant de nous intimider en exigeant des compressions supplémentaires afin de régler un problème qu'il a lui-même créé. Nous refusons d'être traités de la sorte, alors que nous avons fait nos devoirs correctement dans le cadre des règles imposées par le gouvernement ».

« Lorsque le projet de loi n° 43, qui introduisait le programme de péréquation de la taxe scolaire, a été adopté en 2006, le ministre de l'Éducation de l'époque avait précisé que la Table Québec - Commissions scolaires allait entamer des travaux d'une durée de 2 ans pour revoir la fiscalité scolaire. Mais, malgré les demandes répétées de la FCSQ, ces travaux n'ont jamais eu lieu. Nous demandons donc au gouvernement d'entamer ces travaux sans délai supplémentaire, plutôt que de tenter une solution précipitée qui ne pourrait que nuire aux élèves », a conclu Josée Bouchard.

« Nous avons pris la décision, comme société, il y a 50 ans, de se doter d'un système public d'éducation accessible, équitable et démocratique. Le gouvernement est en train de tout remettre en question en vue de gagner sa prochaine élection », de s'indigner la présidente de la FCSQ, qui lance un appel à toutes les personnes et groupes qui ont à cœur l'école publique à se mobiliser contre le saccage que s'apprête à faire le gouvernement dans le réseau scolaire québécois.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe les 60 commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d'un million d'élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

SOURCE : Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements :

Caroline Lemieux
Attachée de presse
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca
Twitter : @fcsq


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.