Renouvellement du contrat de travail pour les employées de bureau - Le SCEP déplore l'offre de Bell Aliant

MONTRÉAL, le 25 mars 2013 /CNW Telbec/ - Au cours de la prochaine semaine, les membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) auront à décider s'ils acceptent l'offre patronale de la compagnie Bell Aliant au terme de la négociation du renouvellement de la convention collective. « De nos jours, voir un employeur traiter le groupe de ses employés composé majoritairement de femme comme des citoyennes de seconde zone, c'est absolument révoltant et scandaleux », a condamné le vice-président exécutif du SCEP-Québec responsable du dossier, Michel Ouimet.

Le Syndicat en veut principalement au fait que la compagnie a refusé d'offrir les mêmes pourcentages d'augmentation qu'elle avait consentis aux techniciens et techniciennes. « C'est un manque flagrant d'équité. Comment peuvent-ils justifier d'offrir plus à un groupe de travailleurs versus un autre alors que la profitabilité est en plus au rendez-vous ?», a pour sa part questionné Barb Dolan, vice-présidente administrative du SCEP-Ontario.

« Nous savons très bien que nos membres auront un choix difficile à faire, alors que leur emploi est précaire. C'est justement ce sur quoi Bell Aliant, dans l'ombre de Bell Canada, compte pour faire une offre moins avantageuse que ce qui a été consenti aux techniciens et techniciennes », a expliqué M. Ouimet. En effet, il faut savoir que Bell Aliant est un partenaire de Bell Canada et laisse planer la menace de faire passer le travail ailleurs.

Malgré la déception au niveau salarial, le nouveau contrat de travail comporte certains gains dont voici les faits saillants : reclassement des employés temporaires à permanents et des employés temps partiel à plein temps, augmentation des forfaits quotidiens et de l'allocation pour l'achat de bottes, bonification du congé de deuil, création d'un groupe salarial plus élevé et protection contre la sous-traitance pour tous les employés.

Des assemblées se tiennent un peut partout au Québec et en Ontario au cours des prochains jours et le résultat du vote sera dévoilé le 28 mars prochain.

Soulignons que les négociations étaient amorcées depuis le mois d'octobre alors que la convention collective expirait le 31 mai 2012. Le SCEP représente plus de 140 membres employés de bureau, dont 100 en Ontario et 40 au Québec.

Le SCEP est le plus important syndicat dans le secteur des télécommunications au pays, aussi en Ontario qu'au Québec. Il est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale, la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec.

SOURCE : Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements :

Source : Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP-FTQ)
www.scepquebec.qc.ca
Pour information : Marie-Andrée L'Heureux, responsable des communications, SCEP-Québec,
(514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.