Renouvellement de la convention collective de Keolis - division Lanau Bus - Rectification de faits concernant l'avis de mandat de grève des conducteurs d'autobus

MONTRÉAL, le 24 oct. 2016 /CNW Telbec/ - Le syndicat des employés de Lanau Bus (CSN) desservant le Réseau de transport collectif régional de la MRC de L'Assomption (RTCR), a fait parvenir à leur employeur le 17 octobre dernier un mandat de grève soulevé lors de leur dernière assemblée générale. Bien que l'entreprise souhaite respecter les ententes de confidentialité prises à la table de négociation et respecter le processus de négociation en cours, Keolis Canada se doit de rectifier certains messages syndicaux véhiculés dans les médias et distribués à la clientèle à ce sujet.

En effet, parmi les informations véhiculées, le syndicat indique que l'un des irritants majeurs pour les conducteurs d'autobus est la confection des horaires de travail. Le syndicat demande des horaires continus pour un certain nombre de conducteurs (idéalement, entre 4 h et 16 h) en indiquant que les horaires de travail actuels sont très étendus. Ces mêmes représentants des employés demandent aussi une garantie de travail de 40 h, répartie sur quatre ou cinq jours. Il faut cependant noter que l'offre de services des réseaux desservis est composée en bonne partie de circuits d'autobus entre Montréal et les diverses municipalités de la MRC de L'Assomption et que ces circuits sont en opération essentiellement en heures de pointe le matin (entre 5 h et 9 h) et le soir (entre 15 h et 19 h).

« C'est assurément dans notre dans intérêt de confectionner les horaires les plus intéressants possibles pour attirer et retenir nos conducteurs et nous le faisons en nous assurant de couvrir les horaires mis en place par les communautés pour desservir les besoins de la clientèle », souligne Marie Hélène Cloutier, vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation et porte-parole de Keolis Canada. « Notre but est de répondre aux demandes de la main-d'œuvre d'avoir des horaires à temps plein plutôt que des assignations à temps partiel, ce qui occasionne cependant des quarts de travail coupés. Il s'agit d'une pratique courante dans l'industrie du transport en commun sur des réseaux comme ceux que nous desservons. À noter que 96 % des horaires de travail actuels varient entre 37 et 40 h ».

Le syndicat allègue également que l'entreprise a une marge de manœuvre pour bonifier son offre. La réalité est cependant que les contrats de transport sont indexés annuellement à la hauteur de l'Indice des prix à la consommation (IPC). Lors des dernières discussions à la table de négociation, les demandes syndicales concernant le dernier échelon salarial représentaient plus de 20 % d'augmentation sur 5 ans auquel s'ajoutent d'autres demandes à caractère monétaire. De plus, les coûts de main-d'œuvre font partie des facteurs les plus importants du budget d'exploitation. Plusieurs améliorations monétaires ont été versées à ce groupe de conducteurs depuis 2010, en voici quelques exemples :

 

Évolution des
conditions de travail

de 2009 à 2014

Salaire

13 %

+ 4 % d'enrichissement à l'échelon maximal

IPC Canada

9 %

Programme
d'assurance collective

Augmentation de la contribution de l'employeur entre 12 % et 27 % en fonction du type de couverture

Régime de retraite

Mise en place d'un régime de retraite, contribution de l'employeur jusqu'à 3 % du salaire

Vacances

1 semaine de vacances additionnelle pour les employés de 10 ans de service et + (maintenant à 4 semaines)

40 heures garanties

25 % des assignations ont maintenant 40 heures payées garanties

Congé de maladie

4 heures additionnelles pour les 5 et 6 ans de service

 

Le regroupement des réseaux de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sous une seule autorité organisatrice de transport en commun (RTM) exige plus que jamais d'être concurrentiel : l'offre rejetée par les conducteurs le 16 octobre 2016 inclut des améliorations monétaires compétitives, jumelées à une organisation du travail optimisée permettant à l'entreprise de demeurer concurrentielle et préserver les emplois dans un contexte de marché où l'efficacité de l'exploitation est plus que jamais la clé du succès pour l'avenir de l'entreprise.

L'entreprise a conscience de la nécessité de faire progresser la situation des salariés, mais a aussi le devoir d'améliorer sa productivité et l'organisation du travail afin d'offrir un service de haute qualité qui demeure économiquement compétitif. Dans les circonstances actuelles, même si Keolis vise un règlement de l'entente, l'entreprise n'est tout simplement pas en mesure de déposer une offre à la hauteur des attentes exprimées. L'entreprise a déjà signifié clairement cet état de fait aux représentants des employés.

La conciliatrice au dossier a d'ailleurs convoqué les parties au bureau du ministère du Travail le 19 octobre dernier, en vue de rapprocher les parties vers une entente négociée. L'employeur n'a pas rompu les liens avec le syndicat malgré le refus de l'offre globale finale lors de l'assemblée générale tenue le 16 octobre dernier et espère toujours une entente entre les deux partis.

À propos de Keolis Canada
Entreprise franco-québécoise, Keolis Canada se spécialise dans le transport de personnes au Québec. Qu'il s'agisse de transport interurbain, urbain, train léger, scolaire, adapté, aéroportuaire ou nolisé, Keolis Canada offre un service de qualité, fiable et sécuritaire grâce à son équipe de plus de 900 employés chevronnés. Keolis Canada exploite un parc de 396 véhicules. Chaque année, Keolis Canada transporte près de 1 million de passagers et plus de 1 million de colis. Keolis Canada est détenue par l'entreprise française Groupe Keolis.

Le Groupe Keolis développe des solutions de mobilité sur mesure, adaptées aux évolutions des déplacements des voyageurs et aux attentes des collectivités. Chef de file en transport urbain en France, le Groupe Keolis est un acteur majeur du transport public de voyageurs en Europe et dans le monde. Le Groupe Keolis est détenu par la SNCF (70 %) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (30 %).

 

SOURCE Keolis Canada

Renseignements : Source : Marie Hélène Cloutier, Vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation, Keolis Canada inc.; Renseignements (médias uniquement) : Raphaëlle Cyr-Lelièvre, Conseillère principale, Hill+Knowlton Stratégies, Téléphone : 418 425-0986, Cellulaire : 418 580-0040, Courriel : raphaelle.cyr-lelievre@hkstrategies.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.