Rendre les études postsecondaires plus abordables

OTTAWA, le 28 juill. 2016 /CNW Telbec/ - Pour un trop grand nombre de Canadiens, l'augmentation des coûts des études postsecondaires a rendu l'éducation moins abordable. Moins de personnes sont en mesure d'économiser pour leurs études, et ceux qui reçoivent de l'aide financière éprouvent souvent de la difficulté à rembourser leurs prêts. Ainsi, l'augmentation du montant des bourses d'études canadiennes et les modifications apportées au Programme d'aide au remboursement offrent une aide concrète aux Canadiens de la classe moyenne et à ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

À compter du 1er août, le montant des bourses d'études canadiennes augmentera de 50 %, juste à temps pour le début de l'année d'études 2016-2017. Cette initiative aidera plus de 350 000 étudiants. Le montant des bourses passera de 2 000 $ à 3 000 $ par année pour les étudiants à temps plein issus d'une famille à faible revenu, de 800 $ à 1 200 $ par année pour les étudiants issus d'une famille à revenu moyen, et de 1 200 $ à 1 800 $ par année pour les étudiants à temps partiel issus d'une famille à faible revenu. Cela permettra aux étudiants de se concentrer sur leurs études tout en travaillant pour réaliser leurs grandes aspirations sans avoir à s'inquiéter à propos de leur endettement.

En outre, le gouvernement du Canada assouplira les règles du Programme d'aide au remboursement à compter du 1er novembre; il veillera à ce qu'aucun étudiant n'ait à rembourser son prêt d'études canadien avant de gagner au moins 25 000 $ par année. Les étudiants pourront donc terminer leurs études en sachant que le remboursement de leur dette ne représentera jamais un fardeau indûment lourd.

D'autres améliorations à l'aide financière aux étudiants sont prévues pour l'année d'études 2017-2018.  

Citation

« La prospérité future de notre pays dépend de la capacité de nos jeunes de poursuivre les études et de suivre la formation dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail. Grâce à ces nouvelles mesures, l'éducation postsecondaire sera plus abordable et les étudiants seront davantage en mesure d'effectuer la transition vers le marché du travail après leurs études. » 
- L'honorable MaryAnn Mihychuk, ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail

Les faits en bref

  • Grâce à la bonification des bourses d'études canadiennes, une aide de 1,53 milliard de dollars sera offerte sur cinq ans.
  • Grâce au rehaussement des seuils d'admissibilité relatifs au Programme d'aide au remboursement, une aide de 131,4 millions de dollars sera offerte sur cinq ans.
  • Le projet de réglementation visant à augmenter le montant des bourses d'études canadiennes et à accroître l'admissibilité au Programme d'aide au remboursement a été publié dans la partie II de la Gazette du Canada le 13 juillet 2016.

Liens connexes

Le budget de 2016 
Site de la Gazette du Canada

______________________________________________________

Document d'information
_____________________________________________________

LE BUDGET DE 2016 - Rendre les études postsecondaires plus abordables

Bonifier les bourses d'études canadiennes

Les bourses d'études canadiennes fournissent une aide financière directe et non remboursable aux étudiants issus de familles à revenu faible ou moyen et aux étudiants ayant une invalidité permanente ou des personnes à charge. L'admissibilité est évaluée au moment où l'étudiant présente une demande de prêt étudiant.

Dans le budget de 2016, le gouvernement a proposé de majorer de 50 % le montant des bourses d'études canadiennes. Le montant des bourses augmentera :

  • de 2 000 $ à 3 000 $ par année pour les étudiants à temps plein provenant d'une famille à faible revenu;
  • de 800 $ à 1 200 $ par année pour les étudiants à temps plein provenant d'une famille à revenu moyen;
  • de 1 200 $ à 1 800 $ par année pour les étudiants à temps partiel provenant d'une famille à faible revenu.

Plus de 350 000 étudiants pourront profiter de la bonification des bourses d'études canadiennes, dont environ 247 000 étudiants issus d'une famille à faible revenu, 100 000 étudiants issus d'une famille à revenu moyen et 16 000 étudiants à temps partiel par année. Cette mesure permettra de fournir une aide de 1,53 milliard de dollars sur cinq ans, à compter de 2016-2017.

Dans le budget de 2016, le gouvernement a également proposé d'élargir les critères d'admissibilité aux bourses d'études canadiennes afin d'aider encore plus d'étudiants à recevoir une aide non remboursable. Pour ce faire, on investira 790 millions de dollars sur quatre ans. Les nouveaux seuils d'admissibilité seront mis en place d'ici le début de l'année scolaire 2017-2018, une fois les consultations avec les provinces et les territoires terminées. En vertu du nouveau modèle, les seuils actuels de revenu faible et de revenu moyen seront remplacés par un seuil progressif unique à partir duquel le montant des bourses diminuera progressivement en fonction du revenu et de la taille de la famille.

Rendre l'endettement des étudiants plus facile à gérer

Le Programme d'aide au remboursement soutient les emprunteurs qui ont de la difficulté à rembourser leur prêt après leurs études. Il aide les emprunteurs à gérer leurs prêts étudiants en leur permettant de rembourser seulement un montant raisonnable, adapté à leur situation financière et calculé en fonction du revenu et de la taille de leur famille. Les étudiants doivent s'inscrire au Programme d'aide au remboursement pour obtenir ce soutien.

Dans le budget de 2016, le gouvernement a proposé d'augmenter le seuil de remboursement des prêts dans le cadre du Programme d'aide au remboursement du Programme canadien de prêts aux étudiants afin qu'aucun étudiant n'ait à rembourser son prêt d'études canadien avant de gagner au moins 25 000 $ par année. Les étudiants qui gagnent plus de 25 000 $ par année peuvent également demander à ce que leurs paiements soient réduits. Les étudiants qui pensent avoir de la difficulté à rembourser leurs prêts devraient communiquer avec le Centre de service national de prêts aux étudiants pour en savoir davantage : https://csnpe-nslsc.cibletudes-canlearn.ca/. Cette mesure permettra de fournir une aide de 131,4 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2016-2017.

Instaurer une contribution à taux fixe de l'étudiant

Dans le budget de 2016, le gouvernement a proposé d'instaurer une contribution à taux fixe de l'étudiant pour déterminer l'admissibilité aux prêts d'études canadiens et aux bourses d'études canadiennes, dans le but de remplacer le régime actuel fondé sur l'évaluation du revenu et des actifs financiers des étudiants.

Ce changement permettra aux étudiants de trouver du travail et d'acquérir une expérience de travail précieuse sans avoir à se soucier d'une réduction de leur aide financière. Les apprenants adultes bénéficieront aussi de ce changement, étant donné que plusieurs d'entre eux pourraient occuper un emploi ou détenir d'importants actifs financiers pendant leurs études. Cette mesure permettra de fournir une aide de 267,7 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2017-2018, et de 73 millions de dollars par année par la suite.

Le gouvernement collaborera avec les provinces et les territoires en vue de mettre au point le modèle de contribution à taux fixe à temps pour qu'il soit mis en œuvre pour l'année d'études 2017-2018.

Le Programme canadien de prêts aux étudiants favorise l'accessibilité aux études postsecondaires pour les étudiants qui ont besoin d'une aide financière. Il réduit les obstacles financiers en octroyant des prêts d'études canadiens et des bourses d'études canadiennes, et il aide les étudiants à rembourser leurs prêts au moyen du Programme d'aide au remboursement. Le Programme donne aux Canadiens la possibilité d'acquérir les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour participer avec succès à l'économie et à la société.

Le gouvernement a proposé dans le budget de 2016 d'apporter au Programme une série de réformes qui rendront les études postsecondaires plus abordables pour les étudiants de famille à revenu faible ou moyen et qui feront en sorte que l'endettement lié aux études puisse être géré plus facilement. De plus, ces mesures simplifieront le processus de demande d'aide financière aux étudiants, ce qui rendra le Programme plus transparent et prévisible.

Suivez-nous sur Twitter

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : John O'Leary, Directeur des communications, Cabinet de l'hon. MaryAnn Mihychuk, C.P., députée, Ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, 819-654-5611; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.