Rendez-vous de la forêt québécoise : la FCCQ satisfaite

SAINT-FÉLICIEN, QC, le 22 nov. 2013 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la conclusion du Rendez-vous de la forêt québécoise, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a exprimé sa satisfaction quant aux discussions tenues et aux propositions du gouvernement. Au cours des deux journées de travail, la FCCQ a présenté différentes pistes de solutions durables afin de permettre à l'industrie forestière québécoise de recommencer à jouer pleinement son rôle de moteur économique, en insistant particulièrement sur la nécessité d'en accroître la compétitivité. La FCCQ se réjouit que le gouvernement ait donné suite à plusieurs propositions qu'elle avait formulées.

En dépit des difficultés vécues au cours des dernières années, la forêt est encore aujourd'hui un acteur majeur dans le développement économique du Québec et il était important que le Rendez-vous débouche sur des avenues concrètes. « Les secteurs de la foresterie et de l'exploitation forestière, de la fabrication de produits du bois et de la fabrication de papier représentent un pourcentage important des exportations québécoises », a déclaré Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « Malgré une perte de près de 30 000 emplois depuis 2005, soit une diminution de plus de 30 % du nombre total d'emplois, l'industrie était responsable de plus de 60 000 emplois au Québec en 2012. »

La FCCQ a souligné que la compétitivité de l'industrie est la priorité sur laquelle tous les intervenants devraient travailler ensemble. « Peu importe les efforts qui seront faits et les décisions qui seront prises, si l'industrie ne voit pas sa compétitivité croître, le travail sera vain. Des conditions plus favorables sont ce qui, ultimement, permettra non seulement d'attirer des investissements ici, mais aussi d'en susciter de nouveaux chez les entreprises déjà présentes », d'ajouter François-William Simard, directeur, Stratégie et affaires économiques de la FCCQ.

Pour parvenir à accroître la compétitivité des entreprises forestières, la FCCQ a notamment suggéré au gouvernement :

  • D'améliorer l'accès à la ressource en gérant l'approvisionnement par objectifs de production plutôt que par contraintes de production;
  • D'assurer un approvisionnement plus efficace, stable et prévisible en révisant le système de mise aux enchères et en rendant publiques plus rapidement les informations relatives aux volumes d'approvisionnement et aux périodes de ventes de lots de bois;
  • De limiter le fardeau administratif imposé aux entreprises forestières.

« Le nouveau régime forestier a entraîné une hausse de 10 % à 20 % du coût du bois pour les entreprises forestières québécoises. Dans ce contexte, il est essentiel que les solutions retenues par le gouvernement à la suite de ce Rendez-vous de la forêt québécoise permettent à l'industrie de retrouver son entière compétitivité », de poursuivre M. Simard. La FCCQ salue d'ailleurs la mise en place d'un chantier sur les améliorations à apporter à la mise en œuvre du régime forestier, qui devra déposer des pistes d'amélioration pour l'année 2014-2015.

Modernisation de l'industrie
La FCCQ a insisté sur l'importance que l'industrie se modernise et développe de nouveaux procédés lies à l'utilisation du bois afin d'assurer son avenir. Elle a suggéré au gouvernement d'accompagner l'industrie forestière dans cette modernisation et dans la formation conséquente de ses travailleurs, une demande qui a été entendue. « Il aurait été difficile pour l'industrie d'investir dans sa modernisation alors qu'elle traversait une véritable crise et qu'il lui était pratiquement impossible de lever des capitaux. Ce financement demeure difficile aujourd'hui. Le soutien gouvernemental constitue donc une bonne nouvelle » de poursuivre Mme Bertrand.

Forêts de proximité
La Fédération a manifesté quelques inquiétudes à l'égard du concept de forêt de proximité. Elle a notamment souligné que ces initiatives devaient être très circonscrites et qu'elles ne devaient pas occasionner une concurrence déloyale envers l'industrie forestière. La FCCQ considère que l'approche de 4 projets pilotes retenue par le gouvernement témoigne d'une volonté d'y aller prudemment avec ce concept, ce que nous saluons. Et si les résultats devaient ne pas être concluants, il ne faudrait pas hésiter à revenir en arrière. « Il est normal que les communautés locales soient consultées et qu'elles obtiennent leur part de retombées, mais nous restons à être convaincus sur la pertinence de ce modèle », de poursuivre M. Simard.

Tarifs d'électricité
Comme elle l'avait fait lors de son témoignage devant la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec, la Fédération a fait valoir l'importance de s'assurer que le tarif L demeure compétitif. Cela est d'autant plus nécessaire que le contexte énergétique a complètement évolué en Amérique du Nord au cours des dernières années avec la chute du prix du gaz naturel. La FCCQ a donc réitéré sa recommandation au gouvernement de réviser à la baisse le tarif L afin qu'il soit encore plus compétitif. Le gouvernement n'a pas annoncé ses intentions sur ce sujet.
La FCCQ a salué la tenue de cet événement, estimant qu'il est primordial de soutenir l'industrie forestière. « Nous avons élaboré plusieurs pistes de solution et nous entendons continuer à être présents dans ce dossier au cours des prochains mois, afin de nous assurer que l'industrie forestière puisse jouer pleinement son rôle de moteur économique », conclut Mme Bertrand.

Consultez le mémoire de la FCCQ ici : www.fccq.ca/pdf/general/RV-de-la-foret-quebecoise.pdf


À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de près de 150 chambres de commerce et 1200 entreprises du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois.
Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises au Québec, la FCCQ est l'ardent défenseur des intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

 

SOURCE : Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements :

Camilla Sironi
Conseillère aux communications
Fédération des chambres de commerce du Québec
Tél. : 514 844-9571 p. 3227
Cell : 514 647-4745
camilla.sironi@fccq.ca

Profil de l'entreprise

Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.