Rencontre prébudgétaire de Québec solidaire avec le ministre des Finances - « L'austerité est nuisible à l'économie, le gouvernement peut faire de meilleurs choix »

MONTRÉAL, le 20 févr. 2015 /CNW Telbec/ - À l'approche du budget du Québec, les trois député.es de Québec solidaire rencontraient aujourd'hui le ministre des Finances Carlos Leitão. «Contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, les mesures d'austérité libérales ne sont pas une « vue de l'esprit » pour la plupart des Québécois.es, mais bien une dure réalité, marquée par une facture de plus en plus salée. Les politiques d'austérité ont perdu toute crédibilité économique, sauf aux yeux des banquiers. Nous avons présenté des solutions prometteuses pour échapper à  cette austérité qui n'est pas une fatalité et tendons la main au gouvernement pour travailler ensemble», déclare d'emblée Françoise David.

Les trois député.es soulignent que malgré tous les beaux discours, la création d'emplois tant promise pendant la campagne électorale libérale n'est pas au rendez-vous. Les grandes entreprises et les banques sont épargnées pendant que la population subit l'austérité. Les contribuables doivent payer davantage pour des services de moins bonne qualité et de moins en moins accessibles. « Ce gouvernement, trop obsédé par l'atteinte de «l'équilibre budgétaire» dès l'an prochain, nous impose des coupes sauvages dans les missions sociales les plus essentielles au moment même où le Québec injecte 1,3 milliards $ dans le Fonds des générations et où il annonce des exemptions fiscales à coups de millions pour les grandes entreprises. L'austérité libérale est drôlement sélective », continue Manon Massé.

« Plutôt que d'agir sur l'évasion fiscale comme le gouvernement fédéral l'a annoncé ce matin, de réinstaurer la taxe sur le capital des banques, d'étaler des paliers d'imposition et d'imposer des gains de capital et de dividendes pour les hauts revenus, le gouvernement taxe les masses salariales des grandes entreprises. Or, cette mesure entraine une pression à la baisse des salaires ou à la suppression de postes plutôt qu'à une vraie relance économique », précise Amir Khadir, rappelant que le bilan net du gouvernement en 2014, c'est une perte de 100 000 emplois à temps complet.

Plus tôt cette semaine, les élu.es solidaires ont rencontré le ministre de la Santé afin de lui présenter leur projet de loi visant à réduire les coûts des médicaments pour la population et les établissements en santé au Québec. La rencontre avec M Leitão visait aussi à proposer la création d'un organisme public qui deviendrait un pôle d'achat groupé et de négociation des prix des médicaments afin de réduire la facture publique du Québec. Celle-ci dépasse le coût par habitant de toutes les provinces et de tous les pays de l'OCDE. Le Québec pourrait épargner près du tiers du montant actuellement payé annuellement pour l'achat de médicaments, soit 1,3 milliards de dollars. « Voilà une solution concrète, facilement applicable et pratiquée avec succès ailleurs. Nous espérons fortement que MM Leitão et Barrette opteront pour cette avenue, plutôt que pour des solutions partielles appliquées à la pièce et globalement inefficaces. Sinon, les grandes pharmaceutiques, qui s'en mettent plein les poches, continueront à être outrageusement favorisées au détriment des contribuables du Québec », de conclure M. Khadir.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Eve-Marie Lacasse, responsable des communications, 514-625-7431, ou eve-marie.lacasse@quebecsolidaire.net

LIENS CONNEXES
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.