Rencontre de la dernière chance entre le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive et le comité exécutif de la Ville de Montréal

MONTRÉAL (QC), le 7 mai 2014 /CNW Telbec/ - Après plusieurs années de pourparlers, le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (le « SPSPEM ») présentera ce jeudi sept demandes précises au président du comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Pierre Desrochers, dans le cadre de discussions entourant le renouvellement de la convention collective des 430 professionnels scientifiques membres d'un ordre professionnel, dont 400 ingénieurs, à l'emploi de la Ville.  Dénonçant la perte d'expertise à la Ville ainsi que l'exode des ingénieurs vers le secteur privé, les membres du SPSPEM demandent une rémunération selon les barèmes du marché.

« Nous nourrissons de grandes attentes à l'endroit de la rencontre de jeudi avec Pierre Desrochers », a déclaré André Émond, président du SPSPEM. « Nos demandes sont réfléchies, conformes aux réalités du marché et respectent les contraintes budgétaires de la Ville de Montréal. Si la Ville souhaite réellement se sortir de sa position de vulnérabilité face aux fournisseurs de services et reprendre le contrôle de ses projets d'infrastructure, elle n'aura d'autre choix que de miser sur la rétention de son personnel qualifié. »

Afin de pouvoir réellement négocier, André Émond s'attend à ce qu'un négociateur spécial et crédible soit attitré afin de conclure une convention collective dont les négociations piétinent depuis maintenant quatre ans : « Il s'agit véritablement d'une réunion de la dernière chance. Si la rencontre n'est pas productive, nous devrons réfléchir à d'autres recours afin de faire avancer le dossier, comme la conciliation par exemple. »

Les sept demandes syndicales du SPSPEM

Afin de rattraper le retard accumulé par la Ville de Montréal en matière de conditions de travail offertes à ses scientifiques, le SPSPEM a relevé sept points de discussion.

Principalement, les membres du SPSPEM demandent l'instauration d'une échelle salariale qui reconnaît la contribution des scientifiques expérimentés et qui pourra prévenir leur départ au profit du secteur privé. Sur la masse salariale globale de 35 millions de dollars, l'ajustement proposé ne représente qu'une croissance de 245 000 $ par an sur une période de dix ans. En somme, cette augmentation annuelle demandée ne représenterait que 0,7 % par année de la masse salariale.

1.    Rémunération

Le SPSPEM souhaite l'ajustement des salaires des scientifiques d'expérience afin de se rapprocher des barèmes du marché. Alors que le salaire des ingénieurs cumulant plus de 15 années d'expérience est actuellement plafonné jusqu'à la fin de leur carrière au sein de l'administration municipale, le SPSPEM demande que la Ville agisse afin de préserver leur expertise.

2.    Formation continue obligatoire

Le SPSPEM demande que les frais relatifs à la formation obligatoire pour maintenir l'appartenance de ses membres à leur ordre professionnel soient défrayés par l'employeur et qu'aucune retenue de traitement ne soit appliquée si la formation s'effectue pendant les heures de travail.

3.    Prime de disponibilité

Le SPSPEM réclame que les primes de disponibilité soient ajustées à une heure de compensation toutes les huit heures de disponibilité.

4.    Heures de libération syndicale

Le SPSPEM demande une bonification des heures de libérations syndicales afin de permettre à ses représentants d'assumer leurs obligations et responsabilités.

5.    Congé de paternité

Le SPSPEM souhaite qu'il soit possible de scinder en deux la période de congé parental et de congé de paternité, avec l'accord du supérieur immédiat.

6.    Rétroactivité pour retraités

Comme c'est le cas pour les autres syndicats, les membres du SPSPEM demandent la rétroactivité pour leurs retraités.

7.    Ajustement assurances

Le SPSPEM réclame une bonification du régime d'assurance actuel.

À propos du SPSPEM
Fondé en 2002 à la suite des fusions municipales sur l'île de Montréal, le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal regroupe les ingénieurs, les arpenteurs-géomètres, les chimistes et les médecins vétérinaires œuvrant à l'emploi de la Ville. Outre de défendre les intérêts professionnels de ses membres, le SPSPEM travaille à maintenir des relations de travail efficaces et harmonieuses avec l'employeur dans le but de favoriser une prestation de services professionnels de qualité aux Montréalaises et Montréalais.

Le SPSPEM a déposé le 30 avril 2014 un mémoire à la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction afin de suggérer des pistes de solutions concrètes pour rétablir un système de saine gestion des projets à la Ville de Montréal en reconnaissant l'apport de l'expertise de ses ingénieurs et la valeur de leur opinion professionnelle.

SOURCE : Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM)

Renseignements : Sarah Moreau, Conseillère principale, Relations publiques, Hill+Knowlton Stratégies, Bureau: 514 375-2732 / Cell : 514 219-2764, Sarah.moreau@hkstrategies.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.