Réglementation affaiblissant davantage le contrôle des armes : Audiences ultra-rapides / Processus discret / Immense perte pour la sécurité publique

OTTAWA, le 20 juin 2012 /CNW Telbec/ - Quelques jours seulement avant la pause d'été du Parlement, le gouvernement fédéral a annoncé un projet de règlement pour empêcher que les marchands d'armes à feu ne soient contraints de recueillir des données concernant les transactions d'armes d'épaule en vertu de la Loi sur les armes à feu - une exigence qui existe au Canada depuis 1977.

Ces registres d'entreprises permettent de surveiller les ventes d'armes dans les commerces et constituent un moyen simple et rentable d'empêcher les ventes d'armes à des acheteurs non autorisés.

Suite à une apparition surprise hier par le ministre de la Sécurité publique Vic Toews devant le Comité permanent de la sécurité publique et nationale (le seul témoignage au sujet de ces règlements à la Chambre des communes), une poignée de témoins ont été convoqués à la hâte pour témoigner devant le Comité permanent des Affaires juridiques et constitutionnelles du Sénat, pour pas plus de trois heures d'audiences qui auront lieu aujourd'hui et demain. Aucune autorité de santé publique, aucune organisation de prévention du suicide ni aucun groupe de femmes n'a été invité à témoigner.

« Vic Toews pourrait tout aussi bien porter une couronne sur sa tête. Ces règlements auront un impact profond sur la prévention du crime et pourtant, ils sont expédiés à travers le Parlement avec un minimum de débat et pour la seule et unique raison de plaire au lobby des armes » affirme Heidi Rathjen, témoin de la tragédie à l'École Polytechnique et porte-parole pour Polysesouvient.

« En 35 ans d'existence, ces registres d'entreprises n'ont jamais fait l'objet de plaintes sérieuses. Le 'débat' concernant ces livrets est une controverse créée de toutes pièces qui s'est matérialisée seulement après l'adoption de la loi C-19 en avril dernier, le lobby des armes ayant décidé que la destruction du registre des armes d'épaule ne lui suffisait plus. »

Voir le communiqué complet, avec citations additionnelles, hyperlien vers la réglementation, l'ordre du jour du comité sénatorial et mémoires de témoins au :
http://polysesouvient.ca/Documents/PRSS_12_06_19_Communique_TemoignagePolySenat_Reg_FRA.pdf

SOURCE polysesouvient.ca

Renseignements :

Source : Polysesouvient

Renseignements :
- Heidi Rathjen, 514-816-7818 ou polysesouvient@gmail.com
- Priscilla de Villiers (entrevue téléphonique seulement): 905-634-1819

Profil de l'entreprise

polysesouvient.ca

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.