Règlement du projet de loi 20 - Les quotas liés à l'avortement doivent être retirés

QUÉBEC, le 25 mars 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Chicoutimi et chef de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, ainsi que la députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole en matière de condition féminine, Carole Poirier, ont déploré que le premier ministre Philippe Couillard ait refusé de retirer les quotas sur les avortements dans le projet de règlement de son ministre de la Santé.

« Aucun recul du droit des femmes n'est tolérable. Des dizaines de femmes et d'hommes travaillant dans le réseau de la santé s'inquiètent des limites qu'on pourrait imposer à l'accès à l'avortement à cause des quotas et du règlement proposés par le ministre de la Santé. Ce que suggère Gaétan Barrette est grave : cela attaque le droit des femmes à disposer de leur corps, un droit qui a été acquis de longue lutte. Le premier ministre doit prendre ses responsabilités et retirer tout quota concernant les avortements dans le projet de règlement. Philippe Couillard doit revoir le travail du ministre de la Santé pour garantir que le droit des femmes ne sera pas attaqué », a déclaré Stéphane Bédard.

Le chef de l'opposition officielle dénonce de plus le rejet, par les libéraux, de la motion déposée par la députée d'Hochelaga-Maisonneuve et qui se lit comme suit :

« Que l'Assemblée nationale réitère le droit de toute femme de disposer de son corps et de services d'avortement gratuits et accessibles.

Qu'elle exige du gouvernement le retrait de toute mesure liée au projet de loi n° 20, Loi édictant la Loi favorisant l'accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée, limitant de quelque façon que ce soit ces droits. »

Quelle sera la nouvelle attaque libérale contre les femmes?
Carole Poirier a par ailleurs déploré que la ministre responsable de la Condition féminine, Stéphanie Vallée, ait donné la priorité à l'austérité libérale et non à la défense des droits des femmes.

« Les attaques faites contre les femmes sont nombreuses et incessantes : report du développement des places en CPE et augmentation des tarifs, sous-financement des groupes communautaires qui viennent en aide aux femmes, coupes dans les programmes favorisant l'égalité et dans les mesures visant à lutter contre l'exploitation sexuelle, interdiction d'avoir recours à la procréation assistée pour les femmes de 42 ans et plus... La liste est longue. La ministre Stéphanie Vallée, au lieu de cautionner ces attaques faites au nom de l'austérité libéralo-caquiste, devrait défendre les droits des femmes sur toutes les tribunes et refuser de faire des concessions sur les acquis que nous avons durement gagnés », a déclaré Carole Poirier.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.