Règlement concernant la certification des résidences privées pour aînés - Un règlement qui n'atteint pas les objectifs de la loi et qui fragilisera le milieu de vie des aînés en résidence privée

QUÉBEC, le 27 févr. 2013 /CNW Telbec/ - Considérant que le règlement découlant de la loi 16, Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière de santé et de services sociaux afin notamment de resserrer le processus de certification des résidences privées pour aînés, n'atteint pas les objectifs visés par la loi, le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) demande au gouvernement de surseoir à son application et de procéder rapidement aux modifications qui s'imposent.

Selon le président-directeur général du RQRA, M. Yves Desjardins : « Malgré plusieurs représentations et cris d'alarme, le gouvernement a adopté un règlement mal ficelé comportant un grand nombre de lacunes. Ce règlement vient grandement fragiliser la viabilité de plusieurs résidences privées pour aînés. Le ministre doit donc rapidement, au nom de ceux qui ont bâti le Québec, s'asseoir avec nous et tout mettre en œuvre pour que cette importante réforme soit applicable et viable. »

Plusieurs sujets abordés par le présent règlement posent de graves problèmes d'application : la catégorisation des résidences, l'accès à l'évaluation exigée pour connaître le degré d'autonomie des résidents et le seuil de personnel requis dans certaines résidences ne sont que quelques exemples de mesures inapplicables qui viendront fragiliser les milieux de vie de nos aînés. « Le règlement publié aujourd'hui aura, entre autres, pour effet qu'un grand nombre de résidences n'offriront plus les services d'assistance personnelle requis par leurs résidents. Ces gens devront maintenant se tourner vers le réseau public qui ne suffit déjà plus à la demande», a précisé M. Desjardins.

Le RQRA est d'avis que le règlement sous sa forme actuelle viendra réduire l'accessibilité aux résidences pour aînés, en causant une augmentation significative des loyers. «  Les résidences pour aînés n'ont malheureusement pas les outils nécessaires pour absorber les coûts inhérents aux règlementations successives imposées depuis plusieurs années. À l'instar des coûts engendrés par la règlementation sur les mitigeurs d'eau chaude, les coûts de ce nouveau règlement auront inévitablement un effet haussier sur le loyer des résidents. Si les aînés les moins bien nantis ne sont plus en mesure de se loger en résidence privée, qui sera en mesure de les héberger? » a mentionné M. Desjardins.

« Le ministre Hébert doit être conscient que ce règlement causera, sans aucun doute, la fermeture d'un grand nombre de résidences tant dans les grands centres que dans toutes les régions du Québec. Nous pouvons éviter cette crise qui pointe à l'horizon. Pour ce faire, il est impératif de revoir rapidement le règlement publié aujourd'hui, sans quoi, en bout de ligne, ce sont les aînés du Québec qui seront les grands perdants, » a conclu M. Desjardins.

À PROPOS DU RQRA

Le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) est un organisme à but non lucratif qui regroupe 624 résidences et centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) offrant un milieu de vie aux personnes âgées autonomes et des services d'assistance ainsi que des soins aux personnes âgées en perte d'autonomie. Ses membres hébergent plus de 75 000 personnes âgées au Québec

SOURCE : Regroupement québécois des résidences pour aînés

Renseignements :

Pascal D'Astous
Paradigme Affaires publiques
Bur. : 418-523-0523
Cell. : 418-558-1976


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.