Registre québécois des armes à feu - François Legault annonce un vote libre de ses députés

QUÉBEC, le 24 mars 2016 /CNW Telbec/ - Afin de refléter fidèlement les opinions des citoyens provenant de toutes les régions du Québec, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, annonce que les députés de sa formation politique auront droit à un vote libre sur la version finale du projet de loi 64 du gouvernement Couillard visant à créer un registre québécois des armes à feu.

Selon François Legault, il est impératif que les régions du Québec aient une véritable voix dans ce débat, au même titre que les grands centres urbains. Ainsi, les députés de la CAQ voteront dans le meilleur intérêt de leurs citoyens, a-t-il souligné.

« Soyons sincères : les Québécois en ont assez d'entendre parler de lignes de parti. Montréal, c'est Montréal et les régions, c'est les régions. Le fait qu'il n'y ait pas l'unanimité est tout à fait normal et cela représente pour moi une force. C'est ce qui rend le Québec plus fort! J'ai confiance que, le moment venu, les députés de la CAQ prendront la bonne décision. Certains qui sont de la vieille école en politique pourront nous reprocher cette approche, mais je leur dis que le vrai leadership, c'est de faire confiance aux élus », a déclaré M. Legault, accompagné pour cette annonce du leader parlementaire François Bonnardel, de la présidente de son caucus, Nathalie Roy et de son porte-parole en matière de sécurité publique, André Spénard.

Le chef caquiste a tenu à préciser que les groupes invités à participer à la commission parlementaire commencent à peine à défiler à l'Assemblée nationale. Il est donc trop tôt pour dire à quoi ressemblera la version finale du projet de loi 64. François Legault a fait savoir que le processus parlementaire qui vient de débuter est des plus importants et que même si chaque député pourra voter selon sa conscience, il faut que l'étude attentive du projet de loi suive son cours. Personne ne fera connaître sa position tant que la commission parlementaire ne sera pas terminée et les amendements déposés finement étudiés, a-t-il ajouté.

« Permettre le vote libre, c'est refuser de museler les élus par une pensée unique. Toutefois, ça ne veut pas non plus dire qu'il n'y aura pas un consensus suite aux modifications apportées au projet de loi. Tout dépendra de la bonne foi et de l'ouverture dont fera preuve le gouvernement pour modifier le projet de loi. Faisons confiance au jugement et au sens critique des députés. Voilà une façon concrète de combattre le cynisme », a conclu le chef de la CAQ.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.