Redresser l'économie canadienne serait un jeu d'enfant si seulement le
gouvernement conservateur écoutait

OTTAWA, le 30 sept. /CNW/ - Pour aider à redresser l'économie du Canada, le gouvernement Harper devrait examiner de près une nouvelle étude canadienne confirmant qu'investir dans le secteur des services de garde a un effet stimulant sur l'économie parmi les plus puissants de tous les secteurs industriels, a dit l'Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance (ACPSGE).

"Calculer le meilleur investissement possible pour les impôts des contribuables et pour stimuler l'économie devrait être un jeu d'enfant pour le gouvernement s'il prend la peine de lire ce rapport important", a dit Jody Dallaire, présidente de l'ACPSGE. "En tant qu'économiste, le premier ministre Harper comprendra rapidement que financer les services de garde n'est pas uniquement la bonne chose à faire pour les enfants et les familles, mais que c'est aussi une chose intelligente à faire pour le Canada".

Citant les résultats d'une étude sur la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur des services de garde à l'enfance au Canada, réalisée par le Centre for Spatial Economics, Jody Dallaire a souligné qu'un investissement dans les services de garde se paierait pratiquement de lui-même et immédiatement tout en créant des emplois nécessaires. L'étude présente également une analyse et une estimation des effets économiques et sociaux des services de garde à l'enfance.

"Pendant que le gouvernement vante son crédit d'impôt de 1 350 dollars pour la rénovation domiciliaire, cette étude révèle que pour chaque million investi dans le secteur des services de garde, quatre fois plus d'emplois sont créés qu'en investissant le même montant dans le secteur de la construction", explique madame Dallaire.

Les résultats de cette étude s'ajoutent à un ensemble de preuves de longue date impossibles à ignorer : les avantages que retire la société de services de garde de qualité l'emportent sur leurs coûts. Pourtant, les conservateurs ont diminué considérablement, soit de quelque 600 millions par année, les dépenses publiques consenties aux services éducatifs et de garde à l'enfance, une baisse de 950 millions par rapport à 2006.

"Nous demandons avec instance au premier ministre Harper de lire ce rapport et de constater par lui-même qu'investir dans des programmes d'éducation préscolaire et de garde à l'enfance n'avantage pas seulement les enfants et les familles, mais crée le maximum d'emplois possible tout en générant un maximum de revenu pour le gouvernement - difficile de faire mieux", de soutenir Jody Dallaire.

Voici quelques-uns des principaux constats économiques de l'étude :

    
    -   Les services de garde font croître l'économie. Pour chaque dollar
        investi en services de garde, le PIB (production économique) croît de
        2,30 dollars - un effet stimulateur à court terme de l'économie parmi
        les plus élevés de tous les secteurs, loin devant la construction et
        le secteur manufacturier.

    -   Les services de garde créent des emplois. Un investissement d'un
        million de dollars dans le secteur des services de garde génère près
        de quarante emplois, soit au moins 40 p. cent de plus que toute autre
        industrie, et quatre fois plus d'emplois qu'un investissement
        semblable dans l'industrie de la construction.

    -   Les services de garde se remboursent d'eux-mêmes et plus. Même à
        court terme, plus de 90 p. cent des coûts afférents à l'embauche de
        travailleuses et de travailleurs en garderie reviennent aux
        gouvernements sous forme de recettes fiscales accrues et le
        gouvernement fédéral est celui qui en retire le plus. À long terme,
        chaque dollar investi dans des services de garde de qualité donne
        l'équivalent de 2,54 dollars en avantages à la société.
    

Pour consulter le rapport de l'étude sur la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur des services de garde Analyse bibliographique des effets socioéconomiques et des bénéfices nets des services de garde, rendez-vous à l'adresse suivante

http://www.ccsc-cssge.ca/uploads/FRENCH%20WFS%20Socio%20-%20FINAL.pdf

L'Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance (ACPSGE) est vouée à la promotion d'un système de garde financé par les fonds publics, inclusif, de qualité et à but non lucratif. Notre organisation est sans but lucratif, composée de membres et a une représentation régionale.

SOURCE CHILD CARE ADVOCACY ASSOCIATION OF CANADA (CCAAC)

Renseignements : Renseignements: Jody Dallaire, présidente de l'ACPSGE, (506) 855-8977 (travail) et (506) 961-1131 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

CHILD CARE ADVOCACY ASSOCIATION OF CANADA (CCAAC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.