Redevances minières - Le modèle de Marois ferait fuir les investissements

MONTRÉAL, le 31 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Les firmes SECOR et KPMG ont rendu publique aujourd'hui une étude sur les redevances minières au Québec qui confirme que le modèle australien que veut appliquer Pauline Marois au Québec ferait fuir les investissements et, par conséquent, provoquerait des pertes d'emplois dans les régions du Québec.

« Aujourd'hui, nous avons la preuve que Pauline Marois est la reine des perturbations économiques pour le Québec. Voulant absolument plaire à l'aile radicale de son parti, Pauline Marois a adopté une position irresponsable dans le dossier des redevances minières au Québec, qui aurait des conséquences néfastes pour notre développement économique », a déclaré le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, Clément Gignac.

L'étude souligne par ailleurs que « le taux de redevances actuel au Québec est parmi les taux les plus élevés au monde pour les régimes de redevances basés sur les profits. » Il est également mentionné que « les redevances sur les profits permettent d'aller chercher des montants de redevances plus élevés. Les profits augmentant alors plus rapidement que les prix. »

Sur le modèle australien que Pauline Marois veut appliquer, l'étude est très claire : « un bon régime de redevances doit tenir compte du contexte minier, qui varie fortement d'un pays à l'autre […] Il est illusoire de penser que l'application au Québec d'un régime de redevances calqué sur le régime australien, avec des taux élevés, n'affecterait par la probabilité que des projets soient reportés, ces projets risquant de devenir nettement moins rentables que les gisements australiens.» 

Pour la seule année 2010, le Québec a récolté 305 M$ en redevances minières, ce qui est plus que ce que le Québec avait récolté au cours des 10 dernières années. Rappelons que 41 % des profits miniers sont perçus en impôts et en redevances au Québec contre 30 % en Ontario, notre principal concurrent. Le ministre Gignac a tenu à souligner l'irresponsabilité de la position de Pauline Marois sur les redevances. « J'espère pour eux que leur programme électoral n'est pas encore imprimé et qu'ils réviseront leur position, car les faits sont très clairs. La solution péquiste amènerait plusieurs pertes d'emplois au Québec. D'ailleurs, le cadre d'analyse permet de conclure que changer de régime ou hausser les taux de redevances minières ne conduit pas nécessairement à  une augmentation des revenus fiscaux. En d'autres termes, de telles initiatives pourraient compromettre des investissements futurs. », a conclu monsieur Gignac.

SOURCE : PARTI LIBERAL DU QUEBEC

Renseignements :

Michel Rochette
Directeur des communications
Parti libéral du Québec
514 288-4364
www.plq.org

Profil de l'entreprise

PARTI LIBERAL DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.