Redémarrer Montréal - Pour assurer des services équitables et efficaces à
tous les montréalais, revaloriser l'expertise de la fonction publique et
revoir la gouvernance

MONTRÉAL, le 25 oct. /CNW Telbec/ - La chef de Vision Montréal et candidate à la mairie, Louise Harel, accompagnée de Pierre Lampron, candidat au poste de conseiller de ville dans l'arrondissement Rosemont-Petite Patrie, d'Anie Samson, candidate à la mairie de l'arrondissement Villeray-St-Michel-Parc Extension, de Zaki Ghavitian, candidat à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, de David Hanna, candidat au poste de conseiller de ville dans l'arrondissement Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, de Paul-André Tétreault, candidat à la mairie dans l'arrondissement Outremont, de Michael Vadacchino, candidat à la mairie de LaSalle et de tous les candidates et candidats aux postes de maires d'arrondissement, a rappelé aujourd'hui les engagements de son parti en matière de livraison de services aux citoyens et de gouvernance.

"En 2003, l'administration Tremblay-Zampino a obtenu du gouvernement du Québec l'autorisation d'octroyer aux arrondissements des pouvoirs équivalents, dans bien des domaines, à ceux des villes : pouvoirs de taxation, d'emprunt, d'embauche, d'ester en justice, etc. Il en a résulté une perte d'expertise notamment au niveau de l'urbanisme et du développement économique ainsi que le démantèlement d'équipes chargés, jusque là, d'assurer la planification, l'encadrement, la coordination et la réalisation des projets. Il a en également résulté une incapacité à planifier et à assurer la qualité des services dispensés en réseau comme la gestion de l'eau, la propreté, la voirie, le déneigement et la gestion des matières résiduelles" a déclaré Louise Harel.

"Cela a considérablement affaibli la capacité de la Ville de servir l'ensemble des citoyens montréalais de façon équitable et efficace", a poursuivi Pierre Lampron, en rappelant que les arrondissements ont aujourd'hui le pouvoir de modifier le plan d'urbanisme de la ville, et même d'intenter des actions en justice, entre eux et contre la ville centrale.

"Par ailleurs, la fonction publique montréalaise a été absente de certains dossiers d'importance cruciale pour Montréal. "L'exemple du contrat des compteurs d'eau est éloquent. Il a été rédigé par un cabinet d'avocats au lieu du Service du contentieux. La description technique a été confiée à un consortium de firmes de génie conseils et non au Service des Approvisionnements. Enfin, l'évaluation des coûts a été faite par une firme comptable au lieu d'être confiée au Service des Finances de la Ville" a poursuivi Zaki Ghavitian.

D'autre part, tel que le recommande le vérificateur général dans son rapport, l'Équipe Harel-Vision Montréal misera sur la compétence et l'expertise d'une fonction publique municipale revalorisée pour assurer la présence de secteurs témoin permettant de comparer et de réduire les coûts reliés à une sous-traitance hors contrôle au cours des dernières années.

"L'Équipe Harel-Vision Montréal estime prioritaire de reconstituer les services centraux d'urbanisme et du développement économique. Il s'agit en effet de fonctions essentielles au dynamisme de toutes les grandes villes du monde, en concurrence entre elles" a ajouté Paul-André Tétreault.

"La reconstitution d'un service d'urbanisme est essentielle à un développement urbain véritablement intégré à l'ensemble des stratégies de développement durable de la Ville, d'autant plus que Montréal est appelée à revoir et à adopter un nouveau Plan d'urbanisme (2009-2010). Par ailleurs, il va de soi que les services comme l'émission des permis et les modifications de zonage demeureront sous la responsabilité des arrondissements" a complété David Hanna.

"Dans la foulée des constats formulés en mai dernier par le Congrès des économistes du Québec, l'administration Harel-Lampron entend également rétablir le Service du développement économique pour stimuler la réalisation de projets, établir les priorités et mettre fin à la dispersion des initiatives. Le développement économique local demeurera évidemment sous la responsabilité des arrondissements" a souligné Michael Vadacchino.

"D'autre part, l'Équipe Harel-Vision Montréal entend confier à la ville centrale la responsabilité de planifier les services réseau comme la voirie, le déneigement, la propreté, la gestion des matières résiduelles et la gestion de l'eau. Cette planification permettra d'optimiser - au profit de tous les citoyens montréalais où qu'ils habitent sur le territoire - les ressources humaines et matérielles des différents arrondissements. Il va de soi que la livraison de ces services s'effectuera en arrondissement" a précisé Anie Samson.

"Cette mesure n'entraînera pas une diminution de la norme de qualité des services dans les arrondissements où cette norme est déjà atteinte" a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, il n'est nullement question de déplacements massifs de personnel et de budgets des arrondissements vers la ville-centre. Il s'agit plutôt de mettre fin aux carcans qui entravent la mobilité du personnel et l'optimisation des équipements tout en garantissant aux citoyens la livraison des services au niveau local.

Tous ces changements sont possibles dans le cadre de la législation actuelle et conformes à la Charte de la Ville de Montréal en autant qu'une majorité simple du Conseil de Ville se prononce en faveur, à la suite des élections municipales du 1er novembre prochain.

"L'expertise et la motivation des fonctionnaires municipaux doit être à nouveau reconnue et mise à contribution. L'éparpillement et le morcellement des services doivent être abandonnés, au profit d'une planification efficace des services et d'une utilisation optimale de l'ensemble des ressources disponibles. Voilà les engagements que nous prenons, afin que chaque citoyen montréalais puisse avoir à nouveau la certitude d'obtenir des services équitables et efficaces, peu importe l'arrondissement dans lequel il réside", Voilà l'engagement que nous prenons pour redevenir une grande ville dynamique" a conclu Louise Harel.

Me Martin Janson, agent officiel

SOURCE Vision Montréal

Renseignements : Renseignements: Marie-Hélène d'Entremont, Équipe Harel - Vision Montréal, (514) 861-4455, Cell.: (514) 792-2334

Profil de l'entreprise

Vision Montréal

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS MUNICIPALES DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.