Recul du PQ sur le tchador - « Que Jean-François Lisée assume son vote ! » - Nathalie Roy

QUÉBEC, le 24 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Après avoir relégué au second plan les questions identitaires, voilà que Jean-François Lisée fait un flip flop complet concernant le port du tchador par les enseignantes, pour finalement s'aligner directement sur la position de la Coalition Avenir Québec. Les députés du Parti québécois devraient toutefois savoir que la population les jugera sur leur vote en faveur du principe du projet de loi 62, qui donne toute la latitude aux enseignantes de porter ce symbole d'oppression et de soumission de la femme, a déclaré la critique de la CAQ en matière de laïcité, Nathalie Roy.

Mme Roy a souligné qu'à la demande de leur chef, tous les députés péquistes ont voté main dans la main avec le Parti libéral pour le principe du projet de loi 62, qualifié de « loi du tchador » par l'ex-députée libérale Fatima Houda-Pépin. Au moment de déposer ses amendements au projet de loi, puis de déposer une motion en chambre, les péquistes ont minutieusement évité d'inclure les enseignants dans la catégorie d'employés qui se verraient interdire de porter le tchador. « Autant Jean-François Lisée que Philippe Couillard ont accepté le principe d'une loi permettant le tchador pour les enseignantes. Faut le faire ! Aujourd'hui, on assiste à un recul majeur. Quand ça compte, le PQ vote pour le tchador, mais quand les sondages sont mauvais, il change de position. M. Lisée change d'idée au gré des sondages », a indiqué Nathalie Roy.

Remettre le dentifrice dans le tube

La députée de Montarville a rappelé que sa formation politique a toujours défendu l'interdiction des signes religieux pour les enseignants, car elle considère qu'ils sont en position d'autorité par rapport aux élèves. Selon elle, le chef péquiste a réalisé l'ampleur des conséquences du vote de ses députés au moment où la CAQ lançait une publicité visant à souligner la position intenable des péquistes et des libéraux.

« Pendant que Jean-François Lisée et sa troupe ont consenti au projet de loi 62, qui ouvre toute grande la porte au tchador dans nos écoles, tous les députés de la CAQ se sont levés pour défendre nos valeurs fondamentales, comme l'égalité entre les hommes et les femmes. Nous avons un plan concret et étoffé, qui comprend la francisation obligatoire des immigrants, un test de connaissance des valeurs québécoises et un plan pour lutter contre l'intégrisme religieux et les corporations religieuses radicalisées. Aujourd'hui, le PQ se rend compte qu'il y a un prix politique à payer pour son incohérence et M. Lisée tente de remettre le dentifrice dans le tube. Qu'il s'assume ! Il est hors de question de changer nos campagnes publicitaires en fonction des changements de cap de M. Lisée. Il faudrait faire une campagne par semaine ! » a conclu Nathalie Roy.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.