Recul des ventes résidentielles et des nouveaux mandats en mai

OTTAWA, le 16 juin /CNW Telbec/ - Selon les statistiques publiées par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), les ventes résidentielles et les nouveaux mandats ont accusé un recul au Canada au mois de mai.

Les ventes résidentielles désaisonnalisées réalisées en mai par le biais des systèmes MLS(R) des chambres immobilières canadiennes étaient en baisse de 9,5 p. 100 à l'échelle nationale, comparativement au mois précédent lorsque l'activité frôlait un niveau record. Bien que l'activité ait baissé dans plus de 70 p. 100 des marchés locaux, les résultats à la baisse enregistrés à l'échelle nationale étaient attribuables surtout aux ventes en moins réalisées à Toronto, Vancouver et Ottawa.

Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) réalisées à l'échelle nationale étaient en baisse de 4,3 p. 100 en mai, par rapport au même mois l'année dernière. Contrairement à la tendance saisonnière habituelle, en mai, l'activité du marché national accusait également une baisse par rapport au mois précédent. Cela porte à croire que les modifications apportées aux règlements hypothécaires, conjugués aux taux hypothécaires à la hausse, ont accéléré les ventes réalisées en avril qui, autrement, auraient eu lieu à une date ultérieure.

"Le mois de mai était le premier mois complet à subir les effets de ces modifications", a fait savoir le président de l'ACI, Georges Pahud. "Compte tenu que le nombre de nouveaux mandats et de mises en chantier sont également à la baisse, cela signifie que ces modifications touchent aussi la demande de logements; cela permettra donc au marché de maintenir l'équilibre et de stabiliser les prix des logements."

Parmi les ventes résidentielles désaisonnalisées effectuées en mai 2010 par le biais des systèmes MLS(R) canadiens, le nombre de nouveaux mandats était en baisse de quatre pour cent par rapport au mois précédent. Cela représente la première baisse mensuelle de nouveaux mandats en huit mois. Depuis les quatre dernières années, les nouveaux mandats dégringolaient au point d'atteindre un niveau plancher en septembre dernier; depuis cette date, ils ont monté en flèche et atteint au mois de mai le deuxième plus haut niveau jamais enregistré.

Le nombre de maisons à vendre inscrites aux systèmes MLS(R) des chambres immobilières en fin de mai était en hausse de 5,4 p. 100 par rapport à pareille époque l'année précédente, lorsque l'offre de logements à vendre sur le marché avait amorcé une pente descendante.

Le prix moyen national des ventes résidentielles réalisées par le biais des systèmes MLS(R) canadiens a haussé de 8,5 p. 100 en mai par rapport à l'année précédente. Cela représente une hausse plus modeste que celles qu'on avait enregistrées au cours des neuf mois précédents.

"L'écart entre l'offre et la demande s'est rétréci davantage dans plusieurs des marchés principaux", a fait remarquer l'économiste en chef de l'ACI, Gregory Klump. "Les acheteurs de maisons ont maintenant plus de choix et il est peu probable qu'ils s'empresseront à acheter une maison plus qu'ils ne le faisaient récemment. On s'attend donc qu'il faudra compter plus de temps pour vendre une maison au cours des prochains mois."

Maintenant que la tendance biaisée du prix moyen à la baisse s'est atténuée, les comparaisons annuelles du prix moyen à l'échelle nationale rejoignent la tendance du prix moyen pondéré national.

Le prix moyen pondéré à l'échelle nationale compense les fluctuations des ventes à l'échelle provinciale en tenant compte du nombre proportionnel de logements qui appartiennent à des propriétaires privés. Le prix moyen pondéré a augmenté de 8,4 p. 100 en un an en mai 2010. Pareillement, en mai, le prix moyen résidentiel dans les principaux marchés canadiens était en hausse de 9,8 p. 100 en 12 mois, alors que le prix moyen pondéré dans les principaux marchés a progressé de 10,7 p. 100.

En mai 2010, le nombre réel de mois d'inventaire (non corrigé des variations saisonnières) s'élevait à 5,3 mois, soit 4,8 mois de plus qu'à pareille époque l'année précédente. Le nombre de mois en inventaire désigne le nombre de mois qu'il faudrait compter pour vendre l'inventaire actuel au taux de ventes actuel.

Après désaisonnalisation, les mois d'inventaire s'élevaient à 6,1 mois en mai, soit le niveau le plus élevé depuis le mois d'avril.

"Il est possible que le nombre de mois d'inventaire augmente davantage en raison du recul des ventes et de la hausse des mandats en vigueur", a fait savoir Klump. "Cependant, à la limite, le nombre de nouveaux mandats régressera à mesure que les ventes et les prix deviendront plus compétitifs dans bon nombre de marchés locaux. La perspective de l'économie, de l'emploi et des tendances du marché hypothécaire demeure optimiste au Canada; par conséquent, l'offre et la demande demeureront équilibrées à l'échelle nationale. Le Canada évitera donc le redressement des prix des logements à l'américaine."

VOUS ÊTES PRIÉS DE NOTER que les renseignements que contient le présent communiqué représentent les données sur les ventes MLS(R) enregistrées le mois précédent dans les principaux marchés et à la grandeur du pays.

L'ACI tient à signaler que le prix moyen s'avère pratique pour déterminer les tendances au cours d'une période de temps, mais qu'il ne révèle pas les prix réels dans les centres regroupant des quartiers très différents, ni ne tient-il compte des différences de prix d'une région géographique à l'autre. Les renseignements statistiques que renferme la présente analyse comprennent toutes les catégories de logements.

Le MLS(R) est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente les intérêts de plus de 96 000 AGENTS IMMOBILIERS, qui relèvent de plus de 100 chambres et associations immobilières.

Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous à l'adresse http://www.crea.ca/public/news_stats/pdfs/Media_May10rpt_f.pdf

SOURCE Association canadienne de l'immeuble

Renseignements : Renseignements: Alyson Fair, publiciste de l'ACI, No de téléphone: 613-237-7111, Courriel: afair@crea.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.