Recommandations prébudgétaires 2016-2017 au gouvernement fédéral : des actions concrètes pour renforcer l'environnement d'affaires des métropoles

MONTRÉAL, le 19 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du Canada, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain demande au gouvernement de veiller au renforcement de l'économie du Canada et de sa deuxième métropole.

« La région de Montréal représente 10 % de l'économie du pays. On y retrouve une main-d'œuvre hautement qualifiée, une force entrepreneuriale en plein redéploiement, des entreprises matures et concurrentielles à l'échelle mondiale et une base d'affaires déterminée à accroître ses parts de marché à l'international. La performance économique du Canada repose en grande partie sur celle de ses métropoles et les entreprises de Montréal possèdent de nombreux atouts sur lesquels le gouvernement doit miser », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. « Le gouvernement doit faire preuve de leadership dès son premier budget et profiter de l'état relativement solide des finances publiques fédérales pour procéder à des investissements stratégiques tout en améliorant l'environnement d'affaires. Il est important de favoriser l'investissement des entreprises et de tout mettre en œuvre pour accroître les exportations canadiennes », a ajouté Michel Leblanc

Confirmer immédiatement un appui stratégique à l'entreprise Bombardier
Bombardier est un acteur stratégique de la grappe de l'aérospatiale du Canada, concentrée principalement dans la région métropolitaine de Montréal. Le gouvernement doit s'engager à appuyer Bombardier alors que s'amorce la phase de commercialisation de la C Series. Un tel investissement est nécessaire pour éliminer les dernières inquiétudes des transporteurs intéressés par la C Series.

« Il est dans l'intérêt de tout le Canada de voir ce fleuron de l'entrepreneuriat canadien mener à bien l'un des plus ambitieux projets d'innovation commerciale à avoir vu le jour au cours des dernières décennies. Le gouvernement du Canada doit faire preuve de leadership économique et accorder une aide financière à Bombardier à hauteur de 1 milliard de dollars US, soit l'équivalent de ce que le gouvernement du Québec y a investi », a poursuivi Michel Leblanc.

Concrétiser dès 2016-2017 les investissements stratégiques en infrastructures, notamment en transport
Dans le contexte économique actuel, il est essentiel de procéder rapidement aux investissements dans les infrastructures stratégiques de la métropole afin de stimuler l'économie et d'augmenter la productivité des entreprises montréalaises.

« Le gouvernement doit s'engager dès le prochain budget à investir dans les actifs de la chaîne logistique et touristique, parfois appelée la Porte continentale, de même que dans les actifs qui sous-tendent le Corridor de commerce Ontario-Québec, afin d'accroître la compétitivité de nos infrastructures portuaires et de renforcer l'industrie du transport et de la logistique de la métropole. Il doit également investir dans la mise en valeur du Port de Montréal et verser les 26 millions de dollars supplémentaires nécessaires à la réalisation de la gare maritime », a poursuivi Michel Leblanc.

« Le gouvernement doit également faire de la construction de voies réservées aux trains de passagers dans le corridor Montréal-Toronto une priorité. Des voies exclusives au transport de personnes entre les métropoles canadiennes permettraient d'accroître considérablement la fréquence, la fiabilité et la vitesse des déplacements, et augmenteraient les occasions d'affaires entre les entreprises métropolitaines. Le temps est venu pour le gouvernement d'étudier pleinement la faisabilité des différents projets et de prendre une décision », a dit Michel Leblanc.

Accorder un soutien accru à l'internationalisation des entreprises
La dépréciation du huard, conjuguée au raffermissement de la croissance américaine, offre aux entreprises une bonne occasion d'accroître leurs exportations. Le gouvernement doit donc mettre en place les initiatives nécessaires pour encourager les entreprises à aller sur les marchés internationaux.

« La chambre salue le lancement du programme CanExport, qui offrira une aide financière directe de 50 millions de dollars sur cinq ans aux petites et moyennes entreprises (PME) cherchant à tirer parti des possibilités d'exportation sur les marchés mondiaux et à augmenter leur compétitivité. Nous demandons au gouvernement de doubler les sommes prévues à CanExport et de les rendre disponibles dès cette année pour que nos PME puissent en profiter rapidement », a affirmé Michel Leblanc. « Il est également essentiel de multiplier les missions économiques afin de promouvoir le Canada et ses métropoles et de favoriser ainsi le déploiement de nos entreprises à l'international », a affirmé Michel Leblanc.

Améliorer la compétitivité de la fiscalité
Avec la faible productivité et le vieillissement accéléré de la population, surtout au Québec, il est essentiel d'améliorer la compétitivité du régime fiscal afin que ce dernier soutienne davantage le travail, l'investissement et la productivité.

« La Chambre a déjà exprimé son désaccord avec la décision du gouvernement de hausser l'impôt des particuliers à haut revenu. Cette mesure aura un effet négatif sur l'attraction des talents, des investissements et des sièges sociaux. Nous demandons au gouvernement de plutôt financer la baisse de l'impôt de la classe moyenne par une révision des dépenses fiscales des particuliers ou en augmentant les taxes à la consommation et les tarifs. Ces mesures ont un impact négatif moins important sur la création de richesse que l'augmentation du taux d'imposition », a soutenu Michel Leblanc.

Respecter le plan de retour à l'équilibre budgétaire en 2019-2020
La faiblesse marquée et persistante du prix du pétrole continue de peser sur l'économie canadienne et ses finances publiques. Le gouvernement doit ainsi faire preuve de vigilance dans sa planification budgétaire.

« Le gouvernement doit respecter son plan de retour à l'équilibre budgétaire selon l'échéancier prévu en 2019-2020 et maintenir son engagement de réduire la dette brute par rapport au PIB à 25 % d'ici 2020-2021 afin de rassurer les institutions financières. De plus, il doit veiller à ce que le Québec et sa métropole disposent des moyens nécessaires pour relever les défis que posent les finances publiques et le vieillissement de la population et ainsi revoir ses transferts au titre de la santé. Il doit passer d'un financement par personne à un financement établi en fonction de la structure d'âge, laquelle diffère d'une province à l'autre. Enfin, le gouvernement doit reculer quant à sa volonté d'augmenter les cotisations et les prestations de retraite (RPC). Une telle initiative augmenterait le fardeau fiscal des entreprises et des particuliers alors que les Québécois sont déjà les plus taxés en Amérique du Nord », a conclu Michel Leblanc.

Les recommandations prébudgétaires détaillées de la Chambre peuvent être consultées en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d'être la voix du milieu des affaires montréalais et d'agir pour la prospérité de la métropole. Elle s'engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d'action axée sur l'engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l'avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l'international.

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Renseignements : Guillaume Bérubé, Conseiller, Relations médias, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Tél. : 514 871-4000, poste 4042, gberube@ccmm.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.ccmm.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.