Recommandations de la Commission sur l'éducation à la petite enfance - Des services éducatifs de qualité pour tous les tout-petits du Québec

MONTRÉAL, le 21 févr. 2017 /CNW Telbec/ - La Commission sur l'éducation à la petite enfance dresse un portrait éclairant de l'état des services éducatifs à la petite enfance au Québec, 20 ans après la mise en œuvre de la politique familiale, et émet cinq énoncés de principes et les recommandations qui en découlent afin de rehausser leur accessibilité, leur qualité et leur contribution à l'égalité des chances.

La réussite éducative commence à la petite enfance

« Considérant que les services éducatifs à la petite enfance constituent le premier maillon du parcours éducatif de l'enfant et qu'ils doivent être intégrés formellement au continuum d'éducation préscolaire et scolaire, nous estimons que les principes généraux d'universalité, de gratuité et d'accessibilité qui s'appliquent à l'école devraient également s'appliquer aux services éducatifs à la petite enfance. Le Québec doit évoluer et laisser derrière lui sa logique de garderies facilitant la conciliation travail-famille afin d'adopter une vision éducative de ses services de garde », ont affirmé le président de la Commission, André Lebon, et les commissaires Martine Desjardins et Pierre Landry.

Formation minimale et évaluation de la qualité

Ainsi, la Commission propose une série de mesures afin d'améliorer la qualité des services de garde éducatifs au Québec, décrite comme « passable » dans tous types de services confondus par les études soumises à la Commission.

La Commission recommande que tout le personnel éducateur soit dorénavant tenu de détenir un diplôme d'études collégiales en techniques d'éducation à l'enfance. Cette formation initiale de base devrait aussi être une condition nécessaire à l'obtention d'une reconnaissance à titre de responsable de service de garde en milieu familial. Afin de reconnaître les services existants, les Commissaires proposent une stratégie de qualification et de reconnaissance des acquis pour les responsables déjà en fonction.

Dans la même veine, la Commission recommande qu'une évaluation biennale de la qualité soit complétée pour tous les services éducatifs à la petite enfance au Québec et que l'atteinte d'un seuil minimal de qualité soit exigée, sous peine de voir son permis ou sa reconnaissance révoqués.

Éducation et égalité des chances

La Commission reconnaît la pertinence de l'objectif de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé. À cet égard, elle suggère que le déploiement des classes se fasse en complémentarité avec le réseau de services éducatifs déjà en place et que des efforts de recrutement soient déployés pour assurer la plus grande fréquentation de ceux-ci par les enfants de moins de 5 ans.

« Plus du tiers (36%) des enfants québécois n'ont pas fréquenté un service de garde éducatif et c'est particulièrement le cas pour les enfants qui en ont le plus besoin. Il faut tout mettre en œuvre, comme société, pour favoriser l'égalité des chances, et selon nous, cela passe par un accès universel à des services éducatifs à l'enfance de qualité », ont expliqué les commissaires.

La gratuité pour tous les enfants

Déplorant les effets pervers de la tarification en vigueur sur la consolidation d'un réseau de qualité et sur son accessibilité, la Commission recommande la gratuité des services éducatifs pour tous les enfants de 0 à 4 ans au Québec, au même titre que l'école, compte tenu que la petite enfance constitue le premier maillon du continuum éducatif.

« À notre sens, offrir l'égalité des chances grâce à une éducation de qualité dès le plus jeune âge est une priorité que le Québec devrait avoir comme société pour tous ses enfants, peu importe la situation économique de leurs parents », ont poursuivi les commissaires.

Gouvernance

Afin d'exprimer clairement la vocation éducative des services de garde, la Commission recommande de regrouper l'ensemble des services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 16 ans sous la responsabilité d'un même ministre et d'un même ministère.

Enfin, la Commission insiste sur l'importance de mieux arrimer les interventions des différents acteurs et ministères impliqués dans le domaine de la petite enfance. Pour ce faire, elle recommande l'utilisation  d'un outil standardisé de développement de l'enfant en collaboration avec les milieux de l'éducation, de la santé et des services sociaux, les services éducatifs à l'enfance et les parents. 

Un milieu de passionnés

« Nous avons été impressionnés, tout au long de ces cinq mois de consultations, par la passion et l'engagement des femmes et des hommes qui se consacrent au quotidien à accueillir et stimuler nos tout-petits. C'est à partir de cet actif, et pour le consolider, que nous avons formulé nos recommandations, qui serviront de déclencheur à un positionnement sociétal et gouvernemental qui sera discuté lors du Sommet sur l'éducation à la petite enfance, les 4 et 5 mai prochains », ont conclu le président de la Commission, André Lebon, et les commissaires Martine Desjardins et Pierre Landry.

Pour consulter l'intégralité du rapport et l'ensemble de ses recommandations, vous pouvez visiter le www.commissionpetiteenfance.com.

À propos de la Commission sur l'éducation à la petite enfance

Lancée en septembre dernier, la Commission sur l'éducation à petite enfance a pour but de faire un bilan des 20 ans de la politique familiale québécoise et de dégager une vision commune pour l'avenir des services éducatifs à la petite enfance. Avec le support de l'Institut du Nouveau Monde, la Commission a parcouru 14 villes du Québec pour y entendre 23 experts, 135 groupes et plus de 400 citoyennes et citoyens. Quelque 167 mémoires et commentaires écrits ont été également reçus par la Commission.

Le point culminant de l'exercice aura lieu les 4 et 5 mai 2017, lors d'un Sommet sur l'éducation à la petite enfance.

 

SOURCE Commission sur l'éducation à la petite enfance

Renseignements : Marie-Pier Côté, attachée de presse, Commission sur l'éducation à la petite enfance, 418 999-4847, mpcote@tactconseil.ca

Profil de l'entreprise

Commission sur l'éducation à la petite enfance

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.