Réaction du Réseau des gestionnaires de la ressource du phoque à la décision de l'Organe de règlement des différends de l'OMC concernant l'interdiction européenne

OTTAWA, le 25 nov. 2013 /CNW/ - La communauté de la chasse au phoque du Canada a dénoncé aujourd'hui le rapport publié par l'Organe de règlement des différends de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui maintient l'interdiction des produits dérivés du phoque dans toute l'Union européenne.

Affirmant que la décision de l'Organe de règlement des différends de l'OMC aura d'importantes répercussions sur la communauté de la chasse au phoque au Canada, le Réseau des gestionnaires de la ressource du phoque est convaincu que le gouvernement du Canada continuera de défendre la chasse au phoque, qu'il portera en appel la décision et luttera contre l'embargo européen actuelle. Dans la décision, un groupe de l'OMC chargé d'étudier l'interdiction des produits dérivés du phoque en Europe a déclaré qu'elle est légale, bien qu'il n'ait pas déterminé qu'elle soit juste.

« La décision du groupe de l'OMC est hypocrite, car le Canada respecte des normes aussi rigoureuses que n'importe où dans le monde en ce qui a trait à la chasse aux animaux sauvages, incluant les phoques. En Europe cependant, on chasse le phoque, le sanglier et le cerf sans règles régissant le bien-être animal et la gestion de l'écosystème, a déclaré Denis Longuépée, président de l'Association des chasseurs de phoques des Iles de la Madeleine.

La décision du groupe de l'OMC de réaffirmer l'interdiction européenne des produits dérivés du phoque pourrait avoir d'importantes conséquences imprévues sur d'autres secteurs commerciaux au Canada, comme l'agriculture et la pêche, où l'on pourrait remettre en cause la moralité des méthodes de production animale. « Si on suit la logique de l'OMC, on peut facilement bannir n'importe quoi : bœuf, porc, poulet…» de compléter Monsieur Longuépée.

De plus, la décision du groupe de l'OMC est discriminatoire à l'égard de pays comme le Canada qui traitent les phoques comme une ressource commercialisable plutôt que comme animaux nuisibles qu'on élimine par commodité.

Aaju Peter, avocate et activiste qui s'engage à préserver la culture inuite, affirme que la communauté des chasseurs de phoque, imbriquée dans le mode de vie autochtone du Nord canadien, est maintenant menacée par l'interdiction des produits dérivés du phoque dans les pays formant l'Union européenne.

« Depuis des années, je m'évertue à expliquer aux Européens que ces interdictions nuiront aux Inuits. Ils n'écoutent pas! Toute interdiction des produits du phoque nuira aux Inuit, partout », a précisé Mme Peter.

« Au Canada, ce « modeste » secteur économique opère en toute légalité et s'avère un apport nécessaire à la viabilité à long terme des petites communautés et économies côtières, a expliqué Dion Dakins, président du Réseau des gestionnaires de la ressource du phoque. La plupart des populations de phoque dans le monde entier sont plus abondantes que jamais et les pêches sauvages sont en difficulté. Ensemble, nous devons trouver des solutions et non pas créer des problèmes, comme cette interdiction de l'UE. La gestion du phoque se fait dans presque tous les pays où l'on pêche dans l'océan, incluant ceux de l'Union européenne. »

À propos du Réseau des gestionnaires de la ressource du phoque :

Le Réseau des gestionnaires de la ressource du phoque (RGRP) est un organisme national sans but lucratif qui promeut les principes d'utilisation durable et qui s'engage à la conservation et au prélèvement respectueux des espèces de phoques du monde entier, et ce, par le biais d'une bonne gestion scientifique et de méthodes d'utilisation durable acceptées internationalement. Le RGRP se compose de protecteurs de l'environnement, d'Inuits, de vétérinaires, de professionnels de la santé ainsi que de représentants du gouvernement et de l'industrie. Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de visiter www.sealsandsealing.net

Pour obtenir des documents vidéo de qualité radiodiffusion :
https://www.dropbox.com/sh/pe8rmempg9ezc3s/AfE2RlKWCe

 

SOURCE : Réseau des gestionnaires de la ressource phoque

Renseignements :

Pour parler à un représentant de la collectivité des chasseurs de phoque du Canada, prière de communiquer avec :
Gil Thériault
Réseau des gestionnaires de la ressource du phoque
directeur@chasseursdephoques.com
1 (418) 937-9222

Mathew Klie-Cribb
Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
mklie-cribb@national.ca
1 (613) 233-1699, poste 6226

Profil de l'entreprise

Réseau des gestionnaires de la ressource phoque

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.