Réaction de l'Ordre des pharmaciens du Québec au rapport du Commissaire à la
santé et au bien-être - "Le Québec doit rattraper son retard. Les
recommandations du Commissaire doivent être mises en place sans attendre."

MONTRÉAL, le 13 mai /CNW Telbec/ - L'Ordre des pharmaciens du Québec accueille très favorablement les recommandations du Commissaire à la santé et au bien-être, formulées dans le cadre du dépôt du Rapport d'appréciation de la performance du système de santé et de services sociaux 2010. L'Ordre lance maintenant un appel à l'action pour qu'elles soient mises en œuvre rapidement.

"L'approche du commissaire basée sur la prévention et pour laquelle l'interdisciplinarité et l'accompagnement du patient pour l'autogestion de sa maladie sont des facteurs de réussite, constitue pour nous la voie à adopter" a déclaré Diane Lamarre, présidente de l'Ordre.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, on peut éviter 80% des cas de maladies cardio-vasculaires et de diabète en éliminant les facteurs de risques. La prévention constitue donc l'une des solutions et tous les acteurs du milieu de la santé doivent y participer. "L'intensification de l'implantation des réseaux locaux de services (recommandation 4.1 du commissaire) nous apparaît essentielle pour ce faire", souligne Diane Lamarre. "Les pharmaciens, membres de ces réseaux locaux, sont bien placés pour contribuer à la détection précoce des maladies chroniques. Ils côtoient les personnes dans leurs milieux et connaissent leurs modes de vie puisqu'ils les voient régulièrement. En outre, ils organisent des activités visant à identifier les facteurs de risque de maladies telles le diabète, l'hypertension ou les dyslipidémies. Le commissaire a donc raison d'insister sur l'importance des acteurs locaux mais il faut maintenant trouver les modes de collaboration qui permettront non seulement de détecter rapidement les personnes à risque mais également d'assurer leur prise en charge" poursuit-elle.

L'implantation des Groupes de médecine de famille (recommandation 4.2) apparaît également comme un élément de la solution pour l'Ordre. Une présence d'équipes interprofessionnelles doit être déployée le plus rapidement possible au sein de ces groupes afin que puissent être gérés le plus efficacement les différents aspects de ces maladies, qu'ils relèvent de la nutrition, ou, ce qui nous interpelle plus particulièrement, qu'ils soient liés à la thérapie médicamenteuse.

"La présence d'un pharmacien en GMF contribue à assurer une meilleure utilisation des médicaments. Lorsque les prescriptions ou les doses sont inadaptées à la situation, ou lorsque le patient subit des effets secondaires de ses médicaments, il est parfois porté à cesser sa médication ou à apporter des modifications lui-même, ce qui peut avoir des conséquences graves" souligne Diane Lamarre. "Devant le fait que tant de patients prennent des médicaments pour ces maladies chroniques, la présence de pharmaciens en GMF ne doit pas seulement être une option mais devenir la norme".

Tout comme le commissaire, l'Ordre croit qu'il ne s'agit pas d'en faire plus, mais de faire autrement. Il faut organiser notre réseau pour être plus en mesure de déterminer et d'offrir le bon service, au bon moment, par la bonne personne et au bon endroit. Et pour ce faire, les pharmaciens doivent y être.

Considérant que le quart des Québécois n'a pas de médecin de famille et que le Québec est le seul endroit dans le monde à comptabiliser des délais d'attentes de plus de 24 h dans les urgences, l'Ordre est d'avis que les recommandations du commissaire doivent être mises en œuvre rapidement. "Pour nos patients, ces recommandations représentent une solution pour améliorer la performance et la pertinence du système de santé", de conclure Diane Lamarre.

L'Ordre des pharmaciens du Québec

L'Ordre des pharmaciens du Québec a pour mission de veiller à la protection du public en assurant la qualité des soins et des services pharmaceutiques offerts à la population et en faisant la promotion de l'usage approprié des médicaments au sein de la société. Il regroupe 7700 pharmaciens qui exercent notamment dans plus de 1700 pharmacies privées ainsi que dans les établissements publics de santé du Québec.

SOURCE Ordre des pharmaciens du Québec

Renseignements : Renseignements: Julie Villeneuve, adjointe aux communications, (514) 284-9588, poste 310, Cell: (514) 808-5556, jvilleneuve@opq.org

Profil de l'entreprise

Ordre des pharmaciens du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.