Réaction de la FEUQ sur l'endettement des ménages canadiens : Les étudiants ont aussi atteint leur limite

MONTRÉAL, le 27 janv. 2012 /CNW Telbec/ - Les données de Statistique Canada sur l'endettement des ménages soulignées ce matin par Le Devoir inquiètent grandement la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) en perspective de la hausse de 1625 $ des frais de scolarité prévue par le gouvernement Charest. « Si les familles ont déjà atteint leur limite d'endettement, comment pourront-elles aider leurs jeunes aux prises avec une facture étudiante de plus en plus élevée ? Avec la hausse de 1625 $, c'est un acte de condamnation à l'endettement que Jean Charest signe pour les familles. Ce n'est pas l'avenir que nous voulons pour la société québécoise ! », s'insurge Martine Desjardins, présidente de la FEUQ.

En effet, la FEUQ a publié cette année deux études socioéconomiques dans lesquelles elle souligne l'extrême précarité de la situation financière des étudiants. Dans son étude sur le travail en cours d'études, la FEUQ a constaté que les étudiants travaillent plus de 19 h par semaine. La hausse annoncée par Jean Charest ferait passer cette moyenne à 26 heures de travail par semaine. Dans son étude sur l'endettement étudiant, c'est 65 % des étudiants qui sortent avec une dette moyenne de 14 000 $ à la fin du baccalauréat. Près de la moitié des étudiants qui bénéficient des prêts et bourses sont obligés de s'endetter auprès d'institutions financières ou de leurs proches. « L'aide financière provenant de sa famille est cruciale pour les étudiants. Force est de constater que cette aide ne sera plus disponible. Cela va entraîner un cumul de l'endettement ! Une spirale qui aura pour effet d'écarter des milliers d'étudiants des bancs d'université, leur famille ne pouvant les aider », déplore la présidente de la FEUQ.

Ces données sont mises en lumière alors même que le gouvernement étudie un projet de loi sur l'endettement des ménages. Malheureusement pour eux, il semble que Jean Charest ait volontairement oublié la dette des étudiants dans ce projet de loi. Une autre incohérence des libéraux. « Nous allons poursuivre la mobilisation pour que la hausse de 1625 $ des frais de scolarité ne passe pas. Si le gouvernement continue à s'entêter, à alourdir le fardeau des étudiants et de la classe moyenne, nous n'aurons d'autre choix que de recourir à la grève pour se faire entendre. Les étudiants ne laisseront pas le gouvernement Charest endetter les générations futures ! », termine Mme Desjardins.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec. www.feuq.qc.ca 

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements :

Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, bureau : (514) 396-3380, Cell. : (514) 609-3380 attpresse@feuq.qc.ca Twitter : @matleblanc77

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.