Réaction de la CSQ au budget fédéral - Un vent de changement à Ottawa

MONTRÉAL, le 22 mars 2016 /CNW Telbec/ - La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, accueille positivement le budget fédéral 2016-2017 déposé aujourd'hui par le ministre des Finances, Bill Morneau.

Les infrastructures pour relancer l'économie

Elle salue d'abord la hausse des investissements en infrastructures qui contribuera à stimuler une économie qui en a bien besoin : « Le gouvernement a fait le choix d'investir plus de 120 milliards sur les dix prochaines années. Nous saluons cette décision bien avisée. Il est essentiel d'investir pour maintenir nos infrastructures à niveau et pour relancer l'économie qui, au Québec, a été affectée négativement par les mesures d'austérité du gouvernement Couillard. »

Un système fiscal plus juste

Le gouvernement poursuit l'amélioration du régime fiscal qu'il avait amorcée en décembre 2015 en haussant l'impôt des plus nantis et en réduisant celui de la classe moyenne. Avec le budget d'aujourd'hui, il hausse les transferts profitant aux citoyens les moins fortunés. La nouvelle Allocation canadienne pour enfant et la bonification du supplément garanti pour les aînés aideront les plus vulnérables de notre société.

« Les mesures annoncées, en décembre et dans ce budget, rendent le système fiscal plus juste. Nous l'avons dit souvent au cours des dernières années, les inégalités de revenus n'ont cessé de se creuser dans la plupart des pays développés. Le Canada et le Québec n'y échappaient pas et il fallait remédier à cette situation en améliorant le régime fiscal vers une plus grande équité. Le budget d'aujourd'hui constitue, à notre avis, un autre pas dans la bonne direction », ajoute la présidente de la CSQ.

Un soutien accru aux travailleuses et travailleurs

« La CSQ est heureuse de constater les nombreuses améliorations apportées au chapitre de l'assurance-emploi, en particulier l'élimination des critères d'admissibilité plus exigeants pour les personnes devenant ou redevenant membres de la population active, la diminution du délai de carence de deux à une semaine et l'allongement des prestations dans les régions ayant les taux de chômage les plus élevés », souligne Louise Chabot. De plus, la Centrale salue le réinvestissement dans les services aux prestataires (traitement des demandes de prestations et centres d'appels). Enfin, elle accueille favorablement la volonté d'annuler certaines mesures mises en place par le gouvernement conservateur, relatives à la définition d'un emploi convenable, mais aura besoin de plus de détails à ce sujet avant de porter un jugement définitif.

Des mesures à saluer

La CSQ tient à souligner particulièrement les investissements significatifs visant à soutenir les communautés autochtones : « Nous nous réjouissons de ces investissements, notamment dans les infrastructures scolaires et pour l'amélioration de l'enseignement au primaire et au secondaire pour les enfants autochtones vivant sur les réserves. La CSQ est profondément convaincue que l'éducation est au cœur de l'épanouissement et du développement d'un peuple et que tous les enfants méritent une chance égale de réussir. C'est pourquoi cette annonce est une excellente nouvelle », ajoute la présidente de la CSQ.

D'autre part, la leader syndicale se réjouit de la confirmation, dans ce budget, de la restauration, du crédit d'impôt pour les cotisations aux fonds de travailleurs, du retour de l'âge de la retraite à 65 ans et de la volonté du gouvernement fédéral d'apporter un soutien aux services de garde à la petite enfance. Enfin, elle voit d'un bon œil la bonification de l'aide aux étudiantes et étudiants de familles à faible revenu pour l'éducation postsecondaire ainsi que le réinvestissement dans la Société Radio-Canada.

« Contrairement au gouvernement Couillard à Québec, le gouvernement de Justin Trudeau a fait d'autres choix que ceux des politiques d'austérité. Le budget déposé aujourd'hui démontre que le gouvernement fédéral actuel va de l'avant avec ses promesses de défendre le bien commun, ce qui constitue un véritable vent de changement, attendu depuis plusieurs années à Ottawa », conclut Louise Chabot.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Marie-Eve Imonti, Attachée de presse CSQ, Téléphone : 514 917-9641, Courriel : imonti.marie-eve@lacsq.org, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.