Réaction de Force Jeunesse au budget 2015-2016 : des mesures concrètes pour l'avenir, mais un manque de moyens pour le présent

QUÉBEC, le 26 mars 2015 /CNW Telbec/ - C'est d'un oeil positif que Force Jeunesse accueille le budget 2015-2016 du gouvernement du Québec qui, après six années consécutives de déficits, annonce enfin le nécessaire retour à l'équilibre budgétaire. Pour une première fois depuis longtemps, le gouvernement pose une série de mesures concrètes visant à faire respecter le principe d'équité intergénérationnelle dans la gestion de ses finances publiques, principe au cœur des réflexions de l'organisme. Défendant les intérêts des jeunes travailleurs de la province depuis 1998, Force Jeunesse désire cependant rappeler que ces mesures ne pourront se faire en hypothéquant les moyens dont la jeunesse d'aujourd'hui dispose pour prendre sa place dans la société.

Capitalisation du fonds des générations : le gouvernement maintient le cap

Il importe de souligner qu'en injectant plus d'un milliard et demi de dollars dans le fonds des générations, le gouvernement du Québec respecte ses engagements précédents, en plus confirmer qu'il maintiendra le rythme pour l'année suivante. « Nous avons fréquemment entendu ce gouvernement sur l'importance qu'il comptait accorder à l'équité intergénérationnelle autant dans les régimes de retraite que dans sa gestion des finances de l'État. Ce maintien de cap dans la capitalisation du fonds des générations représente enfin un geste concret en vue du respect du principe d'équité intergénérationnelle qui est parfois galvaudé dans l'espace public », souligne Damien Auger, président de Force Jeunesse. Il sera essentiel que le gouvernement continue dans cette direction afin de préserver la mission cruciale de cet indispensable instrument de remboursement de la dette publique dont dispose le Québec et pour lequel Force Jeunesse avait milité lors de sa création.  

Infrastructures : vers le contrôle des dépenses et la dépolitisation

Force Jeunesse accueille favorablement le dépôt du premier plan annuel de gestion des investissements publics en infrastructures. Celui-ci se veut un outil sérieux et concret qui permettra à terme de contrôler les coûts associés au maintien et au remplacement des infrastructures pour les générations à venir. « C'est la première fois que le Québec se dote d'un outil rigoureux afin de connaître l'état de ses infrastructures. Une utilisation efficace et intelligente de celui-ci amènerait un véritable vent de fraicheur permettant une dépolitisation et une gestion responsable de nos infrastructures », se réjouit M. Auger.

Des moyens à la hauteur de nos ambitions

Force Jeunesse exprime par ailleurs sa préoccupation face aux différentes mesures qui auront une incidence disproportionnée sur la jeunesse. « Il est contradictoire que, d'un côté, le gouvernement affirme placer l'intérêt des jeunes au cœur de ses préoccupations et que de l'autre il sabre dans les moyens dont ils disposent pour prendre leur place aujourd'hui. La réduction des effectifs de la fonction publique ne devrait donc pas signifier un gel d'embauche qui priverait les jeunes d'une fonction publique à leur image », insiste M. Auger. L'organisme déplore également la réduction du financement au Secrétariat à la Jeunesse qui vient encore une fois priver de ressources déjà insuffisantes les groupes œuvrant dans le milieu jeune. Force Jeunesse se fera donc un point d'honneur de rappeler au gouvernement son credo dans ce dossier : solidaire au présent, responsable face à l'avenir.

Vers une vérification indépendante de nos finances publiques

À l'heure où le gouvernement engage d'importantes dépenses dans des projets de diverses natures, Force Jeunesse propose que le gouvernement du Québec se dote d'un organe indépendant de vérification des finances à l'image du Directeur parlementaire du budget de la chambre des communes. Une telle institution permettrait de valider les coûts de certains projets avant qu'il ne soit trop tard, tout en permettant de rétablir la confiance des Québécois et Québécoises envers leurs organes décisionnels. « La confiance d'un peuple, mais plus particulièrement de sa jeunesse, envers ses institutions publiques représente la pierre angulaire d'une société engagée et politiquement en santé. Le Québec n'aura pas le luxe de se priver d'un tel dispositif qui a déjà fait ses preuves au fédéral », conclut M. Auger.

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement non-partisan de jeunes travailleurs visant la défense et l'amélioration des conditions de travail et des perspectives d'emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L'équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l'avenir collectif de notre société sont au coeur des valeurs défendues par l'organisation.

 

SOURCE Force Jeunesse

Renseignements : Damien Auger, Président, Cell : 514-883-2236, Courriel : communications@forcejeunesse.qc.ca

LIENS CONNEXES
www.forcejeunesse.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.