Réaction aux changements proposés à l'étiquetage nutritionnel par Ottawa - La Coalition Poids applaudit l'emphase mise sur le sucre, mais veut un emballage qui informe avant de séduire

MONTRÉAL, le 12 juin 2015 /CNW Telbec/ - La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) accueille avec enthousiasme l'emphase mise sur le sucre dans le nouvel étiquetage nutritionnel proposé par l'Honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé du Canada. Toutefois, elle met en garde le gouvernement quant à certaines pratiques parallèles actuellement permises sur les étiquettes des produits alimentaires pouvant amenuiser grandement l'efficacité des changements proposés.   

Plus de transparence sur la quantité de sucre : une avancée importante!
La proposition de regrouper les différents sucres dans une même parenthèse est pertinente et nécessaire. « Du sucre est ajouté dans ¾ des aliments transformés que nous consommons et il est présent sous plus de 50 noms différents! C'est un casse-tête pour les consommateurs. Le regroupement des différents types de sucre ajouté dans une même parenthèse de la liste des ingrédients permettra de mieux évaluer la qualité réelle de ce que l'on mange », explique Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Cette proposition vient corriger un problème de transparence, car l'étiquetage actuel ne reflète pas l'importance de la quantité de sucre dans les aliments. « Plusieurs boîtes de céréales pour enfants ont une quantité de sucre plus grande que la quantité de grains, mais ça ne se voit pas.  Une fois les différents sucres regroupés dans une même parenthèse, cela devient clair et évident : le sucre se retrouve comme premier ingrédient de la liste et l'on voit tout de suite qu'il s'agit davantage d'un bonbon ou d'une gâterie que d'un aliment quotidien », illustre madame Voyer. Le tableau chiffré de valeur nutritive, même amélioré, est difficile à interpréter pour la population, alors la liste d'ingrédients devient une référence pour appuyer les choix alimentaires.

Encadrer les logos santé industriels pour éviter de détourner l'attention des consommateurs
Même si les changements proposés améliorent la clarté de l'information nutritionnelle, plusieurs consommateurs risquent d'être trompés par les faux logos « santé » qui se trouvent sur de nombreux produits alimentaires. L'application de ces logos n'est pas encadrée et est déterminée par les industriels eux-mêmes. L'industrie utilise parfois cette tactique marketing pour maquiller certains aliments de faible valeur nutritive en produits plus sains. Or, des biscuits sucrés ne constituent pas « une solution sensée », comme l'industrie le prétend.

« Les logos santé affichés à l'avant des produits par les industriels attirent l'attention et peuvent voler la vedette aux informations nutritionnelles prescrites par la loi. Ils doivent donc être encadrés pour éviter de donner des coups d'épée dans l'eau en améliorant seulement les informations de valeur nutritive », soutient Mme Voyer.  La profusion de ces logos sur les emballages alimentaires crée de la confusion chez les consommateurs.

Interdire la publicité aux enfants sur les emballages pour aider les parents dans leurs choix
Pour soutenir les parents, l'interdiction de la publicité aux enfants sur les emballages alimentaires est nécessaire. En effet, il est démontré que les personnages et images infantiles qui figurent sur les contenants influencent les préférences et comportements alimentaires des enfants, mais aussi la justesse de leurs connaissances nutritionnelles. Cette pratique publicitaire mise ainsi sur la vulnérabilité des enfants pour vendre davantage. Or, la plupart des produits alimentaires qui affichent de la publicité aux enfants ont une faible valeur nutritive, contribuant à la problématique de l'obésité infantile. « Empêcher la publicité aux enfants sur les emballages alimentaires contribuera à réduire le harcèlement des parents pour l'obtention de certains produits et les aidera à faire des choix libres et éclairés pour leurs enfants », conclut Corinne Voyer.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l'adoption de politiques publiques spécifiques à l'égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d'environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, www.cqpp.qc.ca.

 

SOURCE Coalition québécoise sur la problématique du poids

Renseignements : Corinne Voyer, Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids, Téléphone : 514 598-8058 poste 242, Cellulaire : 514 566-4605, cvoyer@cqpp.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://cqpp.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.