Réaction au rapport du CREATE - Et la consigne sociale dans tout cela ?

MONTRÉAL, le 28 août 2015  /CNW Telbec/ - Dans la foulée de la publication du rapport du Centre de Recherche en économie de l'Environnement, de l'Agroalimentaire, des Transports et de l'Énergie (CREATE), Consignéco est particulièrement préoccupée à l'idée de voir occultée la valeur environnementale de la consigne, et plus spécifiquement son potentiel social. Pourtant, bon nombre de personnes à faible revenu ainsi que de nombreux organismes communautaires s'appuient sur ce levier pour atteindre un équilibre budgétaire. 

« Il serait grave d'ignorer l'apport important de la consigne sur le plan environnemental avant tout, mais aussi en termes d'appui aux plus démunis. Ce système, dont le financement est totalement autonome, ne pourrait être altéré sans accroître la pression sur l'État à un moment où celui-ci doit faire preuve de rigueur et de prévisibilité budgétaire », d'indiquer Pascale Demers, porte-parole de Consignéco.

À la lumière d'un récent sondage mené par la firme Léger pour le compte de Consignéco, 8 % des organismes à but lucratif du Québec participants confirment avoir recours à la collecte de contenants consignés comme source de financement. D'ailleurs, 86 % des organisations sondées se disent en faveur d'une hausse de la consigne, vantant notamment ses retombées positives pour l'environnement (81 %). Près de 50 % des organismes sondés voient en l'abolition de la consigne une perte de revenu direct et des impacts négatifs sur la réalisation de projets concrets. Pour près du quart d'entre eux (21 %), il s'agit même d'une question de survie! Rappelons que chaque année, au Québec, plus de 460 millions de canettes consignées ne sont pas retournées, ce qui représente une valeur de près de 25 millions $.  

« L'amélioration de nos performances environnementales passe par une conjugaison d'actions et de systèmes complémentaires pour rejoindre et sensibiliser le citoyen, peu importe où il se trouve. La consigne a fait ses preuves sur le plan environnemental et permet de recycler 100 % de la matière, un score inégalé! Elle fait assurément partie des leviers incontournables dans le cadre d'une saine gestion des matières résiduelles et permet, en plus, de répondre à des problématiques sociales. On pense par exemple à la Coopérative des Valoristes qui, grâce à la mise sur pied d'un centre de dépôt temporaire, a permis de récupérer 310 000 canettes tout en luttant contre l'itinérance », de rappeler la porte-parole.

À PROPOS DE CONSIGNÉCO
Fondée en 2011, Consignéco est une association à but non lucratif qui vise à faire connaître la valeur économique, écologique et sociale de la consigne afin d'inciter les gens à rapporter les contenants de bière consignés chez les détaillants. Issue d'une entente entre les brasseurs et RECYC-QUÉBEC, cette association regroupe les membres de l'industrie brassicole du Québec dont la Brasserie Labatt du Canada, Molson Coors Canada, le Regroupement des distributeurs de bières du Québec, Sleeman Unibroue et l'Association des microbrasseries du Québec. Pour en apprendre davantage sur la valeur de la consigne ou joindre le mouvement de la consigne sociale, visitez le www.consigneco.org. Vos canettes ont de la valeur : rapportez-les!

 

SOURCE Consignéco

Renseignements : Source : Pascale Demers, Directrice des communications, Consignéco, Tél. : 514 953-5551; Pour information : Jenna Dubé, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL, Tél. : 418 648-1233, poste 1227, Courriel : jdube@national.ca

Profil de l'entreprise

Consignéco

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.