Rapprocher les employés des clients pour vendre des services sur les marchés mondiaux

OTTAWA, le 16 déc. 2015 /CNW/ - Selon un nouveau rapport du Conference Board du Canada, la capacité des entreprises à rapprocher leurs employés des clients est de loin la barrière politique la plus importante pour commercialiser partout dans le monde les services aux entreprises qui présentent la plus haute valeur ajoutée et sont les plus sujets au facteur temps.

« La future économie du Canada reposera non seulement sur l'extraction de ressources ou la fabrication, mais aussi sur la proximité immédiate entre les entreprises de services fondés sur le savoir et leurs clients et sur les solides services à la clientèle requis pour prospérer sur le marché mondial », affirme Jacqueline Palladini, économiste sénior, Centre du commerce mondial, et auteure de Becoming a Services Superpower: Tapping into the Global Appetite for High-Value Services (résumé en français sous le titre Devenir une superpuissance en matière de services : miser sur l'intérêt mondial à l'égard des services à haute valeur ajoutée).

« Le secteur des services présente une forte intensité de main-d'œuvre spécialisée. Il est donc logique de rapprocher les employés de la clientèle. C'est important, à la fois pour le commerce et pour l'investissement : les obstacles à la circulation des personnes ont une influence négative non seulement sur le commerce, mais aussi sur l'investissement dans ce secteur. »

FAITS SAILLANTS

  • Pour tirer parti de la demande croissante de services aux entreprises à haute valeur ajoutée, les entreprises devront rapprocher leurs employés des clients et s'implanter sur les marchés étrangers.
  • En ce qui concerne ce type de services, le Canada se démarque dans trois secteurs : la recherche et le développement, les services informatiques et d'information et les services techniques et scientifiques.
  • La nouvelle génération d'accords commerciaux du Canada, comme l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne et le Partenariat transpacifique, a commencé à éliminer les obstacles à l'accroissement de l'exportation des services sur les marchés mondiaux.

Les entreprises vont devoir prendre les choses en main pour tirer pleinement parti de l'essor des services à haute valeur ajoutée en repérant les marchés en croissance potentiels, en développant éventuellement des activités locales, en innovant sans relâche et en prenant en compte les marchés traditionnels et émergents.

Si la demande, la technologie et la stratégie commerciale seront probablement les facteurs les plus importants pour la performance future du Canada, les facteurs politiques auront eux aussi de l'importance.

Les gouvernements ont déjà commencé à traiter le problème des politiques qui affectent les services quand ils ont négocié la nouvelle génération d'accords commerciaux du Canada, comme l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne et le Partenariat transpacifique.

Le Partenariat transpacifique pourrait faciliter l'entrée temporaire des gens d'affaires sur un territoire afin de proposer des services après-vente, la circulation des professionnels et des techniciens vers la plupart des pays du partenariat et les mutations internes dans les entreprises entre les pays. Il pourrait aussi réduire les restrictions en matière d'investissement direct étranger.

Tous les ordres de gouvernement doivent prendre conscience de cette évolution en ce qui concerne le commerce des services et adapter leurs politiques traditionnelles à ces nouvelles réalités, au Canada et à l'étranger. Ces politiques portent notamment sur l'élimination des obstacles transfrontaliers à la circulation des personnes, des investissements, des produits et de l'information, et sur la mise en place d'un environnement de services concurrentiel et dynamique au Canada.

Ce rapport -- le troisième d'une série que le Centre du commerce mondial consacre au commerce de services sur les marchés mondiaux -- examine les débouchés internationaux du Canada dans le domaine des services aux entreprises à haute valeur ajoutée, notamment :

  1. les communications;
  2. les services informatiques et d'information;
  3. la propriété intellectuelle;
  4. les services financiers;
  5. les services d'assurance et de retraite;
  6. les services de recherche et de développement;
  7. les services professionnels et de gestion;
  8. les services techniques et scientifiques.

Ce rapport a la particularité de recenser les marchés en plus forte croissance (tant dans les économies émergentes que dans celles établies) dans les secteurs qui sont les points forts du Canada en matière d'exportation. Trois types de services à haute valeur offrent des possibilités de croissance rapide pour le Canada dans divers marchés mondiaux : la recherche et le développement; les services informatiques et d'information et les services techniques et scientifiques.

Pour en savoir plus sur les possibilités d'exportation de services canadiens, participez au webinaire du Conference Board intitulé L'avenir des services à forte valeur ajoutée aux entreprises : acquérir une dimension mondiale, le jeudi 7 janvier 2016 à 14 h (HNE).

Le Centre du commerce mondial du Conference Board du Canada fournit des outils fondés sur des données probantes pour aider les entreprises et les gouvernements à réagir avec succès aux tendances qui transforment l'environnement économique mondial. Pour en savoir plus sur les tendances établies par le Conference Board, suivez le webinaire A World of Opportunity: How to Leverage Global Commerce Trends in 2016, le jeudi 14 janvier 2016 à 15 h (HNE).

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Yvonne Squires, Relations médias, Le Conference Board du Canada, Tél.: 613- 526-3090, poste 221, E-mail: corpcomm@conferenceboard.ca ou Juline Ranger, directrice des communications, Le Conference Board du Canada, Tél.: 613- 526-3090, poste 431, E-mail: corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.