Rapport sur les médicaments d'ordonnance - La CSQ souhaite une véritable révision de la politique du médicament

MONTRÉAL, le 19 mars 2015 /CNW Telbec/ - Le rapport sur les médicaments d'ordonnance du commissaire à la santé et au bien-être, Robert Salois, fait un bon état de la situation, mais propose des solutions trop partielles pour corriger globalement les nombreux problèmes relevés. « C'est un bon diagnostic, mais la prescription demeure trop légère, constate Pierre Jobin, vice-président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et responsable du dossier santé. Nous aurions préféré que le commissaire favorise un régime public et universel d'assurance médicaments plutôt que d'apporter des correctifs à la pièce. »

Urgence d'agir

Tout comme le commissaire, la CSQ constate l'urgence d'agir tant sur le contrôle des coûts et les iniquités d'accès que sur les problèmes liés aux pratiques prescriptives et à l'usage des médicaments. Toutefois, la Centrale considère essentiel de se préoccuper également des règles pour encadrer plus efficacement l'industrie pharmaceutique.

La CSQ continue de croire que seul un régime universel géré par l'État, intégré au système public de santé et encadré par une politique publique du médicament améliorée, permettrait de contrôler adéquatement les coûts et l'usage des médicaments d'ordonnance.

Des recommandations louables

Certaines recommandations du commissaire semblent avoir été largement inspirées par les régimes suédois et néo-zélandais. Pensons notamment à la révision de la liste et du processus d'inscription des médicaments couverts par le régime général d'assurance médicaments, sans oublier la création d'un plan d'action provincial sur la prescription et l'usage des médicaments.

De plus, la CSQ se questionne sur le choix du commissaire dans sa recommandation de limiter l'obligation de transparence de l'industrie pharmaceutique aux seuls établissements de santé et groupes de médecine familiale (GMF). Il y aurait pertinence d'étendre cette mesure à l'ensemble du réseau de la santé et des services sociaux. 

« Nous souhaitons ardemment que le gouvernement Couillard intègre dans ses travaux les constats du commissaire et lance une vaste consultation sur le projet de loi 197 visant à réduire les coûts d'approvisionnement des médicaments au Québec », conclut Pierre Jobin.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Christine Marceau, Attachée de presse CSQ, Téléphone : 514 235-5082, Courriel : marceau.christine@csq.qc.net, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.