Rapport sur la situation financière de la Ville de Montréal : la FCEI salue les efforts de l'administration Coderre

MONTRÉAL, le 27 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Réagissant au Rapport sur la situation financière de la Ville de Montréal 2015 déposé hier par le maire, monsieur Denis Coderre, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) souhaite souligner les efforts réalisés en matière de contrôle des dépenses par la Ville. Selon ce que nous apprend le rapport, la Ville anticipe même un surplus de 53,6 millions $ à la fin de son exercice. « Depuis longtemps, la FCEI rappelle que les villes doivent mieux contrôler leurs dépenses et respecter la capacité de payer des contribuables qui sont étouffés par les hausses de taxes toujours plus importantes. Nous sommes donc heureux de voir que la Ville de Montréal y parvient, notamment grâce à la gestion rigoureuse des dépenses liées à la masse salariale », affirme Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

Contrôler la rémunération : le nerf de la guerre
Dans le rapport présenté hier, le maire Coderre indique que les gains réalisés découlent de la vaste réforme administrative entreprise en faveur d'un meilleur contrôle des coûts de nature conjoncturelle et structurelle. Or, la mise en œuvre du Plan quinquennal de la main-d'œuvre 2014-2018 (PQMO) représente un élément central de cette réforme. « Il faut rappeler que la rémunération globale représente souvent le principal poste de dépense des municipalités. Cela est sans compter que, selon une étude récente de la FCEI, les employés municipaux bénéficient d'un avantage de rémunération globale de 23 % en moyenne au Québec et de 25 % dans la grande région de Montréal, par rapport aux travailleurs du secteur privé. On comprend donc que la rémunération représente la pierre angulaire du contrôle des dépenses », poursuit Mme Hébert.

Moins de taxes pour les entreprises?
Par ailleurs, la FCEI constate que la Ville envisage d'augmenter de 2 % les taxes municipales. Il faut rappeler que, pour une même valeur foncière à Montréal, les entreprises paient quatre fois le taux de taxation chargé dans le résidentiel. Or, moins les dépenses augmentent, plus on a de marge de manœuvre pour diminuer cet écart. « Les résultats obtenus par l'administration Coderre démontrent que, quand on se donne un plan concret pour gérer les dépenses, ça porte fruit! Nous souhaitons donc que la Ville poursuive en ce sens et qu'à terme, elle se penche sur l'iniquité qui existe entre les taux de taxation résidentiel et non-résidentiel », conclut Mme Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

 

 

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements : Amélie Desrosiers, conseillère, Affaires publiques et relations médias, FCEI, Téléphone : 514 861-3234 poste 224 | Cellulaire : 514 817-0228, amelie.desrosiers@fcei.ca

RELATED LINKS
http://www.cfib.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.