Rapport sénatorial alarmant concernant les problèmes liés au poids - Investir en prévention, l'unique issue politique pour réduire le fardeau de l'obésité

MONTRÉAL, le 1er mars 2016 /CNW Telbec/ - La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) incite les gouvernements fédéral et provincial à agir à la suite du dévoilement de statistiques alarmantes d'un rapport sénatorial dressant un portrait de l'obésité au Canada. Ceux-ci doivent investir en prévention de la santé pour réduire le fardeau social et économique engendré par les problèmes de poids et les maladies chroniques y étant associées.

Selon ce nouveau rapport, 48 000 à 66 000 Canadiens meurent chaque année de maladies liées à un excès de poids. L'obésité ou l'embonpoint, qui touche 2 adultes sur 3 au pays, représente un facteur de risque important pour plusieurs maladies chroniques parmi les plus invalidantes et meurtrières, dont les maladies cardiovasculaires, divers cancers et le diabète de type 2, dont un nouveau cas est diagnostiqué toutes les 20 minutes.

« À la lumière de ce rapport, les gouvernements fédéral et provincial ne peuvent plus attendre pour agir et  faire de l'obésité une priorité », insiste Corinne Voyer, la directrice de la Coalition Poids. « L'État doit déployer des mesures qui faciliteront l'adoption de saines habitudes de vie, avant tout pour permettre aux citoyens d'avoir les moyens de faire des choix santé, mais également pour freiner l'escalade des coûts associés à l'obésité, qui atteignent entre 4,6 et 7,1 milliards de dollars au pays », ajoute Mme Voyer.

L'obésité infantile, un enjeu prioritaire
Le Canada affiche des taux d'obésité infantile parmi les plus élevés; il figure au 6e rang, sur un total de 40 pays. « Pourtant, plusieurs solutions existent pour améliorer cette situation, comme l'instauration d'une taxe sur les boissons sucrées dont les sommes sont réinvesties en prévention et l'interdiction de la publicité alimentaire destinée aux enfants », insiste Mme Voyer.

Instaurer une taxe sur les boissons sucrées figure parmi les mesures les plus documentées pour réduire la consommation de ces produits et ainsi réduire les problèmes liés au poids. Présentement, la consommation régulière de ces produits est la seule pratique alimentaire constamment associée au surpoids chez les enfants. « Le gouvernement enverrait le signal clair à la population que les boissons avec sucre ajouté constituent des produits d'occasion et qu'ils ont des effets néfastes sur la santé », poursuit la directrice. Lors des consultations prébudgétaires fédérales, la Coalition Poids a d'ailleurs rappelé l'efficacité de cette mesure dont les sommes doivent être réinvesties en prévention. Au Mexique, une telle taxe a permis de diminuer la consommation de boissons sucrées de 6 % au cours de sa première année d'introduction.

Le gouvernement Trudeau doit également concrétiser son engagement à règlementer le marketing des boissons et des aliments pour protéger la santé et les habitudes alimentaires des consommateurs, notamment celles des jeunes, qui sont plus vulnérables face au marketing agressif de l'industrie. La position de la Coalition pancandienne Stop Marketing to Kids, dont fait partie la Coalition Poids, est claire : « Le parti au pouvoir est sommé d'interdire rapidement la publicité alimentaire destinée aux enfants et d'instaurer des balises claires concernant l'emballage des produits dans les commerces d'alimentation », conclut Corinne Voyer.

Plusieurs organismes canadiens en santé revendiquent également ces mesures mises en évidence dans le rapport sénatorial, dont les Diététistes du Canada, la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC, l'Association canadienne du diabète, l'Alliance pour la prévention des maladies chroniques au Canada, la Coalition albertaine pour des politiques de prévention des maladies chroniques et la Childhood Obesity Foundation.

Pour consulter l'ensemble du rapport L'obésité : une approche pansociétale pour un Canada en meilleure santé du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie, cliquez ici.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l'adoption de politiques publiques spécifiques à l'égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d'environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails : www.cqpp.qc.ca.

 

SOURCE Coalition québécoise sur la problématique du poids

Renseignements : Pour toute demande médiatique, contactez : Corinne Voyer, Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids, Téléphone : 514 598-8058 poste 242, Cellulaire : 514 566-4605 , cvoyer@cqpp.qc.ca

RELATED LINKS
http://cqpp.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.