Rapport: La réalisation des objectifs de santé cardiovasculaire se traduirait
par des économies substantielles pour le Canada

OTTAWA, le 8 févr. /CNW Telbec/ - Selon un rapport dévoilé aujourd'hui en conférence de presse par Le Conference Board du Canada à Ottawa, le Canada pourrait épargner 76,4 milliards de dollars entre 2005 et 2020 - soit des économies moyennes d'environ cinq milliards de dollars par année pour le système de santé - si les objectifs établis par la Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire et plan d'action (SCSC-PA) étaient atteints.

Dans ce rapport, intitulé La Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire : Facteurs de risque et répercussions sur les coûts futurs, les auteurs évaluent l'incidence que pourrait avoir sur les dépenses futures de santé la réalisation, par le Canada, des objectifs de réduction des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire et d'accident vasculaire cérébral énoncés dans le rapport de la SCSC-PA, Pour un Canada au cœur qui bat. La Fondation des maladies du cœur du Canada et la Société canadienne de cardiologie se joignent au Conference Board pour la publication aujourd'hui des conclusions de cette étude.

"D'ici 2020, la diminution du taux de prévalence des facteurs de risque contribuera à faire baisser de 452 000 le nombre de cas de cardiopathies ischémiques et de 150 000 le nombre de cas de maladies cérébrovasculaires, explique Louis Thériault, auteur du rapport pour le Conference Board. Le fardeau des coûts associés à ces maladies diminuera considérablement, ce qui se traduira par des économies pour le système de santé, les gouvernements et l'économie canadienne."

Ces économies atteignent en moyenne cinq milliards de dollars de 2005 à 2020, mais grimpent jusqu'à 10 milliards de dollars par année selon le scénario proposé dans le Plan d'action.

Le Comité directeur de la SCSC-PA a demandé au Conference Board d'établir une prévision à l'échelle nationale du fardeau des coûts tant directs (médicaments, hôpitaux, médecins) qu'indirects (mortalité, invalidité à long et à court termes, coûts budgétaires), associés aux maladies cardiovasculaires et aux accidents vasculaires cérébraux au Canada.

En 2005, les coûts directs et indirects des maladies cardiovasculaires ont été estimés à 20,9 milliards de dollars. D'ici 2020, on s'attend à ce que les coûts totaux atteignent, selon nos estimations, 28,3 milliards de dollars (en dollars constants de 2008).

"Les maladies cardiovasculaires représentent la principale cause des décès et des admissions à l'hôpital au Canada, et sont plus coûteuses en médicaments, a déclaré le Dr Eldon Smith, cardiologue réputé qui présidait la SCSC-PA. Les experts qui se sont activés à l'élaboration de la SCSC-PA ne voulaient pas qu'elle soit reléguée aux oubliettes, et cette analyse montre que les Canadiens ne pourraient se le permettre."

Le Conference Board a élaboré deux scénarios : un scénario de "maintien du statu quo", caractérisé par des objectifs prudents en matière de prévalence des facteurs de risque, et un scénario SCSC-PA, qui reflète les objectifs du Plan d'action relatifs aux facteurs de risque modifiables.

Les cinq objectifs de la SCSC-PA se rapportant aux facteurs de risque dont nous avons tenu compte dans notre analyse sont les suivants :

    
    D'ici 2020 :
    -   Diminuer de 32 p. 100 la prévalence de l'hypertension chez les
        Canadiens adultes de 18 à 74 ans (de 22 p. 100 en 1992 à 15 p. 100);
    -   Collaborer avec d'autres instances pour réduire le taux général de
        tabagisme de 25 p. 100.

    Atteindre, d'ici 2015, les objectifs suivants en collaborant avec ceux
    qui les ont fixés :
    -   Augmenter de 20 p. 100 la proportion des enfants et des adultes
        canadiens qui mangent au moins cinq portions de légumes et de fruits
        par jour;
    -   Augmenter de 20 p. 100 la proportion des enfants et des adultes
        canadiens qui sont physiquement actifs;
    -   Diminuer de 20 p. 100 le taux des adultes canadiens qui souffrent
        d'embonpoint ou d'obésité.
    

L'atteinte de ces cinq objectifs entraînerait une baisse de 24 p. 100 du taux de prévalence des cardiopathies ischémiques et de près de 35 p. 100 dans le cas des maladies cérébrovasculaires.

"Le Conference Board du Canada a présenté des arguments irréfutables en faveur de la mise en œuvre de la Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire, déclare Sally Brown, première dirigeante de la Fondation des maladies du cœur. La diminution des facteurs de risque de cardiopathie - communs à de nombreuses maladies chroniques - contribuera énormément à améliorer la santé à la fois des Canadiens et de notre économie."

"Chaque jour, les cardiologues voient à quel point le fait de soigner des patients atteints de cardiopathie - et qui en meurent - a des répercussions incalculables sur les vies humaines, ajoute le Dr Charles Kerr, président de la Société canadienne de cardiologie. Les économies réalisables grâce à un investissement dans la Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire et plan d'action et à la réduction des facteurs de risque sont tout à fait raisonnables. Nous devons atteindre ces objectifs non seulement pour des raisons financières, mais aussi pour maintenir la qualité de vie des Canadiens et prévenir des décès et des invalidités faciles à éviter, qui surviennent de façon prématurée."

Le rapport est accessible au grand public à partir de la bibliothèque électronique du Conference Board à l'adresse www.e-library.ca.

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél.: (613) 526-3090, poste 448, Courriel: corpcomm@conferenceboard.ca; Eileen Melnick McCarthy, Directrice des communications, Fondation des maladies du cœur du Canada, Tél.: (613) 569-4361, poste 318, cellulaire: (613) 852-0423, Courriel: emelnick@hsf.ca; Louise Marcus, Directrice, Politique de la santé et défense des intérêts, Société canadienne de cardiologie, Tél.: (613) 569-3407, poste 412, Courriel: marcus@ccs.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.