Rapport de la protectrice du citoyen - La CSQ appelle le gouvernement à se remettre au service de la population

MONTRÉAL, le 29 sept. 2016 /CNW Telbec/ - La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) appelle le gouvernement Couillard à prendre note du rapport de la protectrice du citoyen présenté aujourd'hui et à se secouer pour ramener l'État au service des citoyennes et citoyens du Québec.

« Le constat que dresse la Protectrice du citoyen aujourd'hui est très clair : le gouvernement Couillard a détourné l'État de sa raison d'être réelle, c'est-à-dire le citoyen, pour plutôt en faire un appareil bureaucratique en quête de performance de gestion. Que ce soit en santé et services sociaux, en éducation ou dans les services aux aînés, la réalité est alarmante : les plus vulnérables de notre société ont de moins en moins accès aux services publics », déplore Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Des principes fondamentaux bafoués

Pour la CSQ, ce rapport confirme ce qu'elle dénonce depuis des années, à savoir que par ses décisions, le gouvernement Couillard est en train d'anéantir les principes fondamentaux que sont l'accessibilité et l'universalité des services publics. « C'est extrêmement grave ce qui se passe actuellement, alors que l'État abandonne non seulement sa population, mais également les travailleuses et travailleurs des services publics, en consacrant tous ses efforts à l'atteinte de normes de gestion bureaucratiques et inhumaines », ajoute la leader syndicale.

Des ressources insuffisantes en éducation

En éducation, les nombreuses compressions et la poursuite d'objectifs budgétaires affectent les services. « Les élèves, notamment les plus vulnérables, ne reçoivent pas tout le soutien éducatif et professionnel dont ils auraient besoin, faute de ressources suffisantes. Cela a des impacts sur la réussite éducative et nuit à l'égalité des chances auxquels tous nos enfants devraient avoir droit », souligne Louise Chabot.

Rien ne va plus en santé et services sociaux

Dans le réseau de la santé et des services sociaux, la situation est particulièrement critique avec le gâchis qu'est en train de créer le ministre Gaétan Barrette. « Ce dérapage était prévisible : les besoins qui augmentent, les compressions récurrentes, le manque d'effectif et l'épuisement du personnel, une réforme majeure déconnectée de la réalité, tout cela mis ensemble met en péril notre système de santé public », dénonce la présidente de la CSQ.

La CSQ s'inquiète aussi du climat de tension et de violence évoqué par la Protectrice du citoyen dans les établissements de santé et de services sociaux, notamment en CHSLD. « Nous ne sommes malheureusement pas surpris de cette situation, puisque nos membres le constatent dans leur milieu de travail et interpellent depuis longtemps les responsables pour que des correctifs soient apportés. Ce que nous constatons, c'est que les gestionnaires sont tellement emprisonnés dans les normes de gestion, qu'ils n'ont même plus les moyens et la capacité d'intervenir et d'agir pour le bien-être de la population », soutient Louise Chabot.

Un gouvernement qui doit se reconnecter avec la population

En terminant, la présidente de la CSQ rappelle au gouvernement Couillard qu'au-delà de la rentabilité et de l'efficacité, il a le devoir, à l'égard des citoyennes et citoyens, de préserver nos services publics. « J'inviterais le premier ministre et ses ministres à délaisser les rapports écrits pour regarder concrètement ce qui se passe dans nos établissements éducatifs, de santé et de services sociaux, afin de constater les conséquences de leurs politiques et de leurs normes de gestion sur le vrai monde. Il y a des gens de tous âges qui en subissent les conséquences et qui souffrent gravement du désengagement de l'État », conclut Louise Chabot.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE Centrale des syndicats du Québec

Renseignements : Marie-Eve Imonti, Attachée de presse, CSQ, Cellulaire : 514 917-9641, Courriel : imonti.marie-eve@lacsq.org, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.