Rapport annuel 2014-2015 de la Protectrice du citoyen - Le ministre de la Santé et des Services sociaux souscrit aux recommandations

MONTRÉAL, le 17 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, indique qu'il souscrit aux recommandations du rapport annuel 2014-2015 de la Protectrice du citoyen et qu'il compte proposer des actions concrètes pour garantir la qualité des conditions de vie des personnes aînées québécoises.

« La santé, la sécurité et la dignité de nos aînés sont une priorité pour notre gouvernement. Depuis déjà plusieurs mois, mon équipe et moi-même avons entamé des travaux à ce sujet et j'aurai l'occasion prochainement d'annoncer de nouvelles orientations gouvernementales », a déclaré le ministre Barrette.

Qualité des soins
Le rapport met principalement en lumière une certaine inégalité dans la qualité des soins à travers le réseau de la santé. Certains établissements offrent de très bons soins, tandis que d'autres n'appliquent pas tous les protocoles, ce qui a un effet négatif sur la qualité des soins. Le ministre a constaté avec satisfaction que dans la majorité des cas relevés dans le rapport, les établissements apportent les correctifs nécessaires ou se sont engagés à le faire sans délai.

« Faire le minimum requis n'est plus suffisant », a souligné le ministre Barrette. « Nous entrons dans une nouvelle ère, celle de l'imputabilité. Nos gestionnaires ont la responsabilité importante de prendre soin des personnes plus vulnérables. Les gestionnaires doivent s'assurer que les décisions qui sont prises ne prêteront plus le flanc à la critique de la Protectrice du citoyen. J'entends utiliser la fenêtre de changement que nous offre la réorganisation du réseau de la santé et des services sociaux pour que l'imputabilité dans la gestion de nos établissements, ainsi que des décisions véritablement centrées sur les besoins des gens, deviennent la norme. »

Bains
Au cours de l'année financière 2014-2015, le Ministère a rappelé aux établissements l'importance d'évaluer régulièrement les besoins des adultes hébergés, ainsi que l'obligation de développer un plan d'intervention pour chaque usager, notamment sur les soins d'hygiène et la façon de les prodiguer. De plus, le budget 2015-2016 prévoit un montant pour des rénovations fonctionnelles mineures pour les établissements du réseau de l'ordre de 26,25 M$. Les établissements doivent allouer ces sommes à des projets portant sur l'amélioration des installations et équipements requis pour les soins d'hygiène.

Soutien à domicile, CHSLD et RI
Conscient des défis qu'impose le vieillissement de la population, le MSSS s'assure de maintenir une diversité d'hébergement, que ce soit en ressource intermédiaire (RI) ou en CHSLD. Entre 2003 et 2012, le gouvernement du Québec a soutenu le maintien à domicile par une augmentation des budgets de 365 M$, soit une augmentation de 125 %. Afin de poursuivre le travail, une analyse exacte de la situation dans chacune des régions a été demandée. Il importe cependant de rappeler qu'un important rattrapage doit être effectué en hébergement, alors que le gouvernement péquiste a choisi, en 18 mois, de couper 500 lits à Montréal et 150 lits à Québec, afin de financer la taxe autonomie.

 

SOURCE Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux

Renseignements : Joanne Beauvais, Attachée de presse du ministre de la Santé et des Services sociaux, 418 266-7171


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.