Rapport 2015 relativement aux secteurs de la télévision et des médias : 39 pour cent des émissions télévisées et des vidéos sont maintenant visionnées sur demande

  • Le rapport 2015 émis par le laboratoire sur la consommation d'Ericsson relativement aux secteurs de la télévision et des médias indique que les consommateurs adoptent les services de vidéo sur demande plus que jamais. Au Canada, 39 % de toutes les heures de visionnement sont maintenant consacrées à regarder des émissions télévisées et des vidéos sur demande.
  • Le rapport a aussi révélé que 45 % des Canadiens regardent maintenant des émissions télévisées et des vidéos sur leur téléphone intelligent.
  • 59 % du temps consacré par les adolescents canadiens à regarder des émissions télévisées et des vidéos se passe sur un appareil mobile.
  • Le temps consacré à regarder du contenu généré par des utilisateurs est aussi en hausse; près d'une personne sur 10 regarde YouTube pendant plus de trois heures par jour.
  • Au Canada, 77 % des utilisateurs de services de vidéos sur demande payants regardent le contenu en rafale au moins une fois par semaine.

 

TORONTO, le 3 sept. 2015 /CNW/ - Ericsson (NASDAQ : ERIC) a lancé aujourd'hui le tout dernier rapport de son laboratoire sur la consommation relativement aux secteurs de la télévision et des médias. Ce rapport représente les points de vue et les habitudes de 680 millions de consommateurs et est l'une des plus importantes études en son genre.

L'une des conclusions importantes du rapport a trait au fait que les services de vidéo sur demande réussissent à répondre aux besoins des consommateurs, leur permettant ainsi de modifier leurs habitudes de visionnement. Les consommateurs consacrent maintenant six heures par semaine à regarder des séries ou émissions télévisées et des films sur demande et diffusés en continu, soit deux fois plus qu'en 2011. Si on ajoute le contenu enregistré et téléchargé, ils consacrent 35 % de leur temps de visionnement à regarder des vidéos sur demande aujourd'hui (39 % au Canada).

D'autres conclusions du rapport ont aussi souligné la croissance considérable du temps que consacrent les consommateurs à regarder des vidéos sur un appareil mobile : 61 % des consommateurs interrogés ont déclaré regarder des vidéos sur leur téléphone intelligent actuellement, une hausse de 71 % depuis 2012.

Si l'on tient compte des tablettes, des ordinateurs portatifs et des téléphones intelligents, près des deux tiers du temps consacré par les adolescents à regarder des émissions télévisées et des vidéos se passent sur un appareil mobile (59 % au Canada).

En même temps, les consommateurs regardent de plus en plus d'émissions télévisées et de vidéos sur des plates-formes de contenu généré par des utilisateurs.

Près d'un consommateur sur 10 regarde YouTube plus de trois heures par jour et un sur trois considère maintenant très important de pouvoir regarder du contenu généré par des utilisateurs sur son téléviseur à la maison.

En outre, l'étude a indiqué que la prédominance accrue de plates-formes axées sur du contenu généré par des utilisateurs, par exemple YouTube, a donné lieu à une poussée de popularité des vidéos pédagogiques auprès des consommateurs qui regardent en moyenne de telles vidéos 73 minutes par semaine.

Comme le déclarait Anders Erlandsson, conseiller principal au laboratoire sur la consommation d'Ericsson, « La hausse incessante des vidéos sur demande diffusées en continu et des services de diffusion de contenu généré par des utilisateurs reflète l'importance de trois facteurs particuliers pour les téléspectateurs, soit de l'excellent contenu, une grande polyvalence et une expérience de grande qualité. Des modèles d'affaires innovateurs qui appuient ces trois critères sont maintenant essentiels à la création de contenu télévisé et vidéo à la fois pertinent et intéressant. »

Parmi les autres conclusions importantes du rapport 2015 émis par le laboratoire sur la consommation d'Ericsson relativement aux secteurs de la télévision et des médias, on retrouve :

Le visionnement en rafale change les enjeux : La possibilité de regarder plusieurs épisodes de séries télévisées l'un à la suite de l'autre est rapidement devenue un volet important de l'expérience des amateurs de télévision et de vidéos. Cette habitude est prédominante chez les utilisateurs de services de vidéos sur demande payants tels Netflix, Amazon Prime et HBO dont 87 % visionnent en rafale au moins une fois par semaine (77 % au Canada).

Le contenu est difficile à trouver : La moitié des consommateurs à travers le monde (43 % au Canada) qui regardent la télévision linéaire indiquent qu'ils ne peuvent rien trouver à regarder, et ce, quotidiennement. Les consommateurs estiment que les fonctions de recommandation ne sont simplement pas suffisamment intelligentes ou personnalisées.

Différents forfaits, différentes attitudes : 22 % des consommateurs qui n'ont jamais eu un abonnement à la télévision payante paient déjà pour des services de contenu télévisé par contournement (46 % au Canada).

La télévision linéaire demeure au premier plan : La popularité de la télévision linéaire demeure élevée, principalement en raison de l'accès qu'elle donne à un visionnement de grande qualité et à du contenu en direct tel des émissions sportives, ainsi que de sa valeur sociale. À cet égard, la télévision linéaire offre souvent un contexte de type « feu de camp à domicile ».

À propos de ce rapport

Se fondant sur des entrevues menées auprès de plus de 22 500 personnes, les conclusions du rapport 2015 émis par le laboratoire sur la consommation d'Ericsson relativement aux secteurs de la télévision et des médias représentent les points de vue de 680 millions de consommateurs, ce qui en fait la plus importante étude en son genre au sein de l'industrie de la télévision.

S'appuyant sur des données et des informations obtenues grâce à des mesures sur appareil et à des recherches qualitatives, le rapport décrit de façon détaillée les plus récents comportements, attitudes et exigences des consommateurs relativement à la télévision et aux médias ainsi que les répercussions possibles que ces tendances peuvent avoir sur les modèles d'affaires prévalant actuellement au sein de l'industrie.

Les entrevues ont été menées auprès de consommateurs âgés de 16 à 59 ans et de 60 à 69 ans dans 20 marchés, soit l'Allemagne, le Brésil, le Canada, la Chine, la Colombie, la Corée du Sud, l'Espagne, les États-Unis, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Mexique, le Portugal, le Royaume‑Uni, la Russie, la Suède, Taiwan, la Turquie et l'Ukraine.

Tous les répondants disposent d'une connexion Internet à large bande à la maison et regardent la télévision et des vidéos au moins une fois par semaine. Presque tous utilisent l'Internet quotidiennement.

NOTES AUX RÉDACTEURS EN CHEF

Rapport 2015 émis par le laboratoire sur la consommation d'Ericsson relativement aux secteurs de la télévision et des médias

Présentation des conclusions du rapport 2015 relativement aux secteurs de la télévision et des médias sur SlideShare

Pour consulter les rapports publiés par le rapport sur la consommation d'Ericsson, visitez le site www.ericsson.com/consumerlab

Pour télécharger des photos  de haute résolution et des vidéos de qualité professionnelle, veuillez consulter le site www.ericsson.com/press

Ericsson est l'élément moteur sur lequel s'appuie la société réseautée et un chef de file mondial en technologies et services de communications. Nous sommes fortement positionnés de façon unique pour comprendre comment les domaines des médias et des télécommunications convergent. Notre historique dans les secteurs de la télévision et des médias s'échelonne sur une période de plus de 25 ans d'innovations d'avant-garde qui ont suscité plusieurs des virages pivots de l'industrie. Nos services de logiciels et d'infrastructure, particulièrement dans les domaines du mobile, de la large bande et de l'architecture en nuage, permettent à l'industrie des télécommunications et à d'autres secteurs de mieux mener leurs affaires, d'accroître leur efficacité, d'améliorer l'expérience des utilisateurs et de saisir de nouvelles possibilités et occasions.

Forte d'un réseau d'environ 115 000 professionnels et clients dans 180 pays, Ericsson cumule une portée mondiale et une position de chef de file dans les secteurs de la technologie et des services. Nous offrons un soutien aux réseaux qui relient plus de 2,5 milliards d'abonnés. Quelque 40 % du trafic mobile du monde entier est acheminé par l'entremise de réseaux Ericsson et nos investissements en recherche et développement assurent que nos solutions - et nos clients - demeurent à l'avant-garde.

Fondée en 1876, Ericsson a établi son siège social à Stockholm en Suède. La Société a enregistré des recettes de 33,1 milliards de dollars US en 2012 (228,0 milliards de SEK). Ericsson est inscrite à la bourse de Stockholm en Suède (OMX NASDAQ) ainsi qu'à la bourse NASDAQ de New York.

www.ericsson.com
www.ericsson.com/news
www.twitter.com/ericssonpress
www.facebook.com/ericsson
www.youtube.com/ericsson

SOURCE Ericsson Canada

Renseignements : Relations avec les médias chez Ericsson - Canada, Patricia MacLean, Numéro de téléphone : 1 416 414 7755, Adresse de courriel : patricia.maclean@ericsson.com; Relations avec les investisseurs chez Ericsson, Numéro de téléphone : +46 10 719 00 00, Adresse de courriel : investor.relations@ericsson.com

RELATED LINKS
http://www.ericsson.ca

Profil de l'entreprise

Ericsson Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.