/R E P R I S E -- Une entente négociée est la seule option pour l'Association de la construction du Québec/

SAGUENAY, QC, le 11 juin 2014 /CNW Telbec/ - Alors que les conventions collectives dans les secteurs institutionnel-commercial et industriel de la construction, renouvelées par la loi spéciale l'été dernier, viennent à échéance le 30 juin 2014, l'Association de la construction du Québec (ACQ) privilégie une entente négociée avec l'Alliance syndicale.

« Il n'est pas question de paralyser l'économie du Québec. La grève de l'an dernier a coûté 333 millions de dollars à notre industrie. Nous ne voulons pas répéter ce scénario. Nous souhaitons que toutes les parties assument leurs responsabilités en négociant », a déclaré Manon Bertrand, présidente de l'ACQ en conférence de presse à Saguenay, accompagnée du vice-président IC/I, Francis Roy et du président de l'ACQ ― Saguenay / Lac-Saint-Jean, Yvon Potvin.

Pour l'ACQ, l'actualisation des conventions collectives demeure une nécessité. Les marchés évoluent sans cesse. L'industrie doit rendre service à ses clients qui sont les investisseurs tant privés que publics et qui sont créateurs d'emplois. « Ce que nous voulons pour l'avenir de notre industrie, c'est la consolider en la rendant toujours plus efficace avec des conventions collectives adaptées au marché actuel. Le statu quo n'est plus possible, car les contextes changent et les conventions collectives doivent refléter ce qui est applicable dans la réalité », a ajouté Mme Bertrand.

Les entreprises des secteurs IC/I ont fait un effort et font encore un travail considérable pour faire preuve de flexibilité et ainsi améliorer leur capacité de s'adapter aux besoins du client, tant au niveau des normes environnementales et de gestion, qu'au niveau du développement technologique, de l'intégration des nouveaux matériaux, des délais d'exécution et du développement de la qualité.

La démarche de l'ACQ a toujours reposé sur un processus de négociation afin que l'industrie sorte gagnante de l'exercice tout en respectant l'apport indéniable des travailleurs et des travailleuses de la construction. « C'est ce qui nous a permis d'en arriver à des ententes négociées et signées avant la ronde de négociation 2013-2017. Il est donc dans l'intérêt de tous de conclure une entente. Notre choix est fait, nous devons tous sortir gagnants pour bâtir le Québec ! », a conclu Manon Bertrand.

À propos de l'ACQ
Avec pour mission la défense des intérêts des entrepreneurs en construction, l'ACQ représente quelque 17 000 entreprises des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). Ces entreprises, qui emploient plus de 89 000 travailleurs, ont effectué plus de 60 % des 154,7 millions d'heures travaillées dans l'industrie en 2013. Selon la Loi R-20, l'ACQ est l'agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs IC/I. Pour en savoir plus : www.acq.org.

     

SOURCE : Association de la construction du Québec

Renseignements : Eric Côté, Relations médias et affaires publiques, Téléphone : 514 354-8249, poste 2640, Cellulaire : 514 607-7210, Courriel : cotee@prov.acq.org

LIENS CONNEXES
http://www.acq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.